FOOTBALL : Les Portugais frustrés par le derby

Foot Amical Camon Vs Portugais D Amiens 0005 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

Battus après avoir ouvert le score, eu la possibilité de faire le break, puis terminé le match à 10 contre 11, les Portugais d’Amiens peuvent avoir des regrets dans ce derby remporté 2-1 par l’AC Amiens (b).

Certes, c’est la réserve de l’ACA qui frappait en premier, sur une percée de Khelif qui tardait à conclure et voyait finalement Crépin intervenir dans ses pieds (1′). Dans la foulée, les Portugais se procuraient une première opportunité par Monteiro, que Thoris captait (1′). Finalement, il ne fallait pas longtemps pour que les hommes de Benoît Sturbois ne trouvent la faille puisque quelques instants plus tard, Poidevin était lancé depuis la droite et trouvant l’intérieur du poteau opposé pour ouvrir le score (0-1, 3′).

Ce but allait lancer une période nettement à l’avantage d’une équipe des Portugais qui gênait considérablement la ressortie de balle des hommes de Jean-Paul Lucas. Notamment grâce à un Poidevin très présent mais pas en mesure de trouver une nouvelle fois l’ouverture que ce soit sur un long ballon bien dosé de Somon, avec une frappe finalement à côté à la conclusion (11′), sur une action individuelle conclue par un tir en angle fermé bien repoussé par Thoris (12′) ou sur une perte de balle des locaux avec une tentative de nouveau repoussée par Thoris (14′). Ce gros temps fort était conclu par un magnifique frappe de Piim qui s’écrasait sur le poteau du portier adverse (18′).

Finalement, l’ACA (b) devait se remettre petit à petit dans le match. D’abord défensivement, en empêchant bien mieux, sur les dix minutes qui suivirent, les Portugais de se montrer dangereux. Puis offensivement, avec une tête sur la barre de Villier (31′), avant de finalement égaliser par Khelif, lancé à la limite du hors-jeu et dribblant Crépin, sorti au-delà des limites de sa surface pour pousser le ballon dans le but vide (1-1, 36′). Ce même Khelif était tout proche de donner l’avantage juste avant la pause sur une tête lobée mais Crépin réalisait une magnifique parade en extension pour empêcher le but (43′).

Une rencontre en perte d’intensité, un rouge fatal

Au retour des vestiaires, la partie était plus brouillonne, et les opportunités également, en témoignent la frappe au-dessus de Facquier (47′) puis, à l’opposé, la reprise complètement dévissée d’Ettaibi, pourtant idéalement placé pour mettre à contribution Crépin (48′) ou encore une nouvelle frappe à côté de Michel Monteiro (49′). Le match sombrait ensuite un peu dans l’ennui et l’on pouvait se demander ce qui allait bien pouvoir le débloquer. Pourtant, par deux fois, les Portugais sortaient le maigre public de sa torpeur. D’abord sur un ballon dans la profondeur de Piim taclé devant le gardien par Michel Monteiro, mais bien détourné par Thoris (55′), puis sur un but de ce même Monteiro, refusé pour une main (60′). Finalement, c’est bien un événement de nouveau lié aux Portugais qui changera la physionomie de la rencontre. En effet, après un banal accrochage et une contestation, Piim prenait un jaune, qui se transformait bientôt en rouge sans que l’on ne sache pourquoi, le joueur s’étant ensuite replacé, sans broncher, nous semblait-il (76′).

Si les occasions n’étaient toujours pas nombreuses, la fin de match était plus enlevée et en comptait tout de même quelques unes. Si l’une d’elle, un raté de M’Vila sur un centre d’Hamdane (83′), ne faisait pas mouche, c’est sur une situation a priori anodine que Check, laissé un peu trop seul, enroulait une belle frappe qui venait se loger hors de portée de Crépin (1-2, 86′). Les Portugais poussaient alors pour revenir, mais malgré un siège de la surface des locaux, ils ne parvenaient pas à se procurer de réelles occasions et ce furent même les réservistes de l’ACA qui, en contre, butèrent deux fois sur Crépin, d’abord Oualit bien servi par Check (90’+1) puis ensuite Khelif (90’+4). Cette victoire 2-1 de l’AC Amiens (b) ouvre d’ores et déjà son compteur, bien plus vite que la saison dernière. Les Portugais, en revanche, ne gagnent toujours pas.

Du mieux des deux côtés

Un résultat qui engendre chez Benoît Sturbois « énormément de frustration. Parce que je pense qu’on a vraiment fait un bon match. En première mi-temps, il y a la place pour en mettre plus et finalement, sur une erreur d’appréciation du gardien, il y a 1-1 à la mi-temps. Ils avaient des situations aussi, mais au point, on est devant à la mi-temps. » Il tenait toutefois à tirer du positif de ce match et à tirer « un grand coup de chapeau aux joueurs qui se sont défoncés et qui ne méritent pas de repartir avec un rouge et la défaite. C’est un début très compliqué sur le plan comptable mais sur le plan du jeu, il y a une nette progression. Dans l’utilisation du ballon, dans le respect du système, c’était vraiment bien. Dans le jeu, on vient de se donner quelques certitudes. » Quant à l’arbitrage, qui avait occasionné son courroux au cours de la seconde période, il se voulait plus mesuré à froid, mais persistait à regretter « le carton rouge qui est très dur » et qui a pénalisé des Portugais qui ont, qui plus est, « été joueurs » même à 10.

Du côté de Jean-Paul Lucas, forcément, la satisfaction dominait. Notamment d’avoir su retourner un match qui avait mal débuté et où les Portugais exerçaient un bon pressing : « On est habitués à cela, prendre des buts en début de match. Il fallait rester calme, continuer à jouer au foot, utiliser un peu mieux le ballon surtout sur les couloirs. C’est ce que l’on a fait et cela nous a réussi. On savait qu’ils allaient venir nous chercher assez haut parce que les équipes nous connaissent et savent qu’on aime repartir de l’arrière, il fallait réussir à sauter la première ligne de pressing pour être dangereux. » Le coach amiénois notait également, au rang des satisfactions que cela allait « de mieux en mieux et il faut être patient parce qu’avec les matchs tous les 15 jours c’est compliqué de prendre du rythme. Quand on en aura, on pourra proposer encore autre chose. » Enfin, il soulignait l’apport des joueurs venus du groupe N3, « primordial pour encadrer les jeunes. Il faut impérativement des joueurs d’expérience à côté d’eux, sinon, ce n’est pas possible. On compte sur ces joueurs qui descendent, qui jouent le jeu comme ça a été le cas aujourd’hui [hier, ndlr]. »


R3 – Le RCA s’impose, le Pigeonnier explose

Football Montieres Vs Rca Kevin Devigne Gazettesports 8

Le RC Amiens peut souffler. Malgré un match mené tout du long par Ailly-sur-Somme, il repart avec la victoire. Les visiteurs avaient pourtant ouvert le score dès la 2ème minute de jeu, sur coup-franc (0-1). Puis repris les devants, suite à une perte de balle, seulement deux minutes après l’égalisation amiénoise, à la 70ème minute (1-2). Mais les hommes de Nicolas Cauvin ont su faire preuve d’une grande force mentale et ont changé la donne en deux minutes, en égalisant à la 90ème minute puis en prenant l’avantage dans le temps additionnel (3-2). Malgré ces trois buts en deuxième période, Nicolas Cauvin qui estimait avoir eu la maîtrise du ballon, insistait sur la nécessité de faire encore mieux dans les 25 derniers mètres pour être plus « tranchants », et d’être « plus concentrés » sur l’entame de match. Avec ces 4 points en deux matchs, le RC Amiens est donc 3ème en ce début de saison réussi qui valide les efforts depuis la reprise et « fait plaisir » à son coach.

Moins de réussite du côté du Pigeonnier qui, après un début prometteur à domicile contre le RCA, a perdu pied sur la pelouse en herbe de Liancourt Clermont. Face à une équipe prête physiquement et capable d’exercer un gros pressing haut pendant 90′, les Amiénois n’ont pas pu voir le jour. S’ils ont tenu 25 bonnes minutes, l’ouverture du score les a fait craquer au point d’être menés 4-0 à la pause, payant des erreurs de relance. Malgré un léger réveil en seconde période, le score continuait de s’alourdir pour se terminer sur une défaite 6-0 qui aurait pu être plus lourde sans un Chive tout de même efficace dans ses buts. C’est donc un premier déplacement cauchemardesque à ne pas répéter qu’a vécu le Pigeonnier qui chute donc au 12ème rang au classement, devançant seulement Saint-Just-en-Chaussée.

RC AmiensFC Ailly-sur-Somme Samara : 3-2 (0-1)

FC Liancourt ClermontES Pigeonnier : 6-0 (4-0)


Morgan Chaumier

Crédits photos : Leandre Leber / Kevin Devigne – Gazettesports