MUAY-THAÏ : Valentine Roger vise la ceinture nationale

Fullsizeoutput 14e 1920x1381
Ⓒ Gazette Sports

Ce samedi 7 mars, Valentine Roger remonte sur le ring lors du Queen Gloves, afin d’y défier Djana Diakité dans la quête d’une Ceinture Nationale AFMT classe A (-51kg).

Ce combat professionnel, qui décernera la ceinture Nationale AFMT classe A, sera aussi l’occasion de retrouvailles entre Valentine Roger et Djana Diakité. En effet, les deux jeunes femmes s’étaient affrontées il y a 4 ans en classe B, comme nous le rappelle la combattante amiénoise : « Ce sera un gros combat revanche. Mon adversaire peut être dangereuse et j’en avais payé les frais il y a quatre ans. » Pour autant, la donne a quelque peu changé désormais : « Depuis les cartes ont été redistribuées. J’ai fait de bons résultats qui font du bien au mental et elle n’est pas montée sur le ring depuis notre dernier combat. » En effet, depuis cette victoire, Djana Diakité n’avait plus combattu.

Un bel événement, une revanche et une ceinture en jeu

Cette ceinture AFMT classe A, représente un objectif qui occupe depuis quelque temps le quotidien de la combattante de Muaythaï Amiens : « Je me sens bien, même si ma préparation n’a pas été très facile pour diverses raisons. Je me prépare dur depuis le début de saison pour cette échéance. Maintenant il n’y a plus qu’à faire le travail. » Un combat qu’elle annonce d’ailleurs très disputé et avec une certaine saveur : « Tout est à faire et je pense que l’on proposera une grosse guerre toutes les deux. Les revanches ont toujours une saveur particulière, celle-ci d’autant plus que la ceinture professionnelle est à la clé. »

Les revanches ont toujours une saveur particulière, celle ci d’autant plus que la ceinture professionnelle est à la clé.

S’ajoute à cela la fierté de prendre part à cet événement, le Queen Gloves Wagram Tour, dont l’objectif et de mettre en avant le Muay Thaï féminin et dont Valentine Roger parlait en ces termes : « Je suis hyper fière d’être l’une des têtes d’affiche de cette très belle soirée dans la salle Wagram. Cette soirée est vraiment une très belle initiative. La première édition avait fait salle comble et avait prouvé que les filles sont à la hauteur. En France, on a vraiment des filles qui en veulent et qui sont très techniques, même en amateur on voit de belles choses. Cet événement nous met en lumière et voit les choses en grand. En plus une partie des fonds sont reversés à une association qui lutte contre les violences faites aux femmes. »

Les remerciements envers « Teresa Tarek et Shanelle qui m’ont permis de boxer samedi », passés, la combattante amiénoise doit désormais se tourner vers un combat qui pourrait lui permettre de décrocher la ceinture AFMT en classe A.



Quentin Ducrocq

Crédit photo Image d’illustration