ROLLER HOCKEY – Antoine Demaret : « C’est peut-être ce point qui nous permettra de nous qualifier »

Roller Hockey Greenfalcons Vs Rouen Gazettesports Coralie Sombret 28
Ⓒ Gazette Sports

Après un match de qualité finalement perdu après un final cruel, Antoine Demaret, le coach des Greenfalcons, se montrait globalement satisfait de cette performance, mais regrettait, évidemment, de ne pas avoir su tenir le bon résultat qui se profilait.

Quel sentiment domine ? La frustration, la déception, la colère ?

Un peu de tout cela. On n’a pas été bons dans la discipline en fin de match. Il reste cinq minutes, on mène de deux buts. On fait trop de prison à mon goût. Il y a eu un arbitrage un peu excessif aussi, à mon sens.

Maintenant, on perd, mais contre une belle équipe, on ne perd pas contre le dernier. On fait un super match, dans l’ensemble. On retombe dans nos pêchés par moment mais le match est assez consistant. C’est un point pris malgré tout, on va s’en satisfaire.

La frustration peut venir aussi du fait qu’il y avait une belle performance à aller chercher ?

Clairement. Il reste 1’30 quand ils sortent le gardien. On a un shoot qui passe à cinq centimètres. S’il rentre, le match est plié, mais les 5 centimètres ne nous sont pas favorables

Cela prouve que malgré notre bon parcours, il faut encore travailler et surtout garder notre sang-froid dans les moments importants du match.

Cela reste encourageant ?

Tout à fait, c’est un bon point de pris. C’est une belle équipe. On avait pris notre plus grosse volée là-bas, 11-5. Là, on prend encore beaucoup de buts mais on en marque beaucoup. Il faut encore soigner la discipline pour battre ces équipes-là.

C’est sur la discipline que s’est principalement joué le match ?

En fin de match, oui. Et ils sont revenus tout au long du match sur nos erreurs. Dès qu’on a mené de 2 buts, à chaque fois, on a fait des fautes derrière. Et on les a payé cash. C’est à nous de grandir là-dessus. A Maisons-Laffitte, on avait fait un super match sur cet aspect, on avait bien travaillé. Là, on retombe dans nos travers à des moments importants du match. C’est dommage.

Il n’y a tout de même pas trop de soucis à se faire dans l’optique d’aller chercher les play-offs, malgré tout ?

Non, c’est vrai. Ce sont vraiment des points bonus que l’on aurait pu prendre. A l’arrivée, on en prend quand même un et c’est peut-être ce point qui nous permettra de nous qualifier donc on va le prendre comme un bon point.

Le public était très présent, c’est rageant de ne pas avoir pu le récompenser d’une victoire…

C’est dommage de ne pas avoir pu offrir 2 ou 3 points à notre public, parce que c’est vrai que ça fait « chaud », ça motive. En même temps, ça énerve aussi un peu, c’est à nous de bien jauger. De prendre cet adrénaline dans le bon sens.

Quelle a été l’explication des arbitres pour l’absence de décision sur la charge en prolongation ?

Je leur ai demandé parce qu’il y a une grosse faute du gardien, elle est énorme. Visiblement, après, il y a eu un joueur qui passe près du gardien et qui le touche avec le coude et ils lui mettent 2′. Il y a deux situations où les arbitres mettent une simultané. C’est un peu facile. Ma déception est là parce que l’on a des occasions et à chaque fois ça se transforme en simultané. Alors que, pour moi, la grosse faute, elle est avant. Même si on répond, c’est très léger par rapport à la faute initiale.

Morgan Chaumier

Crédit photo : Coralie Sombret – Gazettesports