ROLLER-HOCKEY : Les Ecureuils se sont fait peur mais la victoire est là

roller hockey nationale1 ecureuils amiens maison laffitte gazettesports kevin devigne 143
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Alors qu’ils recevaient le leader de la poule, les Ecureuils d’Amiens n’avaient pas le droit à l’erreur pour continuer à prétendre à la première place.

C’était une importante confrontation qui avait lieu samedi 13 novembre à la Veillère. D’un côté, les Ecureuils d’Amiens qui, malgré un bon début de saison, n’avaient pas encore réussi à confirmer face une autre grosse équipe et se devaient d’obtenir la victoire devant ses supporters afin de confirmer son statut de favori. De l’autre, les Bourrins de Maisons-Laffitte qui eux n’avaient pas encore perdu un seul match, grâce notamment à une défense de fer, la meilleure de la poule. 

Le match commence et ,alors que l’enjeu est important, Amiens encaisse deux buts sur contre-attaque dans les 6 premières minutes (0-2). Punis dès le début, les locaux réagissent et débloquent leur compteur grâce à une belle action conclue par Hugo Bacquet (7′, 1-2). Les Samariens continuent à travailler pour égaliser et après un tir amiénois sur le poteau à la 10e minute, Sacha Foure permet aux Ecureuils d’égaliser une minute plus tard (11′, 2-2). Les Amiénois complètement remis de leurs mauvais débuts de match dominent et contrôlent le jeu, ne laissant que des contre-attaques aux Mansonniens. À la 14e minute, cette domination est récompensée par un but, Clément Crignier marque après un premier tir repoussé (14′, 3-2). Les locaux repassent devant et obligent les Yvelinois à poser un temps mort pour essayer de casser la dynamique positive des Amiénois. Malheureusement pour les visiteurs, le temps mort ne stoppe pas les Ecureuils qui repartent de plus belle. En effet, Renaud Crignier profite d’une supériorité numérique pour tromper le gardien mansonnien (15′, 4-2). Amiens qui mène déjà de deux buts ne veut pas se contenter d’attendre et part à l’assaut du but des visiteurs, ce qui permet aux Bourrins de se montrer dangereux sur contre-attaques. Mais c’est encore les Samariens qui font le spectacle, en l’espace de 30 secondes les locaux marquent deux fois. Deux superbes actions bien construites, l’une conclue par Antonin Lecuelle (20′, 5-2) et l’autre conclue par H. Bacquet (20′, 6-2). Amiens se fait tout de même surprendre à deux minutes de la pause (23′, 6-3) et permet aux Bourrins de garder espoir à la mi-temps.

A chaque fois on est en réaction au lieu d’être en actions

Renaud Crignier sur les mauvaises entames de mi-temps de son équipe

Amiens dans son match et dominateur, retombe dans ses travers. En effet, dès le début de la deuxième mi-temps, les Picards subissent deux exclusions en 30 secondes, Maisons-Laffitte en profite et marque (27′, 6-4). Les locaux réagissent, là encore, rapidement grâce à Adrien Josse ( 28′, 7-4). Les visiteurs sentant que le match n’est pas fini poussent et arrivent à battre le gardien amiénois (37′, 7-5). Amiens répond et se maintient à distance avec un but de R. Crignier (40′, 8-5). Les Yvelinois qui ne veulent rien lâcher profitent de leurs contre-attaques pour marquer deux fois et revenir à une longueur des locaux (8-7). Il reste moins de 5 minutes à jouer et les Ecureuils, dont l’avance étant pourtant de quatre buts à un moment, ne comptent désormais plus qu’un petit but d’avance. Les Bourrins persuadés qu’ils peuvent encore obtenir quelque chose de ce match, posent un temps mort. Le jeu reprend et les visiteurs décident de faire sortir leur gardien pour jouer en supériorité numérique et se donner un maximum de chances d’égaliser. Amiens en profite, après une récupération du palet Lecuelle tir dans la cage vide de Maisons-Laffitte. Un Mansonnien, pour éviter le but, jette sa crosse sur la trajectoire du palet mais, en réalisant ce geste dans les 5 dernières minutes, il commet une faute qui accorde automatiquement un but aux Amiénois (47′, 9-7). Les visiteurs, complètement assommés par ce fait de match, encaisseront encore trois buts avant la fin (12-9).

Une équipe très efficace en attaque, beaucoup moins en défense.

Les Ecureuils remportent donc ce choc contre le leader au terme d’un match serré malgré le score final comme nous le confie Renaud Crignier, entraineur et joueur : « La fin de match est un peu aléatoire, pour moi on gagne 9-7, mais c’est vrai qu’on s’est fait peur ». Rien de surprenant pour le coach amiénois, « Ce fut exactement le match que je redoutais. C’est une équipe en confiance en face, une équipe qui joue bien et qui a beaucoup de réussites et nous on est encore un peu malade, on a du mal, on doit encore travailler, faire des réglages« .

Un des défauts de cette équipe reste encore les débuts de périodes. Là encore, les Samariens se sont laissés surprendre dès le début match en encaissant deux buts rapidement, avant de reproduire les mêmes erreurs sur le début de deuxième mi-temps. Une situation que Renaud Crignier aimerait corriger, « On n’est pas prêts depuis le début de saison, mentalement, à aller cravacher pour chercher les choses. Les autres équipes ne vont rien nous donner, on est l’équipe à battre donc nos adversaires se donnent à fond et forcement à chaque fois en début de match on se fait avoir. La semaine dernière à Cholet c’était la même chose, on perd 2-0 en 5 minutes, on revient à 2-1 à la mi-temps. On reprend deux but au début de la deuxième mi-temps. A chaque fois on est en réaction au lieu d’être en action. Il va falloir qu’on travaille là-dessus et il va falloir qu’on intègre le fait que toutes les équipes vont jouer leurs vies contre nous« .

Mais il n’y a pas que du négatif à tirer de ce match. C’est une victoire contre le leader de la poule, ce qui permet aux Amiénois de repasser 2ème au classement à deux points seulement de l’équipe vaincue samedi soir. Une victoire dans un match crucial donc, qui permet aux Picards de rester dans la course à la première place. « On revient au classement, on va voir les autres résultats. La semaine prochaine, Maisons-Laffitte joue contre Reims donc si on fait le travail contre Pont-de-Metz, on pourra remonter dans le classement. Mais de toute façon je connais les qualités de notre équipe, c’est l’attaque, on a encore mis 12 buts ce soir, on a 52 buts en 6 matchs. Notre problème il est défensif, et c’est ensemble, collectivement qu’on doit être meilleurs« .

Prochain match pour les Ecureuils le 4 décembre face aux voisins de Pont-de-Metz.

Ecureuils d’Amiens – Bourrins de Maisons-Laffitte : 12-7 (6-3)

Buteurs Amiens : H. Bacquet (x2) ; S. Fourre ; C. Crignier ; R. Crignier (x3) ; A. Lecuelle (x2) ; A. Josse ; R. Lebret ; E. Marcos

Deparis Maxime

Crédit photo : Kevin Devigne Gazettesports.fr