AMIENS SC : Enchaîner pour la première fois

ligue 2 amiens sc vs us dunkerque 0161 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Alors que l’Amiens SC s’est enfin extirpé de la zone rouge, une nouvelle réception à la Licorne, de Grenoble, sera l’occasion de confirmer et s’en éloigner un peu plus.

« On ne peut pas dire qu’on a beaucoup pu enchaîner vu qu’on n’a gagné que 3 matchs. » Philippe Hinschberger a beau dire cette phrase avec amusement, le constat, triste, n’en est pas moins réel. Et les deux fois précédentes, le résultat a été le même lors de la rencontre qui suivait un succès : un nul 0-0. Alors, au moment d’essayer d’enchaîner enfin deux victoires consécutives, ce qui serait une première depuis avril dernier, l’attention n’est pas tant portée au résultat qu’au jeu produit : « Avant de dire qu’il faut enchaîner, il faut faire un bon match. »

Un bon match qui serait alors la prolongation d’une phase positive, même si les Amiénois brillent avant tout défensivement (3 buts encaissés lors des 8 derniers matchs), dont la rencontre face à Dunkerque a été l’apogée avec « notre meilleur match de la saison » dixit Philippe Hinschberger. En s’attachant plus au comment qu’au quoi, plus à la méthode qu’au résultat, qui devra en découler, le coach amiénois insiste sur l’importance de « remettre » les ingrédients de la victoire contre Dunkerque. Et ainsi surfer sur la « confiance » acquise grâce à ce résultat et non « se relâcher ».

Pour autant, le technicien picard reconnaît au milieu de son discours qu’il s’agit encore d’un match « important ». Si les Amiénois ne prennent plus le risque de voir la meute s’éloigner devant eux, il serait en effet de bon ton de ne pas replonger dans la zone rouge après en être sorti pour la première fois depuis la 9ème journée. Surtout, il est possible, certes très hypothétiquement, de remonter dans la première partie de tableau, et plus réalistement, de doubler son adversaire du jour. Et de « dépasser l’objectif que j’ai donné à mes joueurs », nous glisse Philippe Hinschberger, nous rappelant en effet les 20 points qu’il avait fixé comme total auquel parvenir à la trêve, au moment où son équipe était au plus mal, et qui est atteignable à une journée du but.

Grenoble, entre connaissances et incertitudes

Pour cela, il faudra toutefois se défaire d’une équipe de Grenoble que l’entraîneur des Samariens connaît bien puisqu’il en a été le coach lors des trois saisons précédentes. D’autant plus que l’effectif a peu changé : sur les 16 joueurs les plus utilisés par Maurizio Jacobacci, 14 avaient été alignés à un moment où un autre par son prédécesseur. Un avantage que ce dernier reconnaît quant à la façon d’aborder la rencontre : « On connait leurs points forts, leurs points faibles, c’est plus facile pour moi de prévenir mes joueurs […]. On est moins dans l’inconnu, ça nous fait gagner du temps. »

Football Ligue 2 Amiens Vs Grenoble 0023 Leandre Leber Gazettesports
Philippe Hinschberger va retrouver des visages connus tels Akim Abdallah et Adrien Monfray qu’il coachait lors du dernier passage des Isérois à la Licorne.

Ce qui est inconnu, toutefois, c’est le visage que va montrer cette équipe, qui en a connu plusieurs depuis le début de saison. Qui a d’abord été catastrophique (1 point en 4 matchs), avant de parfaitement se relever en marquant 20 points lors des 11 matchs suivants (3ème équipe de L2 sur cette période), puis de rechuter avec deux récentes défaites, entrecoupées d’une sévère déconvenue en Coupe de France, un revers 3-0 à Andrézieux. Une équipe également caméléon entre stade des Alpes et déplacement. Honnêtes 9èmes à la maison, les Isérois sont en effet la pire équipe du championnat hors de ses bases avec une seule victoire et 5 points. Et surtout le famélique bilan de 3 buts inscrits en 8 rencontres. Des incertitudes que balaie Philippe Hinschberger : « On verra bien quel comportements ils auront, j’aime bien avoir le moins de surprise possible, mais je me concentre d’abord sur comment joue mon équipe. » Et qui pourraient faire les affaires des aficionados du pari sur le football en ligne.

C’est donc un beau défi qui se présente pour des Amiénois qui, en cas de succès, peuvent espérer une place comme ils n’en ont jamais connu cette saison. Un défi qui pourra être relevé avec Bamba, complètement remis, cette fois, mais sans Pavlovic, blessé au visage lors d’une séance de musculation et qui rejoint Alphonse, qui n’a repris que jeudi et Dossevi au rang des forfaits, laissant Lomotey prendre sa place dans l’axe de la défense.


Ligue 2, 18ème journée

Samedi 11 décembre, 19h, Stade Crédit Agricole La Licorne : Amiens SC (16ème, 18 pts) – Grenoble Foot 38 (11ème, 21 pts)

Le groupe amiénois : Gurtner, Thuram – Fofana, Mendy, Xantippe, Sy, Gene – Lusamba, Lomotey, Gnahoré, Benet, Gomis, Lachuer – Badji, Bamba, Arokodare, Ciss, Akolo


Morgan Chaumier

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports