FOOTBALL – Azouz Hamdane : « Il va falloir rester très humbles »

Football Nationale 3 Amiens Sc B Vs Ac Amiens 0095 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Alors que la reprise est déjà demain, Azouz Hamdane revient pour nous sur la préparation de l’AC Amiens et commence à se projeter sur la saison de son équipe.

Bonjour, quel bilan tirez-vous de la préparation ?

Le bilan de la préparation commence déjà par la refonte de l’effectif. Comme convenu, on a voulu remettre un petit peu de sang neuf en se séparant de certains joueurs qui, je pense, devaient passer à autre chose. On a fait le recrutement dans cet objectif là. On a commencé la saison le 19 juillet. On a fait une préparation plutôt correcte avec beaucoup d’implication de la part des joueurs. On avait beaucoup de matchs de préparation dont certains ont été annulés à cause de la crise sanitaire, notamment le tournoi de Gonfreville et le match d’Itancourt.

On a retrouvé des joueurs, comme on pouvait s’en douter, dans un état physique un petit peu limite dans le sens où ils n’avaient pas joué depuis un certain nombre de mois. Donc forcément, il y a eu pas mal de blessures à cause de ça. Donc on a réajusté la programmation, on a diminué un peu la charge de travail pour essayer de pallier tout ça. C’est rentré plus ou moins dans l’ordre ces derniers jours.

Concernant les résultats des matchs de préparation, on a un petit peu tout connu, la défaite, la victoire. C’est un bilan mitigé. Aujourd’hui, on n’a pas encore un match dans les jambes. Voilà ce que je peux retirer de cette préparation, à l’instar du match contre Blanc-Mesnil samedi dernier où l’on fait une très bonne première mi-temps avec beaucoup de rythme, beaucoup d’intensité. Les intentions sont très bonnes dans le jeu collectif, dans le jeu sans ballon, on a plutôt bien répondu. Et puis on s’est un petit peu écroulé en deuxième mi-temps, un peu bizarrement. C’est le gros point noir de cette préparation. On a fait également une très bonne première mi-temps à Colombes pour s’écrouler en deuxième mi-temps. Même chose contre Longueau avec beaucoup de changements, certes, mais si les joueurs aspirent à jouer en N3, il doit y avoir moins d’écart entre les entrants et les sortants. C’est quelque chose qu’on doit vite rectifier.

Voilà globalement le bilan que je peux tirer de cette préparation. C’est passé à une vitesse phénoménale, on n’a rien vu passer. On joue déjà ce week-end notre première journée. Il va falloir proposer autre chose, en tout cas de manière plus constante et plus régulière sur un match complet.

Vous avez évoqué la refonte de l’effectif, pouvez-vous nous la détailler ?

Football Nationale 3 Amiens Sc B Vs Ac Amiens 0098 Leandre Leber Gazettesports
Laurent Héloïse ne sera resté qu’une (courte) saison à l’AC Amiens

Ceux qui sont partis officiellement, ce sont Torvic (Longueau, R1, ndlr), Héloïse, Matondo (Camon, R1, ndlr), Dilemfu qui est parti à Saint-Quentin (N2) et Jeno qui est parti à Grenoble. Despois était sur le départ mais il s’est ravisé. On en a discuté un peu ensemble pour essayer de le convaincre et il est resté. Siradjidini qui avait signé à Saint-Quentin a souhaité revenir donc on l’a fait revenir, c’est tout frais, ça date de vendredi dernier.

Au niveau des arrivées, on a pris un attaquant avec Pape Seck, Aya Diouf en milieu défensif ou en défense centrale. On a récupéré également un latéral gauche, El Hadji Mbengue. On a également récupéré Okan Bodur et Maxence Kwinta.

Ces changements au niveau de l’effectif, ça augure aussi d’un changement de philosophie dans la gestion du groupe, notamment au niveau des jeunes ?

Les jeunes, sur la préparation, ont montré des choses positives, mais pour moi, ils n’ont pas encore montré leur possibilité d’intégrer un onze de départ de manière régulière et constante. Il faut qu’ils mettent beaucoup plus d’investissement dans ce qu’ils font, beaucoup plus de compréhension de ce qu’on réalise. Lorsque l’on fait appel à eux, ils doivent montrer qu’ils ont envie de bouger un peu les choses, de bousculer les choses établies. Parce qu’on a des joueurs d’expérience et je n’ai pas de jeune qui montre le bout du nez pour vraiment tenir une place importante. Ils vont gratter du temps de jeu, c’est sûr, parce qu’on va avoir besoin de tout le monde, ils vont jouer.

J’estime que ce sont des joueurs d’avenir, qui dans les mois et années à venir vont devoir tenir une place bien plus importante que celle qui est la leur aujourd’hui. Plus vite ils comprendront ce que j’attends d’eux, plus vite ils seront sur le terrain et plus ils engrangeront d’expérience pour être les joueurs de demain. Ce n’est pas parce qu’ils sont jeunes qu’ils auront un quelconque traitement de faveur. Il faut qu’ils s’investissent à fond, peut-être un peu plus que les autres, d’ailleurs. Il faut qu’ils montrent bien plus que ce que j’ai pu voir. Parce que j’ai pu voir de très belles choses mais j’ai pu parler des différences d’une mi-temps à l’autre, j’ai vu des choses qui m’ont convaincu, d’autres beaucoup moins.

J’estime que ce n’est pas l’entraîneur qui fait l’équipe, ce sont les joueurs, par leur investissement, qui poussent l’entraîneur à les mettre sur le terrain.

