TENNIS DE TABLE : Les Amiénois descendent du podium

Tennis De Table Asptt Amiens Vs Miramas 0057 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Pour sa dernière à domicile de l’année 2020, l’Amiens STT recevait l’équipe chartraine. À égalité de points à l’entame de la journée, Chartres a finalement relégué les Amiénois en quatrième position en s’imposant nettement, 0/3.

En ouverture de cette sixième journée de compétition, c’est Jesus Cantero (47) qui lançait les festivités face à Bence Majoros (20). En manque de réussite sur les simples ces derniers temps, Cantero annonçait la couleur d’entrée avec son premier set remporté 11-6. À la manche suivante, Majoros prenait rapidement de l’avance (2-7, 4-9), mais l’Amiénois menait la vie dure à son adversaire et comblait l’écart (7-10) avant de s’incliner 7-11. Lors du troisième set, c’était Cantero qui filait en tête (7-2) et, alors que le point semblait plié, l’Espagnol subissait un difficile retour de bâton qui remettait le Chartrain dans la course (7-7). À une balle du point (10-9), le Samarien ne parvenait pas à conclure et c’est finalement à la belle et après quelques frayeurs qu’il bouclait ce set, 14-12. Si la quatrième manche n’était pas totalement déséquilibrée, Cantero ne parvenait jamais à prendre les devants sur Majoros, cédant un nouveau point par 7-11 et portant cette première rencontre de la journée jusqu’au cinquième set. Que l’Amiénois démarrait de la bonne façon (4-1,7-4). Mais le visiteur recollait et prenait même les devants (9-9, 10-11) pour finalement s’imposer sur le fil, 11-13. Bien que favori sur le papier, le Hongrois aura donc bataillé près d’une heure avec l’Espagnol avant de s’imposer 2/3, donnant le premier point de cette journée aux Chartrains, 0/1.

Suivait un duel sud-américain avec la confrontation entre Horacio Cifuentes (48) et Vitor Ishiy (49). Particulièrement équilibrée sur le papier, la rencontre aura elle aussi été véritablement disputée entre l’Argentin et le Brésilien. Et une fois de plus, le représentant amiénois donnait le ton en s’imposant dès la première manche, 11-9. Si les deux joueurs ne parvenaient pas réellement à se distancer l’un l’autre au tableau des scores, c’est finalement Ishiy qui faisait valoir son jeu en remettant les compteurs à égalité par 9-11. Le troisième set se déroulait à l’image des deux premiers et les quelques personnes présentes à Labaume assistaient à un mano a mano indécis et impressionnant alors que Cifuentes et Ishiy se rendaient point pour point. Au terme de longs échanges, c’est finalement le Chartrain qui remportait le premier son deuxième point avec une victoire 7-11. Sérieux et acharné, l’Amiénois ne déposait pas les armes et, après un énième set très équilibré entre les deux hommes, Cifuentes s’imposait 12-10. Nouvelle belle pour les deux équipes et malgré ses efforts, le Samarien devait finalement s’incliner face à son adversaire (7-11), laissant les visiteurs filer en tête avant la pause, 0/2. 

Et c’est Tomi Lakatos (35) qui avait la lourde tâche de maintenir les Amiénois dans la course pour cette sixième journée face au jeune espoir français, Irvin Bertrand (83). Sans réussir à passer devant son adversaire, le Picard parvenait à se maintenir à flots devant le jeu explosif de son adversaire. Malheureusement pas suffisamment longtemps pour s’imposer puisqu’il cédait ce premier set par 9-11. Déstabilisé après ce premier revers, le Hongrois ne réussissait pas à se remettre en jambes pour la seconde manche et, malgré un début de set relativement équilibré (1-1, 2-4), Lakatos se laissait distancer par Bertrand (2-6, 3-9) avant de s’incliner à nouveau, 4-11. Piqué par un sursaut d’orgueil, l’Amiénois allait cependant reprendre confiance pour le troisième set (3-0) avant d’être finalement rattrapé par le Chartrain (3-3). Chaque échange allait alors être vaillamment disputé de chaque côté de la table (5-5, 8-8), Lakatos passait même à une balle de prendre ce point (10-9), mais Bertrand avait le fin mot de cette journée avec une victoire à la belle, 10-12. Cruelle défaite pour les Samariens qui cèdent la troisième place du podium aux Chartrains à la fin de ce dimanche en s’inclinant 0/3 pour la seconde fois de la saison.

