LES GOTHIQUES : Défendre son « amour propre » contre Grenoble

hockey gothiques bordeaux 2021 gazettesports kevin devigne
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après une courte trêve, les Gothiques d’Amiens retrouvent la Magnus, avec la réception des Bruleurs de Loups de Grenoble, contre qui ils avaient été humiliés lors de la 2ème journée.

Le souvenir de la fessée reçue à Polesud hante encore les songes des Amiénois. 10-0. Cette déculottée, lors de la deuxième journée du championnat fait dire à Anthony Mortas qu’il y a « une part d’amour propre à défendre, on a été humiliés là-bas, les joueurs ont quand même ça en tête ». Depuis, le temps a passé, l’entraîneur picard a retrouvé « un effectif au complet », son équipe « joue mieux depuis quelques matchs, donc ce sera totalement différent« . De plus, les Samariens ont pu profiter de quelques jours de repos pour reprendre des forces.

Une trêve agitée

Les Gothiques n’ont plus joué depuis 11 jours, soit une éternité dans une saison très dense. En octobre, les Amiénois avaient enchaîné pas moins de 11 matchs en 31 jours. Toutefois, la trêve n’a de repos que le nom. Certes, les joueurs restés au club ont eu droit à quelques jours « off », mais les joueurs appelés en équipe nationale n’ont pas chômé, tout comme les jeunes du club. Yohan Coulaud, Tomas Simonsen, Antonin Plagnat et Baptiste Bruche ont tous les quatre disputé des matchs avec la D1 (Neuilly-sur-Marne) et la D3 d’Amiens. Et cela pour deux raisons. D’une part pour garder le rythme et d’autre part, parce que pour qu’ils puissent jouer les phases finales avec la D3, ils doivent disputer quatre matchs de saison régulière. Or l’un des objectifs du club est de faire monter l’équipe en D2, afin de « garder le maximum de jeunes joueurs qui n’ont pas encore le niveau de la Magnus » nous précise Anthony Mortas.

hockey gothiques gap gazettesports kevin devigne 51
Skylar Pacheco est malade et risque de manquer le choc de ce soir.

Après, « un début de saison poussif » pour reprendre les mots de l’entraîneur picard. La saison des Gothiques est « en train de rentrer dans l’ordre ». L’équipe retrouve son « identité », à savoir une défense de fer. Et c’est vrai, sur les cinq derniers matchs, Amiens n’a jamais encaissé plus de deux buts. En revanche, les Amiénois n’en ont pas mis plus de trois. Des lacunes à la finition qu’Anthony Mortas espère combler en s’attachant les services d’un nouveau joueur pour renforcer le domaine offensif. Car, depuis le début de saison, certains joueurs « ne sont pas encore au niveau attendu », même s’ils « commencent à monter en puissance ». Le coach réitère sa confiance à ses hockeyeurs, avec qui il compte « travailler toute la saison », puisqu’il est « hors de question que l’on change des joueurs ». Alors pour relancer des joueurs qu’il espère voir tourner « à plein régime » d’ici un mois, le staff essaye de « les mettre dans les meilleures dispositions pour qu’ils prennent confiance. »

Suivre l’exemple angevin

En attendant, les Amiénois accueillent le leader « presque » incontesté du championnat. Presque, car la folle série de dix victoires des Grenoblois a été stoppée nette par les Ducs d’Angers, juste avant la trêve (3-4). Une prestation de haut niveau des Angevins, dont Anthony Mortas compte bien s’inspirer. « Angers a beaucoup travaillé, beaucoup patiné et beaucoup frappé. Ce sont un peu les ingrédients qu’il faut contre une équipe qui joue avec des armes offensives très fortes, il faut les harceler du début à la fin, être toujours dans leurs pattes. On va se servir de ça et garder notre identité ».



Mardi 16 novembre 20h15 au Coliseum

Ligue Magnus J18

Amiens (6ème, 21 points) – Grenoble (1er, 36 points)



Julien Benesteau

Crédits photo : Kevin Devigne – Gazette Sports