Les recrues montrent une envie bien plus importante qu’eux. Peut-être qu’ils sont dans leur petit confort. Il faut qu’ils se bougent un maximum parce qu’il n’y aura aucun cadeau qui leur sera fait. Ce sont les meilleurs qui joueront. Le fait d’être un local ou un jeune n’apportera en aucun cas une plus value dans le choix que je ferais. J’estime que ce n’est pas l’entraîneur qui fait l’équipe, ce sont les joueurs, par leur investissement, qui poussent l’entraîneur à les mettre sur le terrain. A partir du moment où un joueur est sur le terrain, c’est qu’il a gagné sa place. Je leur dis toujours « ce n’est pas moi le problème, le problème est dans ce que vous me proposez », tant qu’ils ne le comprennent pas… Mais ça viendra, ce sont de jeunes joueurs qui ont besoin d’un petit peu de temps. Et le temps… nous, il nous faut des résultats.

Puisqu’on parle de résultats, quelles peuvent être les ambitions pour cette saison ?

Difficile, j’ai toujours beaucoup de mal à dire avant la saison comment on se positionnera parce que je ne connais pas de manière très précise les effectifs adverses. Il faut avoir beaucoup d’informations pour se fixer des objectifs à ce niveau-là. En ce qui nous concerne, il va falloir rester très humbles parce qu’au regard du début de la saison dernière, je ne pense pas qu’on puisse se gargariser de quoi que ce soit. Il faut se réfugier dans le travail et tout doucement essayer de retrouver de la confiance sur le terrain, d’aller chercher des résultats parce que des résultats, on n’en a pas eu du tout l’année dernière. Hormis la petite période Coupe de France qui nous a permis un petit bol d’air, on n’a pas eu grand chose à se mettre sous la dent.

Sur ce que j’ai vu pendant les matchs de préparation, il peut y avoir des choses pas mal pourvu qu’elles soient faites de manière beaucoup plus régulière sur un match complet, et de manière plus intense encore. Mais franchement, j’ai vu des choses très intéressantes. Les recrues ont montré de belles choses. Les joueurs qui sont restés, j’ai l’impression qu’ils n’ont pas envie de revivre les mêmes choses que la saison dernière. Ça peut donner quelque chose de bien.

Stagner pendant que les autres progressent, c’est régresser

Mais, ne connaissant pas les adversaires, je ne peux pas vous dire comment on figurera. Surtout que toutes les équipes se renforcent, se structurent, s’organisent et recrutent très fort. Le championnat de N3, depuis qu’on y est, progresse chaque année. Il faut qu’on se mette au pas, sinon on va au devant de grandes déconvenues.

Le début de saison va être important pour se positionner ?

Oui, c’est clair, le début de saison, en général, annonce un peu les choses. Même si un début de saison réussi ne veut pas dire que la saison sera réussie, c’est toujours mieux de bien commencer et, en ce qui nous concerne, de bien nous remettre en cause sur « est-ce qu’on a bien progressé ? Est-ce qu’on progresse en même temps que le championnat ? Est-ce qu’on stagne pendant que les autres progressent ? » Parce que stagner pendant que les autres progressent, c’est régresser. Ce sont toutes les questions qu’il faut qu’on se pose, le staff, les dirigeants. Mais les acteurs prioritaires, ce sont les joueurs sur le terrain. Il faut qu’eux se mettent au niveau de ce que le club leur propose en termes d’encadrement, de structure d’entraînement.

Qu’en est-il du Stade Jean-Bouin, il y a encore eu des soucis, c’est bien ça ?

Football Aca Vs Marcq Kevin Devigne Gazettesports 1024x683 1
Le Stade Jean-Bouin est de nouveau impraticable du fait de nouvelles cavités dans son sous-sol.

Oui, on a encore beaucoup de soucis avec ce stade, malheureusement. On était très excités à l’idée de retrouver notre stade mais il y a une semaine on m’annonce qu’il y a un encore un trou qui s’est créé en plein milieu. On est un peu le parent pauvre du football amiénois quand on voit la manière dont sont traités les autres clubs. C’est questionnant de voir que l’Olympique Amiénois ou Camon ont des structures plus que correctes, que Longueau va avoir un synthétique. J’ai l’impression que tout le monde est servi et que l’AC Amiens qui est le club, hors professionnels, bien sûr, qui a fait vibrer le foot local ces 15 dernières années – sur les 21 ans où je suis à la tête de l’équipe, ça fait 17 ans qu’on est en championnat de France – est trimballé de droite et de gauche. Ça fait quand même 21 ans que je suis là, on est patients, mais ça commence à être questionnant d’être traité de la sorte. Alors, ce n’est de la faute de personne que le Stade Jean-Bouin soit dans cet état-là, j’entends bien, mais il faut qu’on puisse discuter sereinement avec les décideurs pour qu’on puisse avoir des installations dignes de ce nom. On ne peut pas accueillir des parents, cela fait des années que le Stade Charpentier n’a pas été refait. Ce n’est pas normal qu’un club de quasiment 300 licenciés, qui joue en championnat de France depuis 17 ans soit traité de la sorte. Il faut qu’on puisse se sentir respectés.

Quelle est la solution de repli, le Stade Moulonguet, comme la saison dernière ?

Je n’en sais rien, tout sauf Moulonguet. Ce terrain-là, je trouve qu’il n’a pas d’âme. Même le terrain synthétique le plus pourri du département, de la région, mais tout sauf là-bas.

Résultat des matchs amicaux :
AC Amiens (N3) - Évreux (N3) : 0-0
AC Amiens (N3) - Romilly Saint-Pierre (N3) : 3-1
RC Colombes (N3) - AC Amiens (N3) : 2-0
Longueau (R1) - AC Amiens (N3) : 0-3
AC Amiens (N3) - Le Blanc-Mesnil (N3) : 1-2


Morgan Chaumier

Crédit photos : Léandre Leber / Kevin Devigne – Gazettesports