FOOTBALL – Joffrey Torvic : « Longueau a un très beau projet »

Football Camon Vs Avion Audrey Louette Gazettesports (19)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après une saison à l’ACA très compliquée, Joffrey Torvic retrouve la R1 qu’il a connue récemment avec Camon en s’engageant pour le voisins Longacoissien. L’occasion pour lui de retrouver Sébastien Léraillé qu’il a connu à Ailly-sur-Somme.

Pourquoi avoir fait le choix de quitter l’ACA pour Longueau ?

Ça ne s’est pas très bien passé avec l’ACA. Il y a eu un gros manque de communication entre les joueurs et le staff, voire même un manque de respect. J’ai appris que des choses venant de moi ne leur plaisaient pas notamment au coach mais ni lui ni personne d’autre n’est venu me le dire. Je ne voulais pas attendre et je n’avais pas l’intention de rester, donc j’ai écouté les autres offres. J’avais la possibilité de revenir à Camon mais j’ai choisi Longueau. Je connais très bien Sébastien Léraillé car je l’ai eu comme coach à Ailly-sur-Somme et l’on a une très bonne relation. Cela m’a motivé à venir ici. Longueau a un très beau projet et je suis content d’en faire partie.

Je préfère avoir du temps de jeu et me sentir bien en R1 que ne pas jouer en N3

C’est un “échec” pour vous de redescendre d’une division ?

Non, ce n’est pas un échec, mon échec ça a été de signer à Amiens Nord. Après revenir en R1, ce n’est pas un échec ni un problème. Surtout que le club est ambitieux et je préfère avoir du temps de jeu et me sentir bien en R1 que ne pas jouer en N3. 

Vous avez eu la possibilité de revenir à Camon, pourquoi ça ne s’est pas fait ?

Il y a eu des discussions et c’était une réelle possibilité car j’ai de très bons souvenirs mais ça n’est pas allé plus loin et j’ai fait le choix de rejoindre Longueau pour une nouvelle expérience. 

Quels sont vos objectifs pour l’année prochaine ?

Collectivement ça va être d’aider au maximum l’équipe à être dans le haut de tableau et atteindre l’échelon supérieur car c’est un club ambitieux. Le club se développe et l’équipe est composée de très bons joueurs qui ont déjà connu l’échelon supérieur. Après individuellement j’ai envie d’être le plus décisif et régulier possible pour obtenir le plus de temps de jeu possible. 

Vous arrivez dans une équipe qui se connaît très bien, c’est quelque chose que vous appréhendez ?

Non pas du tout car j’ai de l’expérience et je me fonds rapidement dans un groupe. D’autant que je connais énormément de joueurs pour avoir évolué avec certains, donc cela va forcément faciliter mon adaptation. Après c’est à moi de faire des efforts pour m’adapter le plus rapidement au groupe. 

J’ai une revanche sur moi-même car je suis un compétiteur

Vous avez très peu joué cette saison, avez-vous un sentiment de revanche ?

De la revanche non car j’ai rien à prouver à l’ACA car c’est comme si je n’avais jamais fait partie du club. J’ai une revanche sur moi même car je suis un compétiteur et une année sans jouer c’est extrêmement compliqué. Je n’ai qu’une envie c’est jouer et retrouver le plaisir. 

La sélection Guyanaise reste un objectif ?

Oui, j’ai toujours comme objectif de représenter mon pays. Pour cela il faut que je sois performant en club et si c’est le cas je serai récompensé. C’est une source de motivation supplémentaire mais je reste concentré sur mes performances en club et le reste viendra naturellement.



Crédit Photo : Audrey Louette – Gazettesports

Aurélien Finet