AMIENS SC – Oswald Tanchot : « En ce moment, c’est la politique des petits pas »

Thumbnail Image 6483441 (2)
Ⓒ Gazette Sports

Après cinq matchs consécutifs sans succès, l’ASC a enfin mis fin à cette série en l’emportant 1-0 face à Grenoble. Une victoire qui fait du bien, mais qu’il conviendra de vite confirmer.

Près de deux mois après leur victoire face à Nancy, les Amiénois ont retrouvé le goût de la succès face à Grenoble. Et comme le reconnaissait Oswald Tanchot après la rencontre, le temps commençait à devenir long : « Cela parait une éternité, car on a peu joué depuis (ndlr : depuis Nancy), mais en termes de semaines il y en avait eu pas mal. » Évidemment, le soulagement était de mise en conférence de presse : « La victoire était tellement rare récemment dans le club, qu’évidemment on la savoure. » Un coach qui savourait, et qui mettait en avant le comportement de sa formation : « C’est surtout l’attitude que l’on doit avoir à chaque match et dans tous les instants. On a eu une approche collective et on s’est soudés et fédérés à travers une notion d’effort et de solidarité. C’est surtout cela qu’il faut retenir.« 

Cela doit mettre la loupe sur les choses quoi doivent être faites dans tous les matchs

Satisfait, l’entraîneur samarien insistait sur ce qui devait ressortir de cet affrontement : « Cela doit mettre la loupe sur les choses quoi doivent être faites dans tous les matchs. Le jeu est toujours la résultante des efforts et de la dimension d’équipe et de solidarité que l’on peut mettre. » Et si tout n’a pas été parfait : « Ce serait totalement rêveur de penser que tout a été bon, il y a eu des choses insuffisantes », le technicien amiénois mettait tout de même en avant : « globalement ce que je retiens c’est la performance collective. »

La nécessité de confirmer

Si la joie était bel et bien présente, Oswald Tanchot souhaitait surtout à mettre l’accent sur une situation encore fragile : « On a un enchaînement de matchs contre des adversaires de valeurs. En ce moment c’est la politique des petits pas et les petites choses vont à un moment donné faire des choses intéressantes. » Il tenait aussi à souligner l’importance de construire sur cette victoire : « Ce que j’ai dit aux joueurs c’est : c’est bien, mais ce qui compte c’est de mettre une deuxième petite pierre. » D’autant que sur le plan comptable, les choses restent compliquées (ndlr : Amiens est 15ème) : « On a 8 points ce soir, en 7 matchs, on n’a pas le temps de se reposer sur nos lauriers. »

Aujourd’hui, le mot d’ordre est clair de la part de l’entraîneur de l’ASC : « Il faut haïr de la défaite et vraiment se comporter comme des compétiteurs, ne pas se contenter d’une victoire par-ci par-là. » Un entraîneur qui faisait d’ailleurs part de sa vision du football : « J’ai dit aux joueurs : quand on est pro, on a deux choses à faire : la première c’est de gagner, la deuxième c’est de divertir. » Deux missions que les Samariens tenteront de remplir lors des échéances à venir.

Après cette victoire 1-0 face à Grenoble, Amiens respire un peu mieux. Mais avec 8 points après 7 journées, la réalité du classement reste présente, et, quinzième, l’ASC se doit désormais d’enchaîner les résultats…

Amiens SC – Grenoble : 1-0 (0-0)
But pour Amiens : Odey (64′)

Amiens : Gurtner / Sy – Monzango (remplacé par Timité 65′) – Opoku – Alphonse / Blin (carton jaune 21′) – Lomotey – Gomis / Ciss – Odey (remplacé par Bianchini 77′) – Mendoza (carton jaune 43′ remplacé par Otero 87′)



Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr