FOOTBALL – Okan Bodur : « Je suis vraiment pressé de reprendre »

Ⓒ Gazette Sports

Longtemps suspendu cette saison suite au match de l’AC Amiens contre Vimy, Okan Bodur revient pour nous sur cette période, évoque son arrivée à Camon et se projette sur la suite, enfin sur le terrain.

Bonjour, après Titi Buengo qui nous annonçait votre arrivée imminente et Azouz Hamdane qui nous disait ne pas être au courant, pouvez-vous nous donner votre version des choses ?

J’ai vu le président de Camon avec le coach, Titi Buengo. Ils m’ont fait comprendre qu’ils voulaient que je vienne. Et puis, le président de l’AC Amiens ne m’a pas contacté et je ne suis plus sous contrat avec le club donc l’offre de Camon m’a intéressé. Et, moi, j’ai besoin d’être heureux, il me faut du temps de jeu. Donc je préfère aller en R1 avec du temps de jeu plutôt que de rester à l’AC Amiens en N3 pour ne pas jouer.

La démarche entre Camon et vous vient de qui ?

Ce sont eux qui sont venus vers moi.

Cela a pu jouer dans l’intérêt que vous avez eu pour cette opportunité ?

Oui, franchement, cela m’a fait plaisir qu’ils me disent que je suis un bon joueur et qu’ils me voulaient. Il me l’ont clairement fait comprendre et m’ont porté beaucoup d’intérêt. C’est cela qui m’a vraiment motivé à y aller.

Le fait qu’il y ait certains de vos anciens coéquipiers à Camon a eu un rôle dans votre décision ?

Oui, je connais plusieurs joueurs avec qui je m’entends bien en dehors et sur le terrain, donc cela a également joué dans ma décision.

Il me faut du temps de jeu et j’ai envie de voir autre chose

Comment vivez-vous cette situation, où cela se termine en « eau-de-boudin » avec l’AC Amiens ?

Azouz m’avait appelé longtemps avant que je vois le président de Camon et Titi Buengo. Je lui avais dit que je ne savais pas ce que je ferai la saison prochaine. Après avoir vu le président de Camon et Titi, cela m’a intéressé, j’ai beaucoup réfléchi et j’ai pris cette décision. Azouz est un très bon coach et cela s’est toujours bien passé avec lui. Franchement, je suis un peu triste de quitter l’AC Amiens mais, maintenant, il me faut du temps de jeu et j’ai envie de voir autre chose et d’avoir de nouveaux objectifs.

Le fait de partir sur cette longue suspension, sans avoir pu rejouer pour l’ACA, cela n’engendre pas un peu de frustration ?

Ah, oui. J’aurais aimé marquer des buts, être décisif avec l’AC Amiens mais il y a eu cette suspension. J’ai dû arrêter, je me suis retrouvé seul, le président ne m’a pas appelé depuis, donc j’ai préféré partir.

Je me suis retrouvé seul, donc je me suis senti inutile au club

Cette suspension a pu jouer dans votre envie de départ, en sentant qu’elle vous avaient peut-être un peu éloigné du groupe ?

Oui, je n’ai plus joué, le président m’a laissé, je me suis retrouvé seul, donc je me suis senti inutile au club. C’est aussi une des raisons pour lesquels je pars. Je veux vraiment retrouver un club qui me fasse jouer, qui voit mes qualités.

Justement, au-delà de cet aspect, comment vit-on une longue suspension comme celle-là ?

C’est une grosse déception. J’allais voir les matchs et j’aurais aimé être sur le terrain ou même avec le groupe. Il y a des joueurs avec qui je m’entendais bien sur le terrain qui me manquaient. Les entraînements me manquaient, aussi. Franchement, c’était dur cette suspension, c’était long et c’était dur.

Comment vous projetez-vous sur la suite ?

La reprise, c’est le 20 juillet et je suis vraiment pressé de reprendre, ça fait longtemps, ça me manque vraiment beaucoup le football. Je le sens bien, je connais beaucoup de joueurs, avec le président et avec le coach, ça se passe bien, on communique bien, il y a une bonne équipe, une bonne ambiance. Je veux montrer ce que je sais faire, j’espère être décisif et un joueur très important de l’équipe.

Bien que Camon soit en R1, il va y avoir de la concurrence, cela va être un challenge ?

Oui, je vais être nouveau, il va falloir que je montre ce que je sais faire. Je viens de N3, il faut que je me montre et que je prouve que je suis un joueur de N3.

Vous avez des objectifs particuliers sur cette saison ?

Individuellement, je veux apporter de la jeunesse. Je veux également être décisif et marquer. Et collectivement, c’est la montée. Le coach et le président m’ont clairement fait comprendre que c’était la montée qu’ils voulaient. Donc je vais tout faire pour aider l’équipe à monter.

C’est un objectif qui a dû être motivant dans la décision de venir à Camon ? Parce qu’on imagine que votre objectif, c’est de retrouver le niveau que vous venez de quitter ?

Oui, c’était important, c’est un gros challenge et ça m’a vraiment intéressé. Je veux vraiment les aider, et prendre du plaisir. Je veux vraiment faire une grosse saison pour rebondir, pour aller plus haut.




Morgan Chaumier

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports