LES GOTHIQUES : Festival offensif avant de reprendre la route

hockey ligue magnus gothiques amiens diables rouges briançon gazettesports kevin devigne (5)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Amiens assure à domicile, avec une neuvième victoire de rang. Cette fois-ci, la victime s’appelle Briançon (8-2). Une bonne dynamique qu’il faudra confirmer à l’extérieur dès vendredi.

Comme annoncé, Jérémie Romand est absent des 20 joueurs du soir, tandis que Klemen Pretnar est préservé, pour respecter la limite du nombre de joueurs étrangers. Ce sont les Diables Rouges qui dominent le début de la rencontre. Ils accumulent les actions chaudes en zone offensive, mais Buysse continue sur la lancée de ses deux blanchissages face à Anglet. Et comme face aux Basques, la délivrance vient pour Amiens après dix minutes de jeu. Sur une transition, Pearce profite du mauvais repli de la défense adverse pour entrer en zone offensive avec le palet et transmet à Spencer Naas qui ne se fait pas prier (10’17 : 1-0). Les débats se corsent rapidement pour les Briançonnais, réduits en double infériorité quelques instants plus tard (11’23 et 12’12). Une situation dont les locaux vont profiter pour doubler la marque. On retrouve cette fois-ci Spencer Naas à la passe, et Elgin Pearce à la déviation dans le slot (13’33 : 2-0). Décidément indisciplinés, les joueurs de Briançon sont de nouveau sanctionnés sur l’engagement (13’37). Les Gothiques n’en profitent pas, mais dans une fin de période un peu brouillonne, Stanislav Lopachuk ajoute sa pierre à l’édifice, à la conclusion d’une superbe passe lobée de Jesper Öhrvall (18’14 : 3-0). Dans cette première période, les Amiénois n’auront laissé que dix minutes à leurs adversaires pour s’exprimer, avant de dérouler.

Réaction de Briançon

La partie reprend comme elle s’était terminée, c’est-à-dire avec les Amiénois à l’attaque. Les opportunités se multiplient sur la cage de Richard. À mi-match, les Samariens ont shooté deux fois plus que Briançon. Une pénalité concédée par Donát Szita remet les Diables Rouges dans le match. Les Amiénois encaissent alors leur premier but depuis trois matchs, avec l’aide de la vidéo (33’08 : 3-1). De quoi relancer le suspense ? Pas vraiment puisque quelques minutes plus tard, Florian Sabatier s’échappe seul du rond central pour redonner trois buts d’avance aux siens (35’35 : 4-1). Ce même Sabatier terminera le tiers-temps en prison (39’31). Les Amiénois sont en bonne position avant d’entamer les 20 dernières minutes de jeu.

Fin de match tranquille

La physionomie de la rencontre ne change pas dans le dernier acte et les Gothiques vont augmenter leur avance. Romain Bault entre en zone avec le palet, transmet à Taavi Tiala qui sert Elgin Pearce, plein axe, pour le doublé (43’11 : 5-1). Par la suite, Joey West manque un but tout fait (46′), tandis que Naas perd son face à face. Après avoir laissé passer ces chances, les Briançonnais vont inscrire un second but par l’intermédiaire de Schmitt (49′ : 5-2). À un peu moins de dix minutes du terme, les Diables Rouges enchaînent les prisons, ce qui laisse tout le champ aux Picards de faire le jeu. En transition, Spencer Naas a bien suivi, et s’offre lui aussi un doublé (54′ : 6-2). En fin de match, Moktari est proche d’inscrire son premier but en Ligue Magnus mais le gardien s’interpose. Un exploit que Richard ne réitère pas face à Stanislav Lopachuk (58’14 : 7-2), avant que, dans les dernières secondes, Spencer Naas ne scelle le score de la rencontre (59’37 : 8-2).

Amiens fait carton plein face au bas de tableau, avant de retrouver le bus pour un déplacement à Mulhouse.


Amiens – Briançon : 8-2 [(3-0)(1-1)(4-1)]

Buts Amiens : Naas assist’ Pearce et Baazzi 10’17 ; Pearce assist’ Naas 13’33 SN ; Lopachuk assist’ Ohrvall 18’14 ; Sabatier assist’ West 35’35 ; Pearce assist’ Tiala et Bault 43’11 ; Naas assist’ Pearce et Tiala 54′ ; Lopachuk assist’ Boivin et Pacheco 58’14 ; Naas assist’ Lopachuk et Pacheco 59’37 ;

Buts Briançon : Colomban 33’08 ; Schmitt assist’ Kurepanov 49′ ;


Julien Benesteau
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports.fr