FOOTBALL – Sébastien Léraillé : « Le début de saison me satisfait »

Amical Football Longueau Vs Reims 0017 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

Alors que son équipe est à l’arrêt, Sébastien Léraillé s’est exprimé sur la situation actuelle mais aussi le début de saison et l’intégration de ses recrues.

Comment gérez-vous cet arrêt et l’incertitude sur la reprise ? 

On a fait la dernière séance le jour de l’annonce du confinement, après c’est compliqué de dire aux joueurs qui travaillent d’aller faire des footings quand il fait noir, on n’est pas dans la même situation que lors du premier confinement. La visibilité est aussi différente car en mars on a su rapidement que les compétitions ne reprendraient pas, là c’est différent car on devrait reprendre, mais on ne sait pas quand. Le président de la Ligue a annoncé une reprise prévue pour le 17 janvier si la situation évolue positivement en sachant que nous sommes encore en Coupe de France. On est un peu dans l’incertitude et l’on essaye de garder le lien avec les joueurs et les encourager à rester en activité du mieux possible. On va leur fournir un programme individuel pour leur permettre de garder la forme et être opérationnel le plus vite possible quand on pourra reprendre. Pour le moment c’est assez compliqué de réellement se projeter. 

La date envisagée vous semble cohérente ? 

On fait confiance au président et l’on connaît la difficulté de programmation en ce moment, il doit aussi faire avec les contraintes et les consignes venant de plus haut. Il y aura possiblement des arrêtés si l’on reprend en janvier. Même si les terrains auront eu le temps de se reposer pendant quelques semaines d’ici là, et puis il y a des synthétiques. On fera ce que l’on nous dira et comme tous les autres clubs on s’adaptera aux décisions prises. Ça fera bientôt un an que le virus est là et on doit s’adapter et on continuera le temps qu’il faudra. Si l’on reprend mi-janvier, cela veut dire que l’on pourra sûrement reprendre mi-décembre l’entraînement. 

Comment jugez-vous le début de saison ? 

Le début de saison me satisfait même si on aurait pu avoir un ou deux points en plus en championnat car la victoire contre Abbeville n’aurait pas été immérité. Après on est invaincu et sur une bonne dynamique. On voulait prendre des points rapidement pour ne pas revivre le début de saison que l’on a connu l’année dernière, en sachant que nous avons un match en retard à Steenvoorde, qui ne sera certes pas une partie de plaisir. L’équipe progresse et j’espère qu’ils resteront sérieux pendant cette période et qu’ils auront les mêmes attitudes à la reprise, en sachant que logiquement, on aura un mois pour se préparer avant la reprise, c’est en tout cas ce que j’espère. 

Tout le mérite revient aux joueurs

En ce début de saison, on a l’impression que le groupe a appris des erreurs de l’année dernière… 

Tout le mérite revient aux joueurs avec une très grosse remise en question de la part des garçons. Je me suis aussi beaucoup remis en question sur ma façon d’amener les choses et la construction de séance, on a travaillé avec le staff pour faire les choses autrement. Mais c’est surtout les joueurs qui ont su se remettre au travail, faire les efforts, et se servir des erreurs de l’année dernière. 

Comment jugez-vous le recrutement ? 

On a fait un choix en recrutant peu et en faisant confiance au groupe en place. Et ce début de saison nous donne satisfaction. On savait que Kévin Dervillé n’allait pas nous mettre but sur but mais allait apporter à l’équipe. Il répond présent à chaque fois que l’on fait appel à lui et il est irréprochable à l’entraînement. Il n’a pas un très grand temps de jeu mais il ne se plaint pas et accepte la concurrence sur un poste d’attaquant axial où personne ne se dégage vraiment. Par contre, c’est une attaque où certains se dégagent sur les côtés, même si la première période d’Abbeville m’a laissé sur ma fin. Il y a le petit Yael Lemaire qui montre de bonnes choses avec une grosse marge de progression mais ça reste un jeune joueur. On ne peut pas lui demander la même chose que des garçons d’expérience comme Bouvet ou Demetz. Arthur Coussart n’est pas non plus loin d’avoir du temps de jeu car il est performant en réserve et à l’entraînement. Il y a une concurrence saine qui s’installe, avec des joueurs qui ne lâchent rien à l’image de Tassart qui n’a pas beaucoup joué en début de saison et qui a su gratter du temps de jeu en répondant présent à chaque fois que j’ai fait appel à lui. Ce qui lui a permis d’être titulaire comme Abbeville où il a fait de bonnes choses. Un garçon comme Gauthier Finaz revient aussi très bien avec la réserve et prétend à retrouver une place dans le groupe. J’ai un groupe de qualité avec l’avantage que certains peuvent jouer et être performant à différents postes. Pour Baptiste (ndlr : Descamps) son adaptation a été parfaite et ses performances à la hauteur de ce que l’on attendait. L’objectif était aussi d’amener des personnes capable de se fondre dans ce groupe qui vit bien depuis quelques années. 

On ne s’interdit pas une recrue à la trêve

Charly Delaporte, arrivé cet été, ne joue pas, estimez-vous être assez armé défensivement malgré tout ? 

Il ne joue pas pour une raison extra-sportive et c’est dommage car on comptait sur lui mais on respecte son choix. Après on avait décidé de ne pas remplacer numériquement Romain Desenzani et de faire confiance aux jeunes et à la polyvalence de certains. Après c’est vrai qu’en cas de blessure on peut être rapidement limité sur ce secteur donc on ne s’interdit pas une recrue à la trêve. Mais pour le moment rien n’est fixé. Surtout que l’on a des joueurs en réserve comme Anton Deux qui peuvent pallier à ces éventuelles absences. Je suis malgré tout satisfait de l’animation défensive car on n’a pas pris beaucoup de buts même si les trois contre Abbeville m’embêtent un petit peu.



Aurélien Finet

Crédit Photo : Léandre Leber – Gazettesports