AUTO : En Alpine, Lilou Wadoux apprend vite et bien

22082020 Autosport Gp Nogaro 0174 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

Lilou Wadoux s’est montrée régulière ce week-end à Nogaro (Gers) où démarrait la saison de l’Alpine Elf Europa Cup avec trois courses. 7ème, puis 6ème et enfin 8ème, la jeune Amiénoise « a atteint tous les objectifs » selon son ingénieur de course chez Autosport GP. 

Comme toujours, Lilou Wadoux reste un peu sur sa faim. Peut-être parce que la troisième et ultime course du week-end sur le circuit Paul-Armagnac de Nogaro ne s’est pas terminée comme prévu… Mais avec le drapeau rouge, autrement dit course interrompue et finalement arrêtée avant son terme à cause d’un incident. Un fait de course malencontreusement provoqué par l’Alpine N°110 du Brésilien Andre Negrao, qui perdait du liquide de refroidissement. S’en est suivi un accrochage sans conséquence avec la Polonaise Gosia Rdest (N°3) et la sortie de piste de Lilou Wadoux (N°44) et Louis Méric (N°31) !
(L’intégralité de la course 3 est à retrouver sur ce lien)

Les juniors ont trusté le podium

« J’étais bien, dans un bon rythme même si c’était compliqué d’aller dans le trio de tête, car c’est toujours risqué s’il se passe quelque chose… » soulignait la pilote samarienne qui avait décidément bien senti une galère se profiler ! A l’arrivée, plus de peur que de mal, mais le classement final retenu est celui occupé par les concurrents deux tours avant l’incident. Soit la 8ème position pour la Picarde. Bien sûr, Lilou Wadoux peut se dire qu’elle n’a pas réussi à rivaliser complètement avec les autres juniors, affûtés tout le week-end et carrément impressionnants dans la dernière course, où ils ont trusté le podium ! 1er : Edwin Traynard. 2ème : Jean-Baptiste Méla. 3ème : Matéo Herrero, le vainqueur des deux premières courses. Traynard et Méla, qui, en plus d’être juniors, partagent également avec l’Amiénoise le fait de courir chez Autosport GP. « C’est l’avenir… » estime sobrement la plus jeune des deux femmes en course, avec la Polonaise Gosia Rdest, qu’elle a devancé dans chacune des courses.

Lilou est auto-critique !

Lilou Wadoux n’a donc pas à rougir de ses débuts en Alpine, pour Laurent Hurgon, le quatrième pilote Autosport GP engagé. « Je suis admiratif parce qu’elle ne connaissait pas la voiture. Elle a tout de suite été dans le rythme » constate celui qui s’est classé 4ème, puis 3ème et enfin 6ème. « C’est super plaisant d’être dans son équipe, elle écoute beaucoup, elle va vite ». Julien Neveu, l’ingénieur de course qui s’occupe de la voiture de Lilou Wadoux chez Autosport GP confirme, à l’issue d’un premier week-end de compétition où « elle a atteint tous les objectifs que l’on s’était fixés. Elle a une bonne learning curve (courbe d’apprentissage) car on débute la première course avec deux secondes de retard et on finit à seulement deux ou trois dixièmes des deux premiers« . Un regret pour « l’ingé » ? Sur la troisième course, après sa belle 6ème place dans la deuxième, Lilou devait « se faire plaisir et voir ce dont elle était capable. Elle a été un peu prudente, le résultat aurait été meilleur si elle avait pris plus de risques… Mais bon, ce n’était pas le but non plus ! ». Un exemple de point à revoir, selon Julien Neveu ? « Quand elle tente un dépassement par l’extérieur sur la N°31, au lieu de gagner une place, elle en perd une !  Ce n’était pas le bon moment ou pas le meilleur choix. Elle apprend ! En tous les cas, c’est intéressant de travailler avec elle parce qu’elle est auto-critique, parfois presque trop ! Mais il vaut mieux ça que l’inverse » souligne celui qui était encore pilote l’an dernier. 

Je roule pour gagner !

Lilou Wadoux écoute, mais « sans faire attention à ce que les gens disent autour de l’équipe, à ce que les spectateurs peuvent penser. Je reste concentrée, je roule pour moi, pour gagner, pas pour faire plaisir à untel ». Ce lundi, la Samarienne se retrouve 7ème sur 17 au classement général, après trois courses et à huit courses de la fin de cette saison tronquée par la pandémie de Covid-19. Et elle regarde évidemment vers le haut. « Il y a deux juniors qui sont plus âgés (le Corse Jean-Baptiste Méla et le Lyonnais Edwin Traynard) et qui sont au-dessus, ça veut dire qu’il reste une place à prendre (pour être sur le podium). Je vais me battre et faire de mon mieux ! » lance Lilou Wadoux. Le Bordelais Matéo Herrero, premier leader du classement général de l’Alpine Elf Europa Cup ou encore Louis Méric sont prévenus !

Nogaro 22 08 2020 Elie Leber 17

La rentrée scolaire avant Magny-Cours

La suite, ce sera à Nevers – Magny-Cours, du 11 au 13 septembre.  « On n’est pas à l’abri d’une très bonne surprise avec Lilou ! Si elle digère bien Nogaro, on a, nous les vieux, du souci à se faire dès le prochain meeting… » indiquait, presque fataliste, son aîné et coéquipier Laurent Hurgon, dans un beau geste de transmission au moment de repartir du Gers. Mais entre Nogaro et Magny-Cours, il y aura… Boulogne-sur-Mer pour la rentrée scolaire ! Lilou Wadoux va rentrer en 2ème année de BTS Bâtiment. « Quand le bâtiment va, tout va » dit le proverbe….

CLASSEMENT COURSE 2 :

1. Matéo Herrero (FRA – Junior)
2. Jean-Baptiste Méla (FRA – Autosport GP – Junior)
3. Laurent Hurgon (FRA – Autosport GP)
….
6. Lilou Wadoux (FRA – Autosport GP – Junior)
….
15 et dernier. Pierre Macchi (FRA – Autosport GP)

CLASSEMENT COURSE 3 :

1. Edwin Traynard (FRA – Autosport GP – Junior)
2. Jean-Baptiste Méla (FRA – Autosport GP – Junior)
3. Matéo Herrero (FRA – Junior)
….
8. Lilou Wadoux (FRA – Autosport GP – Junior)
….
17 et dernier. Stéphane Proux (FRA)

CLASSEMENT GENERAL APRES 3 COURSES :

1. Matéo Herrero (FRA – Junior) 56 points
2. Jean-Baptiste Méla (FRA – Autosport GP – Junior) 43 pts
3. Pierre Sancinéna (FRA) 33 pts
4. Edwin Traynard (FRA – Autosport GP – Junior) 29 pts
5. Laurent Hurgon (FRA – Autosport GP) 28 pts
6. Marc Guillot (FRA) 26 pts
7. Lilou Wadoux (FRA- Autosport GP – Junior) 16 pts
8. Gosia Rdest (POL) 12 pts
….

LA SUITE DU CALENDRIER DE L’ALPINE ELF EUROPA CUP 2020 :

11 au 13 septembre : Nevers- Magny-Cours

2 au 4 octobre : Le Castellet Paul-Ricard

31 octobre et 1er novembre : Portimao (Portugal)




Léandre Leber (avec Vincent Delorme)
Crédit photo Dicilà