FOOTBALL – Azouz Hamdane : « Il faut continuer »

Football Aca Vs Marcq Kevin Devigne Gazettesports 30
Ⓒ Gazette Sports

Au terme de la victoire de l’AC Amiens sur Maubeuge, Azouz Hamdane est revenu avec satisfaction mais aussi exigence sur la rencontre.

Quel est votre sentiment après cette victoire ? Avez-vous l’impression d’avoir bien maîtrisé cette rencontre?

Oui, sauf les 20 dernières minutes de la première mi-temps. Une fois qu’on a mis ces deux buts, on est bizarrement sorti du match, en ne maîtrisant plus rien, en s’énervant pour rien alors que tout se passait plutôt bien. C’est ce que je leur ai dit à la mi-temps, que je ne comprenais pas pourquoi ils avaient ces attitudes-là sur les 20 dernière minutes. Parce que même si on a été mis sous pression sur les 3-4 premières minutes, le contre et l’occasion ratée de Lebrun en tout début de match les a vraiment refroidi en face et, donc, ils se sont calmés tout de suite et ont commencé à rentrer dans le doute. On a réussi à inverser le rapport de force, après 20 minutes, on mène 2-0. Et derrière, on lâche sur le plan mental. C’est irrationnel.

Je me suis efforcé d’insister là-dessus à la mi-temps en leur disant qu’on avait un plan de jeu et aussi des choses que l’on n’avait pas forcément prévues, comme la défense haute en face. Cela nous a permis de nous exprimer offensivement, ils n’ont pas forcément réagi à ce problème. Il fallait continuer là-dessus. Et on se rend compte qu’en deuxième mi-temps, on a encore 2-3 occasions pour tuer le match.

Football Aca Vs Marcq Kevin Devigne Gazettesports 6

Sinon, on est bien sûr satisfaits parce que l’on prend 3 points. C’est notre dixième match sans perdre. Celui-ci, on le gagne, qui plus est. Il faut continuer, afficher un peu plus de maîtrise quand on mène au score. Essayer d’être plus efficaces, plus tueurs devant le but parce que cela nous coûte très cher. Cela nous coûte le match de Beauvais, celui d’Amiens, celui à Boulogne. Avec les 2 points qu’on nous vole contre Vimy, cela fait 8 points qu’on lâche bêtement, c’est énorme. Avec 8 points de plus, vous faites les comptes, on n’est pas là à galérer, c’est une toute autre saison. Après, c’est de notre faute, c’est que l’on a des manques dans certains domaines. Il faut pouvoir les combler par plus d’efficacité devant. Il n’y a que les victoires et les buts marqués qui ramènent la confiance. Sinon, on fait ce qu’il faut, on a bien maîtrisé en deuxième mi-temps, même s’ils avaient le monopole du jeu, mais ça, c’était logique. On a les contres, ce qui est plus embêtant, c’est qu’on ne les concrétise pas.

La dynamique actuelle est globalement très encourageante pour la suite, tout de même ?

Oui, c’est clair, je pense que beaucoup d’équipes aimeraient être à notre place de ce côté. On prend des points, même si on reste quand même sur 6 nuls lors des dix derniers matchs. Mais depuis le début de l’année, on est plutôt bien, on marque des buts, on en encaisse moins qu’en fin d’année dernière. Il faut continuer. Il nous faut une série de victoire. Je pense qu’une série de victoires en appellera d’autres.

Vous êtes la 3ème défense du championnat sur les 10 dernières rencontres alors que c’était très compliqué dans ce secteur auparavant, cela doit être une satisfaction d’avoir réussi à retrouver de la solidité ?

Je suis là pour prendre des décisions. On manquait cruellement d’équilibre à la perte du ballon.

Cela coïncide avec une décision que j’ai prise qui a mis sur le banc de touche un joueur très important de mon dispositif, Lemarié, qui aspirait à plus de temps de jeu, je le comprends. Mais je suis là pour prendre des décisions. On manquait cruellement d’équilibre à la perte du ballon. Vous m’apprenez qu’on est 3ème défense, je ne le savais pas, c’est une bonne statistique, je la prends. Il n’y a pas de secret, on est plus équilibrés, plus attentifs à la perte de balle et dans la transition défensive. Il faut continuer.

Il doit y avoir un peu plus de confiance, aussi ?

Non, très sincèrement, je ne trouve pas. On manque encore parfois de sérénité. On est encore parfois un peu fébriles et je le déplore. Je pense qu’on s’est mis en grande difficulté sur notre début de saison et c’est très difficile de redresser la barre. On est en train de le faire, il ne faut pas s’arrêter.

On sent une grande marge de progression, notamment offensivement, il n’y a pas trop d’inquiétudes à avoir ?

Les joueurs offensifs que l’on a sont instinctifs, très talentueux, qui se trouvent bien, qui aiment jouer ensemble, qui font les efforts et qui sont très complémentaires. Parce que quand on prend Samb, Despois, Slidja et Lebrun, ce sont des joueurs qui ont des qualités et des profils complètement différents mais qui se complètent bien. Donc c’est normal que l’on marque autant de buts, qu’on ait autant de situations, que l’on créé des choses. Il faut que ces joueurs comprennent qu’il faut défendre. Aujourd’hui (samedi, ndlr) on a Despois, Samb qui l’ont fait, Lebrun, il faut le reprendre, mais il le fait quand on lui dit. Je vais me répéter, il faut continuer.

Propos recueillis par Morgan Chaumier

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports