FOOTBALL : L’AC Amiens terrasse Vimy

Football Nationale 3 Amiens Sc B Vs Ac Amiens 0072 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Auteur d’une prestation de belle facture, l’AC Amiens s’est logiquement qualifié en battant Vimy (N3) sur le score de 4-1.

Séduisant. C’est le mot idoine pour désigner l’AC Amiens lors de la première heure de cette rencontre de Coupe de France. D’autant plus du fait du contraste saisissant avec les rencontres qui avaient peuplé le début de saison amiénois. Le match avait pourtant débuté doucement, les Amiénois prenant plutôt le dessus sans pour autant parvenir à mettre Dupont en difficulté. Jusqu’à ce que, sur un très beau mouvement offensif initié par Boukhelifa, joué en une à deux touches par Slidja puis Jeno pour trouver Despois esseulé sur la droite de la surface, qui venait ouvrir le score (1-0, 14′). Le show était lancé. Quelques instants plus tard, une nouvelle combinaison réussie, Slidja trouvant Boukhelifa dans l’intervalle, permettait à ce dernier de trouver Despois en profondeur, qui remportait son face à face pour donner rapidement un peu d’air à l’ACA (2-0, 17′).

Pendant le reste de la mi-temps, le pressing amiénois était intense, avec notamment un milieu de terrain très en vue dans l’impact pour récupérer rapidement le cuir et se projeter rapidement. Tout n’était toutefois pas parfait et le score tardait à s’alourdir malgré la mainmise picarde. Ce n’était pourtant, cette fois-ci pas forcément faute de frapper contrairement à ce que l’on avait pu voir contre Marcq. Rosso sollicitait ainsi Dupont sur un coup-franc à ras-de-terre (22′) et Boukhelifa frappait à côté après une bonne remise en retrait de Despois, dos au jeu (23′). Mais la plus grosse occase du moment était une nouvelle superbe combinaison marquée d’abord par un une-deux entre Despois et Slidja avant de trouver Boukhelifa entrée de surface bien entouré mais capable de se défaire du marquage pour décaler Jeno qui pouvait frapper après un grand pont dans la surface. Mais le ballon frôlait seulement l’extérieur du poteau opposé (29′). Par la suite, un bon contre mené par Slidja et Boukhelifa était gâché (31′), tandis que Siradjidini, bien lancé sur son côté droit, ne trouvait pas le cadre quand il allait affronter Dupont (31′), avant que la tête d’Héloïse sur un centre de N’Goma ne soit trop facile à lire pour Dupont (34′).

Cette période voyait, en face, une équipe de Vimy très en difficulté, notamment dans la capacité technique à remonter le ballon mais capable de frapper à deux reprises, sans danger toutefois que ce soit par Christophe (20′) ou par Ambroise qui mettait sa tentative largement à côté (26′). Alors, forcément, il fallait que cette domination outrageuse des Amiénois paye. Et ce fut le cas quand Slidja, magnifiquement lancé par un long ballon par-dessus deux lignes défensives d’Héloïse, allait crocheter Dupont pour marquer dans le but vide (3-0, 41′). Les hommes d’Azouz Hamdane rentraient donc aux vestiaires avec un net avantage mérité, 3-0, et qui aurait même pu être plus lourd.

Un début de période sur le même rythme, une suite plus en maîtrise

Le retour au jeu aurait pu être l’occasion d’un tournant dans la physionomie de ce match. Mais Lemattre trouvait le poteau (48′). Et les Amiénois, pas déstabilisés, poursuivaient leur marche en avant. Avec certes moins de frappe, mais toujours autant de présence. Jusqu’à un nouveau but de Slidja, bien lancé en profondeur, par Despois, cette fois (4-0, 56′). C’était donc la première fois depuis la saison 2018-19 que l’ACA prenait 4 buts d’avance sur un adversaire de N3 et même marquait 4 buts à un adversaire de ce type ! Toutefois, cette emprise sur le match devait se desserrer à partir de ce moment.

