HANDBALL : Retour en piste pour l’APH

Reprise APH
Ⓒ Gazette Sports

Il y a maintenant une semaine, les joueurs du collectif N1 de l’Amiens PH ont repris la route des entraînements au gymnase Jean-Marc Laurent. L’occasion de faire le point sur cette préparation avec les deux coachs, Yuriy Petrenko et Julien Richard.

La reprise officielle des entraînements était donnée au lundi 10 août pour débuter la préparation de cette saison 2020-2021. L’objectif de cette préparation principalement axée vers le cardio sur piste était de « retrouver nos qualités physiques perdues pendant le confinement » comme le soulignait Yuriy Petrenko, « ce n’était pas facile pour les joueurs de rester coincés à la maison sans activité physique “normale” même s’ils ont essayé de rester actifs bien sûr, ce n’était pas évident. »

Une préparation physique qui sera désormais faite en partenariat avec la structure XL Coach, comme nous le confie Julien Richard : « Sur les dernières saisons, la préparation physique était prise en charge par Clément Bonin avec qui ça s’est très bien passé, mais on ne voulait pas s’inventer préparateurs physiques et risquer de blesser les joueurs par manque de connaissances. On en a donc parlé aux dirigeants et eux ont pris le relai pour créer ce partenariat avec XL Coach, dont Youssef qui avait déjà travaillé avec nous. Il aura pleinement à charge la préparation physique lors de la saison, notamment lors des deux blocs en périodes estivale et hivernale. »

Programme chargé avant le début de la compétition

Néanmoins, le « mode compétition » a été vite réactivé avec l’introduction du jeu de ballon dès la fin de la semaine afin de permettre aux joueurs de retrouver rapidement les automatismes du handball en vue des premières rencontres amicales.

En effet, dès ce samedi et jusqu’à la reprise officielle de la compétition, les joueurs amiénois ne seront pas en reste avec près d’une dizaine de rencontres au programme. « On commence les matchs amicaux dès ce samedi par le tournoi d’Hazebrouck (N1) avec des équipes de niveau nationale, ensuite celui de Billy Montigny (N2) le samedi 29 puis un dernier tournoi à Wattrelos (N3) le samedi 5. On part donc sur trois tournois amicaux dans le Nord avec deux rencontres prévues lors de chacun et on finira par un match amical à domicile face au Lille Métropole Handball Club Villeneuve d’Ascq (N1) le 12 septembre » nous développe Julien Richard. Une dernière opposition prévue à une semaine de la reprise du championnat et qui se jouera aux 4 Chênes, « ça nous permettra de prendre des repères mais aussi de faire revenir un peu le public si la situation sanitaire le permet » explique-t-il.
De fait, les Pirates seront délocalisés aux 4 Chênes pour leur premier match de la saison en raison du rafraîchissement opéré au Coliseum ce mois d’août avec la pose d’un nouveau sol plus adapté à la pratique du handball. Un changement bienvenu pour Yuriy Petrenko qui y voit « un point positif pour les articulations des joueurs, et ça rallongera leur carrière de sportifs ! »

Des objectifs déjà bien dessinés

« Le premier objectif de la saison sera bien entendu de reprendre la saison dans de bonnes conditions sanitaires avec on l’espère, un peu de public » affirme Julien Richard. Conscient d’avoir encaissé plusieurs départs à la fin de la saison dernière, l’entraîneur n’en reste pas moins convaincu de la faisabilité du principal objectif sportif : le maintien en N1 Élite. « On sait que l’on a eu quelques départs, mais on a aussi eu des arrivées et on a un groupe rajeuni mais qui a l’air motivé pour travailler et même si on sait que ce sera compliqué, joueurs comme staff nous partons avec beaucoup d’envie ! »

L’objectif est commun : gagner chaque match, sinon il ne faut pas le commencer.

Yuriy Petrenko

Plus pragmatique de son côté, Yuriy Petrenko aborde les choses clairement sur le plan de groupe : « On pratique un sport collectif donc l’objectif est commun : gagner chaque match, sinon il ne faut pas le commencer. » Cependant, sur le plan individuel et notamment chez les jeunes, l’objectif pour chaque joueur sera de « progresser au plus vite » afin de pouvoir utiliser au maximum les capacités de chacun tout au long de la saison. « On a besoin d’un groupe de 14 voire 16 joueurs selon la longueur du championnat, maintenant il appartient à chacun de prouver ses capacités pour se faire une place à ce niveau que certains ne connaissent pas encore. »




Océane Kronek

Crédits photo : Amiens Picardie Handball – Droits réservés