AMIENS SC : Désormais, il faut assurer le maintien

football ligue 2 amiens sc vs sochaux 0040 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

Après avoir abandonné tout espoir de regarder vers le haut du classement, l’ASC doit maintenant se maintenir au plus vite. Et au vu du programme à venir, il convient de rester vigilant. Première étape face à Toulouse ce samedi.

Samedi dernier face à Sochaux, l’Amiens SC a enchaîné un quatrième match consécutif sans victoire (0-1), perdant à l’occasion toutes possibilités d’accrocher une place de barragiste. En effet, avec 11 points de retard sur le 5ème à 12 journées de la fin, et connaissant la dynamique actuelle, Amiens ne peut plus espérer monter. Et si le matelas semble confortable sur la place de 18ème, avec 10 points d’avance, la série à venir pourrait fragiliser la situation amiénoise. Le maintien est un objectif qui a d’ailleurs toujours animé le coach amiénois : « Ça a toujours été mon leitmotiv. À un moment, les résultats ont laissé penser que l’on pouvait se mêler à autre chose, mais même si je n’occultais pas cette possibilité, l’objectif prioritaire restait de sauver l’essentiel. »

À partir de ce samedi, les Samariens vont donc enchaîner quatre rencontres face aux gros de ce championnat, avec dans l’ordre : Toulouse (3ème), Auxerre (5ème), Clermont (2ème) et Troyes (1er). Le tout, en sachant que les Picards n’ont jamais réussi à battre les équipes du haut de tableau cette saison (hormis Sochaux), et qu’ils n’ont pris qu’un point en quatre rencontres face à ces quatre formations lors de la phase aller, un fait dont avait bien conscience le coach amiénois : « On a conscience que sur la phase aller, ça a été compliqué pour nous en termes de résultats face à ces équipes-là. »

La confiance est aussi un élément important parce que pour marquer des buts, il ne faut pas se crisper

S’ajoute à cela une attaque au ralenti (la 19ème de Ligue 2), qui n’a pas marqué lors des quatre dernières rencontres ne cadrant, au cours de ces matchs, que 6 frappes (en 360 minutes) ! Un fait que l’entraîneur samarien évoquait d’ailleurs en conférence de presse : « Il faut une prise de conscience des manques, du travail après, les constats, ce n’est pas suffisant. Il faut travailler des séquences références à l’entraînement pour que les joueurs soient en situation de réussite. La confiance est aussi un élément important parce que pour marquer des buts, il ne faut pas se crisper. »

Toulouse a réussi sa transition

Si Amiénois et Toulousains ont eu un destin similaire, avec une relégation en Ligue 2 sur décision administrative, et un début de saison très compliqué, la donne a, depuis, beaucoup changé. Amiens s’est en effet englué dans le milieu de tableau, tandis que Toulouse a trouvé son rythme ; un rythme de candidat affiché à la remontée. Sur cette différence, Oswald Tanchot avouait d’ailleurs s’être interrogé, évoquant comme raison possible « une stabilité durant l’intersaison jusqu’à aujourd’hui ». Troisième de L2 à égalité de points avec le second, et à 3 points du premier, le TFC possède également la meilleure attaque du championnat (48 buts inscrits).
Par ailleurs, les Toulousains ont fait du Stadium une forteresse imprenable, où ils n’ont plus perdu depuis le 7 novembre dernier, cumulant six victoires et un nul durant cette période.

Alors qu’il semble compliqué de se fixer un objectif clair en cette fin de saison, avec un TOP 5 inatteignable et une zone rouge à distance, l’ASC doit rester sur ses gardes, au vu de la série de matchs qui se présente…

Samedi 27 février 15h00
27ème journée de Ligue 2
Toulouse (3ème 49pts) – Amiens (11ème 33pts)



Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr