NATATION : Georges Vallerey, qui était ce grand champion trop tôt disparu?

448px Georges Vallerey Sr 1927
Ⓒ Gazette Sports

La décision ne surprend évidemment personne mais la piscine Georges Vallerey qui avait été inaugurée officiellement en 1974 vit ses derniers jours. Les travaux de démolition vont en effet reprendre et le bâtiment va disparaître.

Pour notre part, nous souhaitons que le nom de Georges Vallerey ne disparaisse pas de la mémoire collective de notre ville. Nous rappelons ici ce que fut la carrière de ce grand champion de l’après-guerre et qui, hélas, est mort trop rapidement. Dans LA SOMME DES OLYMPIQUES qui retrace la carrière de tous les sportifs de la Somme ayant participé aux Jeux Olympiques, nous avons rappelé la carrière de ce grand nageur.

Georges Vallerey est né à Amiens le 21 octobre 1927 et il est décédé à Casablanca en 1954. Georges Vallerey était né dans une famille de nageurs. Sa sœur Gisèle et son frère Jehan furent aussi de bons spécialistes. Son père appelé également Georges avait participé aux Jeux Olympiques de Paris en 1924 sur 200m brasse. Il quittait alors l’Afrique du Nord, prenait une licence à Toulouse et avec deux équipiers Alex Jany et Alfred Nakache, il battait le record du monde du 3x3000m (dos, brasse et crawl). Georges Vallerey  était alors sélectionné pour les Jeux de Londres en 1948. Les premiers qui suivaient la guerre et qui lui permettaient de décrocher la médaille de bronze sur 100m dos.

Georges Vallerey devait ensuite revenir sur Amiens et participer à cette époque à la traversée d’Amiens à la nage. Une compétition très populaire car le public était nombreux sur les berges. En 1949, Georges Vallerey s’imposait en 1h15  devant un public enthousiaste. Ce fut une de ses dernières apparitions car l’année suivante,  il ressentait les premières douleurs de la néphrite et qui va l’emporter le 4 octobre 1954.
Il n’avait pas 27 ans.



Lionel Herbet 

Crédit photo [photographie de presse] / Agence Meurisse

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.