HIPPISME : Le Petit Saint Jean joue la carte jeune

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Au lendemain d’une Fête des Hippodromes réussie, le Petit Saint Jean fait la « part belle » à la nouvelle génération et l’amateurisme.

L’idée lui avait trotté à l’esprit mais jusqu’alors la crise sanitaire en avait décidé autrement. Samedi, la tête – une fois encore – dans les étoiles, Philippe Levasseur aura plaisir à relever ce pari, « celui de privilégier la jeunesse et l’amateurisme au cours d’une réunion pas vraiment comme les autres ». Un challenge que le président de la Société des Courses amiénois se félicite de (pouvoir) relever. « Avec toutes les forces vives qui composent notre association bien sûr. Sans le dynamisme, la détermination de chacun, rien n’aurait pu être envisageable. Je tiens aussi à adresser un petit clin d’oeil en direction de Guy Verva, professionnel renommé de notre région qui, il est vrai, m’avait chuchoté cela dans l’oreille » exprime l’intéressé. Au lendemain d’une Fête des Hippodromes qui a rencontré, la semaine passée, un retentissant succès.

Cette euphorie dénote de l’attachement à nos manifestations. La fidélité, l’implication du public sont les plus belles récompenses que l’on peut adresser à toutes ses personnes qui oeuvrent à la réussite de ces rendez-vous festifs

Philippe Levasseur

« Cette euphorie dénote de l’attachement à nos manifestations. La fidélité, l’implication du public sont les plus belles récompenses que l’on peut adresser à toutes ses personnes qui oeuvrent à la réussite de ces rendez-vous festifs » indique alors Philippe Levasseur. Espérant pouvoir « s’enthousiasmer de nouveau » au cours d’une soirée où les apprentis et lads-jockeys notamment s’approprieront le premier rôle.

« Il est peu courant qu’une succession de courses leur soit réservée. L’hippodrome du Petit Saint Jean veille, depuis quelques saisons déjà, à promouvoir les jeunes talents. Pour preuve, le challenge Yves Saint Martin organisé au galop et qui récompense un jockey en devenir. A ce jour, les trotteurs n’ont la possibilité de connaître semblable satisfaction» souligne le président amiénois. Avant de poursuivre : « Les amateurs auront aussi un bon rôle à jouer au cours de cette soirée », pointant au programme deux épreuves où ils se disputeront la victoire.

« Il est important, à mon sens, de mettre en lumière celles et ceux qui ne le sont pas spontanément. Ils composent la filière, l’institution, et il devenait légitime qu’ils puissent apparaître sur le devant de la scène. » Propos teintés d’émotion qui recevait d’ailleurs l’approbation de Carole Savreux, directrice des lieux. Qui, secondé par l’équipe réunie autour du régisseur de Fabrice Fin, s’est empressé de bien orchestrer cette manifestation. D’y donner vie en quelque sorte.

Une « première en l’état » où le Trot Top Tour a été convié. « Il représente cette génération montante. Associés à leurs poneys, ces petits passionnés afficheront une volonté de vaincre à toute épreuve lors de confrontations hors enjeux. Ils sont certainement les fines cravaches de demain » chuchote Carole Savreux. En souhaitant que le public saura jouer le jeu…

  • L’hippodrome d’Amiens propose une réunion à enjeux régionaux ce samedi 19 septembre. Début des opérations à 18 h 45.
  • Plus d’info : facebook : Hippodrome d’Amiens ou www.hippodrome-amiens.fr



Fabrice Biniek

Crédit photos : Illustrations Gazettesports Roland Sauval Gazettesports.fr