« Si on n’a pas vu le match, on ne sait pas que c’était serré »

Après une rencontre particulièrement serrée entre les deux équipes, Arnaud Sellier rendait un bilan à la fois positif et mitigé avec notamment un score qu’il juge « un peu sévère. » Pour lui, toutes les conditions étaient réunies pour un match en leur faveur : « on avait fait ce qu’il fallait pour bien commencer, pour mettre les joueurs dans de bonnes dispositions, on a fait venir quelques bénévoles pour tenter de pousser les joueurs… Jesus et Horacio ont vraiment plus que bien joué. Ils sont déçus évidemment parce que tout le monde l’est en perdant ; Jesus a fait un super match mais, comme c’est souvent le cas pour les joueurs qui manquent un peu de confiance, il n’a pas eu la réussite nécessaire quand il le fallait. Sur le point de 10-11 à la belle, on a aussi Majoros qui sort un bloc que l’on n’avait jamais vu avant… Jesus a bien joué mais il lui a manqué un tout petit peu de réussite !
Après le premier set d’Horacio, j’ai eu l’impression qu’il avait les solutions, je le trouvais plus fort, mais plus le match avançait et plus il s’enfermait dans le système de jeu de son adversaire en jouant toujours très fort dans sa raquette. Vitor Ishiy renvoyait toujours toutes les balles, il a gagné tous les échanges longs. À 0/2 on continuait à y croire parce que c’est toujours pareil : on reprend un point et ça fait 1/2, ensuite Horacio revenait et il avait un match qui restait jouable… La petite déception du jour c’est que Tomi est passé un peu à côté de son match. »

Néanmoins, la sévérité du score reste marquante pour le technicien amiénois : « Il n’y a pas tant d’écart entre les deux équipes, mais ça reste 0/3 pour Chartres. Il ne manque pas grand chose, mais quand on regarde les feuilles de résultat c’est toujours 0/3 pour Chartres ; si l’on n’a pas vu le match, on ne sait pas que c’était serré. Je pense qu’ils sont un tout petit peu plus forts que nous même si ça ne se voit pas tellement et ils restent aussi sur une bonne série avec les victoires contre Roanne et Miramas : ils ne perdent pas beaucoup de sets ce qui leur donne également un bon ratio de matchs gagnés et perdus. »

Denis Chatelain notait quant à lui un réel progrès en comparaison avec l’unique défaite que les Samariens ont connue cette saison : « ils ne perdent pas souvent (6 victoires pour 2 défaites), mais quand cela arrive, ils ne font pas dans le détail ! Mais par rapport au match de Roanne, dans lequel l’équipe avait sombré collectivement, et au cours duquel il ne s’était pas passé grand-chose côté amiénois, ce dimanche, les sociétaires de l’ASTT se sont inclinés en livrant un véritable combat, digne de ce nom. Mais cela leur permet toutefois d’évaluer la marge qui existe encore entre les postulants à la montée en Pro A, et le reste de la poule. »

Amiens retombe donc au pied du podium à une journée de la fin pour cette première phase qui aura été plus qu’honorable pour les joueurs d’Arnaud Sellier avec ces six victoires en huit rencontres. Le dernier challenge se disputera ce mardi en terres bretonnes face à Thorigné-Fouillard, autre équipe de tête dans ce championnat.


Amiens STT – Chartres : 0/3
J. Cantero  / B. Majoros : 2/3 (6 -7 12 -7 -11)
H. Cifuentes / V. Ishiy : 2/3 (9 -9 -7 10 -7)
T. Lakatos / I. Bertrand : 0/3 (-9 -4 -10)




Océane Kronek

Crédits photo : Léandre Leber – Gazettesports.fr