AUTO : Lilou Wadoux veut développer son endurance !

Lilou Wadoux Dijon
Ⓒ Gazette Sports

Lilou Wadoux aborde avec envie ce week-end l’Ultimate Cup Series, épreuve d’endurance, sur le circuit de Dijon – Prenois. L’Amiénoise veut « prendre de l’expérience » au volant de l’Alpine A110 et continuer à trouver ses marques dans sa nouvelle équipe, comme dans sa nouvelle voiture.

Quinze jours après avoir affiché une belle régularité (*) lors du lancement de la saison en Alpine Elf Europa Cup à Nogaro (Gers), revoici Lilou Wadoux en compétition dans le baquet de sa nouvelle voiture. Mais on change de registre par rapport au week-end des 22 et 23 août passé au « sprint » en Occitanie, avec trois courses d’une petite trentaine de minutes chacune. L’Ultimate Cup Series est un championnat d’endurance, organisé pour la deuxième année, avec plusieurs catégories. La jeune Picarde est au départ en GT Endurance. Une seule course est programmée, ce dimanche après-midi et elle durera 3 heures.

« Mes meilleurs résultats, je les ai eus à Dijon »

« L’objectif, c’est surtout de rouler, de prendre de l’expérience » précise la pilote d’Autosport GP, qui s’attend à des conditions et des sensations différentes de celles connues il y a deux semaines : « le plus gros changement, ça va être avec les pneus. Il va falloir gérer… » explique l’Amiénoise qui est loin de partir dans l’inconnu pour autant. « Quand je courais en 208, j’ai déjà fait plusieurs courses d’endurance, notamment les 24 Heures de Magny-Cours » se rappelle Lilou Wadoux. Au rayon des souvenirs justement, elle en a gardé de très bons de ce circuit de Dijon – Prenois ! « J’y suis allée déjà plusieurs fois, c’est l’un des plus proches de la maison, avec Magny-Cours et Spa-Francorchamps ». C’est sur ce circuit qu’elle s’était d’ailleurs « déconfinée », au tout début de l’été, avec des essais privés. « Et c’est à Dijon que j’ai eu mes meilleurs résultats (en 2017 et 2018, à seulement 16 et 17 ans NDLR), en 208 Racing Cup. Cela s’était très bien passé ! » ajoute-t-elle. A la clé, elle avait trusté plusieurs podiums, au classement juniors mais aussi au classement général. Autosport Gp, présentera une seconde voiture « familiale » avec Edwin et Franck Trainard, le premier, junior, avait remporté la course 3 de Nogaro. Père et fils se partageront le volant. Quand Autosport GP, par le biais de Gilles Zaffini, met en avant la transmission, cela s’applique aussi au volant d’une alpine !

En relais avec un autre junior « plus expérimenté »

Maintenant, qui dit course d’endurance dit relais. Toujours chez les juniors, à 19 ans, la Samarienne fait équipe pour cette manche de l’Ultimate Cup Series avec un autre jeune loup, Jean-Baptiste Méla« Mais il est plus expérimenté que moi et toujours en haut des classements » coupe Lilou Wadoux. A bientôt 22 ans, le Corse d’Autosport GP écume effectivement les circuits depuis près de cinq ans. A son actif entre autres, de la Formule 4 ou encore les deux premières saisons complètes en Alpine Elf Europa Cup, la première bouclée comme vainqueur en juniors. Une compétition dont Jean-Baptiste Méla est actuellement 2ème du classement général, après ses trois places de…2ème à Nogaro..« Il a beaucoup de choses à m’apprendre. Par exemple parce qu’il a toujours couru en propulsion » explique Lilou Wadoux, contrairement à elle qui découvre cette année ce type de voitures, habituée depuis ses débuts à la traction, moteur à l’arrière.

La rentrée en BTS à Boulogne-sur-Mer

La Picarde regarde devant, loin devant. Quand on dit endurance en sport auto, on pense forcément aux 24 Heures du Mans, le rêve qui se niche toujours dans un coin de sa tête. En attendant et de façon plus terre-à-terre, cette semaine Lilou Wadoux a fait sa rentrée à Boulogne-sur-Mer, en 2ème année du BTS Bâtiment qu’elle prépare pour assurer ses arrières. « Mais c’est sûr que je n’ai pas la tête à 100% à mes cours » reconnaît-elle. Avant de prendre la direction de Dijon – Prenois où les derniers essais libres sont prévus ce samedi midi. Avant les qualifs en fin de journée. Et la course ce dimanche après-midi. La Samarienne aura ensuite à peine le temps de souffler, puisque se profile déjà sur son agenda le 2ème meeting de la saison en Alpine Elf Europa Cup, le week-end prochain… Ce sera également en Bourgogne – Franche-Comté, à Nevers – Magny-Cours sur un circuit où elle possède également ses repères.

Vincent Delorme

LE PROGRAMME DU WEEK-END EN GT ENDURANCE :
Samedi 
11:50 – 12:50 : 3ème (et dernière) séance d’essais libres
17:35 – 18:35 : essais qualificatifs
Dimanche
14:40 : grille de départ
15:00 – 18:00 : course

Pour suivre la course : https://series.ultimatecup.racing/fr/live-tv/