Et après une bonne frappe d’Abbedou, captée par Banaziak (58′) et une dernière tentative très au-dessus de Despois à l’issue d’une belle action de Boukhelifa suivie d’une déviation subtile de Slidja (59′), c’est même Vimy qui parvenait à réduire l’écart. Sur une situation confuse dans la surface amiénoise, un Vimynois parvenait à centrer depuis la gauche et à trouver Gogibus (4-1, 64′). Les Vimynois s’enhardissaient alors un peu, faisaient un peu vaciller la défense amiénoise sur certaines phases, notamment de duel. Mais globalement, les Amiénois se contentaient de faire descendre leur bloc et de bien maîtriser la fin de match où plus aucune des deux équipes n’avaient réellement d’occasions franches, la plus notable étant une frappe de Christophe détournée en corner (78′).

Les Amiénois ont donc retrouvé des couleurs en étant plutôt solides défensivement, malgré le but encaissé, en étant séduisants et efficaces offensivement, en étant disciplinés et en imposant la maîtrise, non seulement du ballon, mais du rythme du match. Et se qualifient dont, 4-1, pour le 6ème tour de Coupe de France qui comptera au moins 2 équipes de N3 en moins : Vimy, donc, mais aussi Feignies-Aulnoye sorti par Beauvais.

« On a tout bien fait »

Au sortir de la rencontre Azouz Hamdane était avant tout satisfait : « La qualification est au bout, c’est le principal, en plus, on y ajoute la manière, le contenu. On a tout bien fait, sauf peut-être sur le but encaissé. » Et de préciser ce qu’il a vu de positif dans cette rencontre : « Dans l’utilisation du ballon on a été bons, dans la maîtrise on a été bons, dans les transitions offensives on a été très bons, dans les transitions défensives également. Donc ça donne un match avec beaucoup d’occasions de but. On a été plutôt solides au milieu de terrain, on a très peu concédé d’espace dans cette zone, on a été intelligents tactiquement, on a couvert le partenaire éliminé par les passes, on a défendu à deux quand les joueurs adverses venaient percuter balle au pied. C’est un match très intéressant. »

Mais le coach amiénois tenait à rappeler qu’il n’y avait rien d’acquis, pointant du doigt, notamment, que tout n’avait pas été parfait : « Il faudra confirmer, être plus rigoureux défensivement et être plus constants sur les deux mi-temps. En deuxième mi-temps, bizarrement, on attend l’adversaire, on ne prend plus les choses en main. Et on a un peu paniqué quand ils ont commencé à utiliser de longs ballons directs. » Cette prestation avait tout au moins le mérite de valider le travail fait ces dernières semaines pour corriger le tir : « Ce résultat valide les efforts des joueurs et 2-3 petites choses qu’on a mises en place, donc ça, c’est intéressant. On avait retravaillé un système, mis quelques petites choses au point cette semaine sur le plan tactique. Cela fait déjà 3-4 semaines que l’on modifie 2-3 petites choses. Est-ce que c’est tout ça qui est en train d’avoir un impact positif, je ne peux pas vous le dire aujourd’hui. »

Ce match doit donc désormais servir de base dans le processus enclenché pour se remettre à l’endroit : « C’est une bonne base de travail parce que le plus dur reste devant nous. Mais on ne va pas s’enflammer parce que je connais cette équipe, on souffle le chaud et le froid. Il faut gérer l’aspect mental. Il faut garder les joueurs mobilisés sur le plan psychologique. Cela va être un processus long, on est dedans. » Un processus qui devra donc se poursuivre cette semaine et samedi prochain, à Maubeuge.


AC AmiensUS Vimy : 4-1 (3-0)

Buts : Despois (14′, 17′), Slidja (41′, 56′) pour Amiens ; Gogibus (64′) pour Vimy

AC Amiens : Banaziak – N’Goma, Martinez, Binet, Siradjidini – Héloïse, Rosso, Jeno – Despois, Slidja, Boukhelifa

Entrants : Kwinta, Villier, A. Ramla


Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports