ATHLÉTISME : Un seul représentant de la Somme aux JO pour l’instant

Ⓒ Gazette Sports

Mine de rien la prochaine échéance olympique à Tokyo se rapproche à grands pas. C’est vrai que l’actualité est en ce moment plutôt  axée sur la Chine et le fléau qui fait des ravages : le coronavirus. 

On espère que les semaines qui viennent vont nous rassurer et que les touristes pourront voyager, sans aucune difficulté,  dans tous les pays du monde. Car si la situation s’aggravait, on pourrait logiquement s’inquiéter. Mais nous n’y sommes pas encore et c’est tant mieux.

Chez nous, on a tendance à oublier ces Jeux de Tokyo et à nous projeter directement vers ceux de Paris en 2024. Certains, et c’est normal, estiment qu’ils ont une belle carte à jouer et ils ont déjà obtenu une victoire puisque la Somme a été labellisée Terre des Jeux
Pourtant, nous craignons que les Jeux de Tokyo ne soient marqués pour la Somme, par une des plus faibles représentations jamais enregistrées depuis la guerre. 

Ces derniers jours, le Conseil régional des Hauts de France en collaboration avec le Comité régional olympique sportif de cette région a communiqué une liste de 17 athlètes susceptibles d’aller au Japon et qui sont aidés financièrement à raison d’une subvention annuelle de 5 000 euros. C’est peu si l’on considère que certains athlètes n’ont pas d’emploi et que leur seul objectif est de préparer les Jeux.

Parmi ces 17 athlètes, nous n’avons qu’un seul licencié dans un club de la Somme
Il s‘agit de l’athlète amiénois Redouane Hennouni Bouzidi un garçon admirable et qui mérite vraiment cette sélection. Précisons que celle-ci n’est pas définitive. Il faut espérer que d’autres athlètes seront retenus car toutes les fédérations n’ont pas encore dressé leur sélection définitive. 
Nous pensons à certains nageurs du club d’Amiens Métropole mais le constat est sans équivoque :  la Somme est le parent pauvre car un seul sur dix sept est aidé financièrement par la Région des Hauts de France. 

Est-ce la conséquence de la politique du Département qui ne soutient pas le sport de haut niveau ? 
Pas sûr. 
Est-ce le fait qu’à un certain moment, nous perdons de jeunes espoirs qui vont sous d’autres cieux ?
Possible. 

Toujours est-il qu’à quelques mois des Jeux de Tokyo, la Somme pourrait aligner la plus faible représentation depuis fort longtemps.


Lionel Herbet


Crédits photo : Léandre Leber – Gazettesports.fr

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.