BASKET-BALL – Thomas Giorguitti : « Il y a un sentiment très mitigé »

bascket ball esclams bb vs cambrai 0022 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après la défaite de son équipe sur le fil face à Liévin dans un match où sa formation aura montré deux visages, Thomas Giorguitti revenait sur la prestation de ses hommes.

Quel est votre sentiment après ce match ?

Il y a un sentiment très mitigé après cette rencontre. D’un côté il y a la fierté d’une équipe qui a su revenir, réagir après un passage à vide et alors que l’on avait 17 points de retard à 10 minutes de la fin. On a vu des choses que l’on n’avait pas encore vues depuis le début de saison, ce qui prouve que l’on progresse. D’un autre côté je ne peux pas être totalement fier et satisfait car il y a la défaite au bout. Et surtout dans le troisième quart temps en pleine tempête on n’a pas eu les bonnes attitudes. On n’a pas été assez solidaires et c’est ce qui fait que l’écart grimpe autant. Il y a donc un double sentiment de fierté et de déception surtout dans les attitudes sur une partie du match. Il y a de la frustration car avec un peu plus de solidarité dans notre passage à vide, ça aurait pu tourner en notre faveur ce soir.

Comment expliquer ce trou d’air offensif sur un quart-temps et demi ?

À chaud je n’ai pas vraiment d’explication, il va falloir que je revois le match. Il y a un vrai manque d’adresse qui a contrasté avec la réussite du premier quart temps où elle était au-delà de la moyenne. On a un manque de rotation qui fait que l’on tire beaucoup sur les mêmes et la fatigue peut aussi avoir un rôle dans l’adresse au shoot. C’est difficile d’avoir une réussite constante sur un match mais c’est évident que ce manque de réussite collectif sur une si longue période du match coûte cher. On n’a pas non plus eu énormément de réussite avec plusieurs shoots qui sont ressortis du cercle. 

Malgré ce trou d’air vous mettez plus de 80 points, c’est une satisfaction et un motif d’espoir ?

Après le début de saison compliquée sur le plan offensif, cela nous prouve que l’on a les qualités et les moyens de scorer. On a les armes et les solutions et on n’a jamais vraiment douté là-dessus. C’est un élément de satisfaction même si c’est difficile d’être satisfait après une défaite. On joue sur plus de possession ce qui fait aussi que l’on prend plus de points. Il faut que l’on trouve notre équilibre là-dedans.

On a besoin d’un joueur à l’intérieur

Avec la blessure de Lesieu qui se prolonge et le départ de Nicolas, vous allez devoir recruter ?

Depuis la blessure de Julien (ndlr : Lesieu) en match de préparation à Maubeuge, on étudie des pistes et avec le départ de Tom Nicolas cela devient indispensable. Mais le championnat de NM2 a un règlement complexe qui ne facilite pas les choses. On est considéré comme un championnat amateur et comme ce sont deux joueurs non mutés, il faut trouver un joueur avec le même statut. Ce n’est pas facile surtout dans le secteur intérieur. On a des pistes, on cherche mais on a eu des refus car certains attendent des propositions du niveau au-dessus car le marché est complexe en ce moment. Il y a énormément de blessures et certains, ce qui peut se comprendre, préfèrent attendre une proposition d’un club de NM1 par exemple. Cela complique donc la tâche dans notre recherche. Il ne se passe pas un jour sans que l’on ne regarde pas de profil. On a besoin d’un joueur à l’intérieur, car on avait quatre joueurs au début de saison et on se retrouve avec plus que deux solutions. On avait presque accepté l’absence longue durée de Julien mais le départ soudain de Tom Nicolas nous fait très mal. 

Ce départ soudain a t-il perturbé le groupe ?

Oui cela est venu perturber ce que l’on avait mis en place depuis le début de la préparation car c’est un joueur que je connaissais bien et qui faisait partie intégrante des systèmes et rotations mises en place. On avait une bonne relation sur et en dehors du terrain et c’est un joueur qui pouvait évoluer sur le poste 4 et 3 et le parfait joueur d’équipe. On avait commencé à adapter notre jeu à l’absence de Julien et l’on va devoir se réadapter à l’absence de Tom. Cela a forcément été compliqué pour le groupe car c’est un joueur qui était apprécié. Mais il faut maintenant faire avec. 

Si vous avez absolument besoin d’un joueur, j’imagine que l’objectif est de ne pas se précipiter ?

L’objectif est que ce joueur réponde à plusieurs critères et si l’on a besoin d’un joueur rapidement il ne faut pas recruter pour dire de recruter. On étudie toutes les possibilités et on réfléchit à comment adapter les choses. À un moment donné je veux bien bricoler mais il me faut les outils. Il faudra trouver le joueur qui répond à nos critères financiers, qui va nous apporter quelque chose sportivement, qui va avoir le statut de joueur non muté aussi. Cet ensemble de facteurs complique les choses mais on cherche, après il faut aussi que le joueur accepte car on a eu des refus jusque-là. On va continuer de chercher jusqu’à ce que l’on trouve.



Crédit Photo : Elie Leber – Gazettesports

Aurélien Finet