AUTO : Lilou Wadoux peut enfin lancer sa saison en Alpine !

Image00033
Ⓒ Gazette Sports

La jeune Amiénoise, Lilou Wadoux, reprend avec envie son volant en course, cette fin de semaine à Nogaro (Gers), pour la première manche de l’Alpine Elf Europa Cup. Une saison décalée suite à la pandémie de Covid-19. Lilou Wadoux a devant elle quatre week-ends de compétition intense prévus d’ici à la Toussaint.

Il n’y a plus de saisons ma bonne dame ! Preuve que cette année 2020 marquée par la crise du coronavirus est décidément à part : les Coupes de Pâques ont lieu en plein mois d’août ! Ces épreuves, traditionnellement organisées au sortir de l’hiver depuis plus d’un demi-siècle sur le célèbre circuit Paul-Armagnac de Nogaro, entre Auch et Mont-de-Marsan, marquent toujours le lancement de la saison. Mais cette fois, c’est donc au cœur de l’été que démarre la troisième édition de l’Alpine Elf Europa Cup, dans une version inédite, ramenée à quatre week-ends de courses. Doivent suivre deux autres rendez-vous sur le sol hexagonal : Nevers – Magny-Cours du 11 au 13 septembre puis Le Castellet du 2 au 4 octobre. Avant la clôture de la saison à Portimao (Portugal), les 31 octobre et 1er novembre.

Image00024

Trois courses en deux jours

Pour cette reprise, qui marque l’ouverture du championnat de France FFSA des circuits, dix-huit concurrents, dont 15 Français, sont engagés dans le Gers en cette fin de semaine, au volant de leurs Alpine A110 Cup. Le programme est présenté comme « extrêmement dense » par les organisateurs, avec un plateau compétitif de pilotes, même si le vainqueur 2019, Gaël Castelli est parti en GT4 European. Le champion 2018 de la première Alpine Elf Europa Cup, le Normand Pierre Sancinéna, est un favori tout trouvé mais la concurrence sera féroce. Tout commence ces jeudi et vendredi par les essais, avant pas moins de trois courses, la première samedi après-midi, la suivante dimanche après-midi et la dernière du week-end dimanche soir (lire ci-dessous). L’A110, voiture mythique, revient donc dans une version moderne, avec son moteur 1,8L turbocompressé, sa boîte séquentielle 6 rapports, ses 270 chevaux pour un poids de 1050 kg.

Image00031

Autosport GP, nouvelle équipe de Lilou Wadoux

C’est le bolide pour lequel Lilou Wadoux a opté, du haut de ses 19 ans et après des débuts plus que prometteurs, dans un univers quasi-exclusivement masculin. Après deux saisons pleines en 208 Racing Cup et une en 308 TCR Europe, elle a décidé de quitter les courses Peugeot et l’univers de la traction pour Alpine et son moteur à propulsion, « qui offre davantage de débouchés pour la compétition » explique la Picarde qui veut aussi apprendre dans sa nouvelle équipe Autosport GP, basée dans la région lyonnaise et qui aligne cinq pilotes à Nogaro dont 3 juniors. Lilou Wadoux, qui indique avoir eu « un bon ressenti dès le début avec l’A110 » a évidemment l’envie d’en découdre et de se faire sa place le plus haut possible dans les classements, « pour devenir un jour professionnelle, pilote officielle »… Mais elle tient d’abord « à se concentrer sur son apprentissage ».

Cinq juniors et deux femmes au départ

L’Amiénoise, avec son N°44, fait partie à Nogaro des cinq juniors au départ de la première manche de la saison de l’Alpine Elf Europa Cup. Cela va sans dire, les quatre concurrents dans sa catégorie d’âge sont des garçons ! Et deux sont dans son écurie. Derrière les deux favoris Mateo Herrero, meilleur junior en 2019 et 3ème au général et son dauphin Jean-Baptiste Méla (Autosport GP), 1er junior en 2018, Lilou Wadoux « pourrait être la plus redoutable », estime le site alpineelfeuropacup.com, soulignant qu’elle avait « fait sensation en coupes de marque, décrochant un podium au général dès son premier week-end en Clio Cup France ». Pour ces juniors, la cerise sur le gâteau final sera la possibilité de remporter une séance d’essais en LMP2, avec Signatech Alpine Elf, sésame vers les courses d’endurance comme Les 24 Heures du Mans, le rêve ultime de la jeune Samarienne. La seule autre féminine sur la grille de départ, à Nogaro, est la Polonaise Gosia Rdest, expérimentée -elle a 27 ans- et compte une dernière saison passée en W Series, le championnat féminin de monoplaces Formule 3, qu’elle a terminé à la 14ème place sur 20 concurrentes.

Image00045

Chaleur attendue

Le décor est planté, avant de lâcher des chevaux forcément morts de faim après une si longue interruption ! Attention quand-même à ne pas souffrir de déshydratation car les essais jeudi et vendredi se disputeront sous une température prévue autour de 30° à l’ombre, à Nogaro. Avant un rafraîchissement tout relatif annoncé pour samedi et dimanche.

Vincent Delorme
Photos : Marianne Allais – M4W

LES HORAIRES (source Alpine Elf Europa Cup)

Jeudi 20 août
10h45-11h25 : Essais Privés 1
14h00-14h40 : Essais Libres 2
16h00-16h40 : Essais Libres 3

Vendredi 21 août
8h35-9h15 : Essais Libres 1
14h50-15h30 : Essais Libres 2

Samedi 22 août
8h35-8h55 : Qualifications 1
13h51-14h21 : Course 1

Dimanche 23 août
8h00-8h20 : Qualifications 2
13h33-14h03 : Course 2
18h31-19h01 : Course 3