AMIENS SC – Luka Elsner : « Je suis très fier d’avoir été l’entraîneur de ce groupe ce soir »

Football Ligue 2 Amiens Sc Vs Troyes Amical 0053 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après le succès de sa formation 1-0 face à Nancy, c’est un Luka Elsner heureux, presque surpris, qui s’est présenté face à la presse. Un coach qui tenait à mettre en avant l’état d’esprit de son équipe.

Vainqueur de Nancy 1-0, l’Amiens SC présentait pourtant une formation expérimentale sur la feuille de match, avec une défense formée par deux joueurs qui faisaient leurs débuts professionnels et deux autres qui étaient arrivés quelques jours auparavant. Des faits qui laissaient le coach Elsner presque étonné de l’emporter à la fin de la rencontre : « Sans faire offense à qui que ce soit, un peu surpris aussi par la qualité dont on a fait preuve ce soir. On finit le match avec six frappes cadrées, avec un clean sheet, avec des garçons qui n’ont pas eu peur. Je suis très fier d’avoir été l’entraîneur de ce groupe ce soir. » Une victoire qui venait récompenser l’état d’esprit des Samariens, selon l’entraîneur amiénois : « On a compensé ce que nous n’avions pas par un cœur très vaillant, et je pense que le football est un des rares sports qui laisse la place à ce genre d’éléments. » Si Luka Elsner était surpris de l’emporter, il avait lui aussi été à l’origine d’une surprise générale… avec la titularisation de Serhou Guirassy au coup d’envoi. Un choix qui s’est fait tout naturellement, comme le confiait le coach samarien : « Il est venu taper à ma porte et il m’a dit : Coach si vous voulez compter sur moi, je suis prêt. »

Unique buteur de la rencontre, l’attaquant amiénois recevait logiquement les louanges de son coach : « C’est bien qu’il ait été sur le terrain. Ça montre bien l’état d’esprit du garçon et à quel point, lui, est porteur de cette exemplarité sur le thème du sacrifice. Et quand un joueur qui vaut 20 millions montre l’exemple, ça ouvre la voie à beaucoup de choses pour les jeunes, parce qu’il démontre ce que doit être un professionnel. »

Entre satisfaction et prudence

S’il attendait que certains joueurs « se révèlent » durant cette partie, Luka Elsner a vu ses jeunes joueurs répondre présents : « On démarre bien, et les garçons font preuve de personnalité. Ils ont saisi l’opportunité au lieu d’être pris par le poids du match. […] Je suis très heureux pour eux car ça peut changer leur vie. » L’entraîneur citait ensuite Nathan Monzango comme illustration parfaite de ces « révélations » : « Qui pouvait dire que Nathan Monzango, à son âge, pas prévu du tout pour être dans le groupe pro et qui n’avait pas forcément le niveau au début pour l’être, puisse passer au révélateur et y arrive ? »
Bien que content et satisfait, Luka Elsner tenait enfin à tempérer et à se projeter sur la suite : « Un match on peut toujours, dans l’excitation, le réussir ; maintenant qu’est ce qui se passe derrière ? Comment on travaille la semaine à venir et comment on se comporte sur le match d’après ?« 

Amiens a donc débuté de la meilleure des manières son championnat de Ligue 2, engrangeant d’entrée le petit brin de confiance qui avait fait défaut durant la préparation. Passées la joie et la satisfaction, place au travail pour l’ASC, comme l’entraîneur amiénois l’a bien souligné après la rencontre.

1ère journée de Ligue 2 : Amiens SC – AS Nancy : 1-0 (0-0)

But : Guirassy

Amiens : Thuram / Gendrey – Lomotey – Monzango – Lewis (carton jaune 60′ remplacé par Sy 75′) / Blin – Gomis / Otero (remplacé par Lahne 84′) – Ghoddos (remplacé par Khalid 84′ carton rouge 89′) – Papeau (carton jaune 26′ remplacé par Akolo 58′) / Guirassy (remplacé par Timité 75′)

Nancy : Valette / Karamoko – Seka – El Kaoutari – Ciss / Haag (remplacé par Lefevre 74′) – Akichi (remplacé par Rocha 62′) / Bassi – Biron (remplacé par Barka) – Cissokho (remplacé par Bertrand 62′) / Triboulet



Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr