BASKET-BALL – Wilfried Gantswa : « Je dois faire mieux et apporter plus »

basketeball esclams elieleber gazettesports 11 09 2021 02219
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Capitaine de l’ESCLAMS et dernier rescapé de l’année dernière, Wilfried Gantswa évoque le début de saison et la suite, avec détermination et optimisme.

Comment jugez-vous la saison jusque-là ?

C’est compliqué même si on s’attendait à ça car ce n’est jamais évident de repartir sur un groupe presque à 100% remanié. On est un effectif très jeune et il faut le temps de trouver des automatismes. On n’a pas non plus eu de chance depuis le début de saison et cela a retardé ce processus. 

Comment avez-vous géré l’ensemble des blessures et des coups durs depuis le début de saison ?

C’est une situation très spéciale est complexe car on n’a vraiment pas eu une seule semaine sans pépin. Cela a forcément impacté le groupe sportivement, car on a dû bricoler et des joueurs ont dû jouer à des postes qui ne sont pas les leurs. Cela s’est ressenti sur notre jeu et nos résultats. Après, on a réussi à rester concentré sur nos objectifs. 

Vous êtes le seul joueur de la saison dernière, encore dans le groupe aujourd’hui, comment voyez-vous votre rôle ?

Déjà, cela fait que je connais comment le club et le staff fonctionnent, mais après il n’y a pas de lien à faire entre cette année et l’année dernière, car le groupe est totalement différent. J’ai un rôle de capitaine qui est aussi dû au fait que j’étais déjà présent mais il n’y a pas de lien à faire par rapport à la saison passée. On essaye de créer une alchimie et des automatismes pour aller jusqu’au bout ensemble. On sait que l’on n’est pas l’équipe la plus talentueuse et que pour gagner, on doit rester unis. 

Il va falloir concrétiser ces progrès par des victoires

Vous avez montré de nets progrès ces dernières semaines, c’est encourageant pour la suite ?

Oui, c’est une bonne chose et ça donne de l’espoir. Il faut aussi souligner que sur les dernières semaines on a pu s’entraîner avec un groupe presque au complet même s’il y a eu encore des petits pépins. Les arrivées de Milan et Salim ont aussi fait du bien. On espère poursuivre dans cette dynamique et pouvoir continuer à travailler sereinement. Après, si l’on a vu que l’on était capable de certaines choses, il va falloir concrétiser ces progrès par des victoires. Pour cela il faut encore que l’on corrige des détails, surtout en défense, qui nous permettront de faire la différence. Si l’on regarde les derniers matchs, ont les a perdus de moins de 10 points, ce sont donc des parties qui se jouent sur des détails. 

Personnellement, comment abordes-tu ton rôle cette saison ?

C’est un rôle différent de l’an dernier avec plus de responsabilités mais que j’ai connu par le passé, même si ça fait un moment. Je redécouvre un peu ce rôle et j’en suis content. Personnellement je ne suis pas satisfait de mes prestations depuis le début de saison. Je dois faire mieux et apporter plus.

Comment jugez vous la relation que vous avez avec vos intérieurs ?

C’est une relation très importante et l’on travaille énormément là- dessus à l’entraînement. J’arrive bien à les trouver et notre relation est très bonne. Milan est arrivé il y a peu mais on a tout de suite réussi à créer des automatismes. Ce sont aussi des personnes que j’apprécie en dehors du terrain et cela aide sur le terrain. 

Le bilan comptable joue-t-il sur le moral de l’équipe ?

On est conscient du classement et c’est frustrant car on est des compétiteurs. Après on voit qu’il y a des progrès depuis le début de saison et on est conscient de ce que l’on est capable de faire. On n’est pas dans le doute et l’on reste concentré sur ce que l’on doit faire. On travaille sur les détails qui doivent nous faire passer ce cap surtout défensivement. Il reste encore 3 matchs avant la trêve où l’on espère tirer le maximum avant de se plonger dans la phase retour. Pour le moment cela n’impacte pas le groupe moralement mais une série positive nous ferait du bien. 

On n’est pas dans le doute

Peut-on s’attendre à un autre visage sur la deuxième partie de saison ?

On l’espère en tout cas. Si l’on arrive à avoir un groupe au complet et à pouvoir enchaîner les semaines de travail sans pépin cela va nous faire du bien. Il nous manque un petit déclic et une fois ce déclic, les choses peuvent tourner en notre faveur. Je fais confiance au groupe et au staff pour réussir à inverser la tendance et aller chercher le maintien. On va en tout cas travailler dans ce sens.  



Aurélien Finet

Crédit Photo : Léandre et Elie Leber – Gazettesports