HOCKEY SUR GLACE : Amiens se donne de l’air

hockey ligue magnus gothiques amiens pionniers chamonix gazettesports kevin devigne 33
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Les Amiénois, en manque cruel de confiance, ont dû attendre la prolongation pour faire la différence. Un but d’Alexandre Boivin laisse exploser la joie de toute une équipe qui peut célébrer avec son public (3-2 AP).

L’entame de match des Gothiques est pour le moins catastrophique. Jérémie Romand file en prison dès les premières secondes et Buysse encaisse le premier but pendant la pénalité. Sur une transition, Phil Marinaccio, bien décalé à gauche, profite de sa vitesse pour effacer Dan Gibb de son chemin et envoie le palet en lucarne (1’38 : 0-1). Les Samariens tentent de revenir, mais les plus belles actions sont à mettre au crédit des Chamoniards. Les hommes d’Anthony Mortas sont gênés dans leur sortie de zone et peinent à porter le danger dans le camp adverse. Baptiste Bruche et Taavi Tiala butent tour à tour sur la botte et le gant du cerbère des Pionniers. Les avants ont bien un powerplay à jouer, mais sans le spécialiste de l’exercice, Tomas Simonsen, la solution n’arrive pas. Amiens s’est tiré une balle dans le pied d’entrée de jeu, et n’a rien montré pour espérer recoller. Une période à oublier.

Amiens toujours dans le dur

Le scénario de la première période se répète (presque). Amiens est réduit en infériorité après 48 secondes de jeu. Cette fois-ci Buysse réalise plusieurs arrêts décisifs. Puis, les Gothiques bénéficient d’une double supériorité, sans succès. À force de tenter, les locaux sont récompensés. Spencer Naas propulse la rondelle entre les jambes de Sabol (28’35 : 1-1). Malgré l’égalisation, Amiens est toujours sous la menace, à l’image de cette chance de Delemps, après un bon travail d’un coéquipier qui avait attiré tous les défenseurs à lui. Les Gothiques cherchent à se faire punir. Alors qu’ils attendaient une supériorité, une mauvaise rotation est sanctionnée pour surnombre et remet les deux équipes à 4 contre 4. Au sortir de ces deux minutes, les Pionniers repassent logiquement devant sur un shoot de Kudelka entre les jambières de Buysse (35’53 : 1-2). En fin de tiers-temps, Sabol est héroïque et permet aux siens de virer en tête avant le dernier acte.

La décision en prolongation

Cette fois-ci, les Gothiques ne manquent pas leur entrée sur la glace. Aziz Baazzi, replacé dans la ligne d’attaque pour pallier aux absences, est à la conclusion d’un beau mouvement collectif (41’50 : 2-2). Suite à cette nouvelle égalisation, les Pionniers occupent le camp adverse, tandis que les Picards procèdent par contre. Cette configuration de jeu donne à jouer plusieurs face-à-face aux attaquants samariens. À huit minutes du terme, les avants manquent de réussite pour convertir en but une supériorité numérique. Les Amiénois ont beau pilonner le but chamoniard en fin de rencontre (14 shoots à 4 sur la période), rien n’y fait et les deux équipes filent tout droit en prolongation.

En overtime, Alexandre Boivin délivre son équipe sur le premier shoot amiénois (60’41 : 3-2).

Après deux revers, les Gothiques renouent avec la victoire, non sans difficultés, et se donnent de l’air à deux jours de la réception de Cergy-Pontoise.


Amiens – Chamonix : 3-2 [(0-1)(1-1)(1-0)(1-0)]

Buts Amiens : Naas assist’ Boivin et Gibb 28’35 ; Baazzi assist’ Romand et Sabatier 41’50 ; Boivin 60’41

Buts Chamonix : Marinaccio (SN) 1’38 ; Kudelka assist’ Cerny et Lilliehook 35’53 ;


Julien Benesteau

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports.fr