TENNIS DE TABLE : Les Amiénois trop courts de quelques balles

Tennis De Table Asptt Amiens Vs Miramas 0055 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Ce vendredi l’Amiens STT affrontait l’une des toutes meilleures équipes de leur championnat Pro B en terres ligériennes. Les Amiénois y ont laissé quelques plumes face à Roanne en s’inclinant 3/0.

L’après-midi chez les Roannais débutait par une opposition entre Horacio Cifuentes (48) et Martin Allegro (29). D’abord légèrement en retard (2-0), l’Amiénois recollait rapidement et faisait jeu égal avec son adversaire tout au long de la confrontation jusqu’à ce qu’Allegro ne fasse le break à 8-8 et ne s’impose 11-9. Pour le second set entre les deux jeunes joueurs, c’était Cifuentes qui prenait d’abord le dessus sur le Roannais (3-4, 4-7). Mais le Ligérien revenait dans la partie et faisait une nouvelle fois le break à 8-8 pour s’imposer 11-8, infligeant un sévère 6-0 à l’Amiénois par la même occasion. Une nouvelle fois, la balance penchait côté locaux pour la troisième manche quand Allegro prenait un large avantage sur Cifuentes (8-3) avant que celui-ci ne revienne à son tour dans la rencontre (10-7). Mais c’est finalement Allegro qui concluait le match par une victoire 12-10, donnant le premier point de cette 9ème journée à son équipe, 1/0.

À partir du moment où l’on prend un point dans la rencontre, ça relance toute la dynamique !

Arnaud Sellier

Venait alors le tour de Tomi Lakatos (36) de se mesurer à son adversaire du jour, Harmeet Desai (47). Difficilement rentré dans son match, l’Amiénois laissait Desai filer en tête lors du premier set (5-2) avant de revenir à égalité (7-7). Mais une nouvelle fois l’avantage tournait en faveur de Roanne alors que Desai s’imposait 11-7. Accusant un retard important au démarrage du second set (6-2), Lakatos ne parvenait pas à se remettre en jambe à temps pour faire tomber son adversaire (10-6) et s’inclinait 11-6. Au troisième set, l’avance prise par Desai (4-1) ne lui permettait pas de dominer le Samarien, tenace, qui remontait la pente et prenait les devants pour la première fois du match (5-6). Une avance qu’il conservera jusqu’à faire le break à 9-9 et s’imposer 9-11, de quoi lui donner un peu d’air au score (2 sets à 1). Lancé, le Hongrois ne perdait pas la main et dominait rapidement le set suivant (3-8) pour s’imposer 7-11. Tout se jouait donc à la belle pour les deux hommes qui menaient un combat acharné pour le point victorieux de cette rencontre. Légèrement devant sur chaque point de la manche, l’Amiénois ne parvenait cependant pas à se détacher complètement de Desai (5-5). Et c’est finalement ce dernier qui faisait le break à 9-9 pour empocher un dernier point par 11-9. Roanne prenait alors un avantage dangereux pour les Picards, 2/0.

Arnaud Sellier analysait la physionomie de la rencontre qui semblait toute différente des quatre premiers matchs disputés jusqu’alors par les Amiénois : « sur les rencontres précédentes, lorsque la situation était serrée, ça a toujours basculé de notre côté. Mais pas vendredi, notamment sur le match de Tomi c’est vrai qu’il a eu du mal à rentrer dans la partie, petit à petit il a repris le dessus, on sentait qu’il trouvait des solutions, pendant la belle il a toujours été devant et puis il y a deux-trois points sur la fin qu’il négocie un peu moins bien… C’est comme je le disais la semaine dernière : à partir du moment où l’on prend un point dans la rencontre, ça relance toute la dynamique ! Quand Grégoire est rentré tout était différent pour lui aussi, rentrer à 1-1 ou à 2-0 ce n’est pas du tout la même chose : dans la première situation on sait qu’il y aura un quatrième match pour nous permettre de rester dans la rencontre. On n’était pas très loin mais les moments clés ont été un peu mal négociés. »

« C’est surtout le fait de ne repartir avec aucun point qui est difficile »

Tout reposait alors sur les épaules de Grégoire Jean (65) qui affrontait Ibrahima Diaw (55), international Franco-Malien sélectionné pour les prochains JO. Largement mené dès l’entame de la partie (6-1), Grégoire Jean ne parvenait pas à rattraper son retard et laissait le premier point au Ligérien qui s’imposait 11-5. Plus agressif sur le second set, le Samarien opposait une sérieuse résistance à Ibrahima Diaw (4-4) et prenait même un court avantage (8-10). À une balle du premier point, l’Amiénois se faisait finalement surprendre et s’inclinait 12-10 sur la seconde manche. Bis repetita au troisième set lorsque Grégoire Jean prenait à nouveau les devants (3-5) avant de se faire rattraper (7-7) puis dépasser, 11-9. La journée se terminait donc sur ce dernier point d’Ibrahima Diaw qui donnait les Roannais vainqueurs par un implacable 3/0

On espère avoir notre revanche au match retour pour pouvoir montrer qu’on peut faire mieux !

Arnaud Sellier

Si la défaite n’était pas inattendue par le coach amiénois compte tenu des ambitions affichées par le Roanne LNTT, il en reste néanmoins contrarié par certains aspects de la rencontre : « on savait que ça allait être difficile, c’est la meilleure équipe que l’on a joué depuis le début et certainement la meilleure équipe du championnat même si on ne le saura vraiment qu’un peu plus tard. C’est surtout le fait de ne repartir avec aucun point qui est difficile. Les matchs ont été très serrés et relativement équilibrés, on n’a simplement pas réussi à faire basculer les quelques occasions que l’on a eues en notre faveur contrairement aux autres journées. Mais c’est aussi parce que les adversaires ont été un peu meilleurs, que nous n’avons pas forcément fait les bons choix… »

« On espère avoir notre revanche au match retour pour pouvoir montrer qu’on peut faire mieux ! Néanmoins le début de championnat reste positif avec quatre victoires pour une défaite, on reste en haut du classement et on aura aussi des confrontations directes avec les très bonnes équipes du championnat contre lesquelles il faudra essayer de faire mieux pour espérer rester à la lutte le plus longtemps possible. Ça enchaîne très vite dans le calendrier cette saison alors on peut se relancer très vite : les deux prochaines rencontres sont contre des équipes présumées plus faibles, plus loin au classement en tout cas, alors il faut se relancer pour aborder les trois dernières rencontres de l’année dans les meilleures conditions » concluait finalement Arnaud Sellier en gardant une touche d’optimisme, déjà tourné vers les rencontres à venir avant Noël.


Roanne LNTT – Amiens STT : 3/0
M. Allegro / H. Cifuentes : 9 8 10
H. Desai / T. Lakatos : 7 6 -9 -7 9
I. Diaw / G. Jean : 5 10 9




Océane Kronek

Crédits photo : Léandre Leber – Gazettesports.fr