ROLLER HOCKEY : Défaite frustrante pour les Greenfalcons

Roller Hockey Greenfalcons Vs Rouen Gazettesports Coralie Sombret 6
Ⓒ Gazette Sports

Auteurs d’une belle performance face au second du championnat, qu’ils ont mis en difficulté pendant tout le match, les Greenfalcons ont pourtant chuté, en prolongation.

Les Greenfalcons ont bien cru poursuivre, après Maisons-Laffitte, leur série de victoire. C’est en tout cas passé tout près. Tout a commencé quand, dès l’entame de match, Picard trouvait la place entre les jambes du gardien choletais et ouvrait la marque (0’16, 1-0). Les Messipontins ne tardaient pas à faire le break puisque moins de deux minutes plus tard, c’est Hard qui, d’une frappe à mi-hauteur, trompait la vigilance de Saez, le dernier rempart des Orcs (1’43, 2-0), but validé après discussion puisque le palet était ressorti de la cage à cause d’un trou dans les filets.

Le début de cette rencontre, quoi que réussi par les Greenfalcons, était avant tout très vivant, les deux équipes n’hésitant pas à laisser des espaces pour jouer l’offensive. Ainsi, Cholet parvenait également à trouver la faille et revenait à courte distance des locaux quand Parviainen surgissait au rebond (2’13, 2-1). Mais dans ce début de match très prolifique, c’est Pont-de-Metz qui reprenait ses distances lorsque Defossez pouvait s’enfoncer dans la défense et tromper le gardien adverse (4’01, 3-1).

Cholet revient dans la partie

Si le score, logiquement, évolue ensuite moins rapidement, les gardiens ont l’occasion de s’illustrer à de nombreuses reprises tant les deux équipes tentent. A ce petit jeu, les Greenfalcons touchent même le poteau par l’intermédiaire de Picard (7’28). Mais c’est finalement Parviainen qui, encore une fois, remet son équipe dans le match (9’13, 3-2). Si les Choletais touchent ensuite le poteau à leur tour (11’10), ce sont les Greenfalcons qui connaissent un gros temps fort. Saez parvient toutefois à garder son équipe dans le match en s’interposant devant Hard (10’23) ou Lebret bien servi par Defossez (12′). Finalement, après une nouvelle occasion pour Picard, servi par Demaret (13’05), c’est Candellier qui, de loin, envoie un missile pour redonner deux buts d’avance aux siens (13’09, 4-2).

La joie est pourtant de courte durée pour les Greenfalcons. Sur l’engagement, Buriez manque le palet et donne l’opportunité à Germond de se présenter face à Choteau qui doit s’incliner (13’14, 4-3). Et si, dans la foulée, les Orcs ne profitent pas de leur premier powerplay (14’52), une superbe frappe dans la lucarne opposée de Cadoret permet à Cholet de revenir à hauteur (17’58, 4-4). Si la fin de la mi-temps est toujours aussi animée, elle permet surtout à Saez et à Choteau de faire étalage de leur talent. Et la pause est sifflée sur ce score de parité.

Les Greenfalcons mènent la danse

Si les Choletais sont les premiers à frapper à l’entame de la seconde période, avec notamment un poteau (26′), c’est Pont-de-Metz qui, sur son seul powerplay du match (26’52) va réussir à reprendre les devants quand Adrien Josse trouve Pépin, près de la balustrade opposée, qui réussit à tromper Saez (27’57, 5-4). Sur une nouvelle frappe de mule longue distance, Candellier parvient même à rapidement redonner aux Greenfalcons un avantage de deux buts (28’59, 6-4). Mais l’indiscipline fait déjà reculer les Picards qui concèdent deux infériorités consécutives (30’21, 32’47). Si la première est sans conséquence, la seconde permet à Tharreau de remettre les Orcs dans le match (33’02, 6-5).

Malgré un Saez impérial, notamment devant Pépin (37’09), Hard (38’08) et surtout Picard (39’46), c’est Cadoret qui réussit un festival dans la défense messipontine pour aller égaliser (40’01’, 6-6). Les Choletais ont un temps fort après ce retour au score, mais ce sont de nouveau les Greenfalcons qui reprennent l’avantage quand Demaret vient suivre après deux tentatives de Picard (43’47, 7-6). Les Greenfalcons sont en feu et poursuivent leur marche en avant dans un gymnase où les supporters messipontins font du bruit. C’est alors Josse qui marque enfin son premier but de la soirée lorsqu’il est au rebond suite à un tir de Hard sur le poteau (44’44, 8-6).

Fin de match cruelle

Les Greenfalcons semblent alors bien partis pour aller chercher une victoire de prestige contre un second qui n’a alors pas perdu dans le temps réglementaire depuis le début de saison. Las, c’est leur indiscipline qui les rattrapera. Une première infériorité (46’34) permettra à Parviainen de réduire l’écart à moins de trois minutes du terme (47’28, 8-7). Quelques instants plus tard, une nouvelle infériorité sera signalée à l’encontre de Josse, pourtant à terre suite au contact avec son vis-à-vis choletais (48’48). Finalement, à 36 secondes de la fin, l’exploit s’échappe quand Tharreau profitera tout à la fois d’une équipe de Pont-de-Metz à 4 et de Choletais en cage vide pour scorer (49’24, 8-8).

Toutefois, faute d’exploit, la victoire, en prolongation, restait toujours possible. Elle devenait même probable quand le gardien choletais commettait une vilaine charge sur un messipontin (52’55). Mais à la surprise générale, et à la grande colère des locaux, les arbitres sanctionnaient les deux équipes. Et quelques instants plus tard, ce sont même les Choletais qui infligeait une défaite frustrante aux Greenfalcons quand Lefort marquait (54’05, 8-9). Bien qu’ils aient mené pendant 35’23 et n’aient pas été menés la moindre seconde du match, les Messipontins doivent donc se contenter d’un seul point. Un point qui leur permet tout de même de conserver leur 3ème position, 4 points devant Reims et 7 devant Cherbourg.

Greenfalcons de Pont-de-Metz – Orcs de Cholet : 8-9 a.p. (4-4)

Buts : Picard (0’16), Hard (1’43), Defossez (4’01), Candellier (13’09, 28’59), Pépin (27’57), Demaret (43’47), Ad. Josse (44’44)

Équipe : Paul Choteau – Jeremy Defossez – Antoine Tetu – Kevin Dantan – Antoine Buriez – Adrien Josse – Valentin Demaret – Pierre-Antoine Picard – Matheo Candellier Brohon – Henri Pepin – Jeremy Hard – Roman Lebret – Anthony Josse

Morgan Chaumier

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports.fr