CYCLISME : Philippe Ermenault est déçu du départ de la Picardie de Corentin

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Nous avions promis au président Gérard Tribou que nous viendrions même brièvement à l’assemblée générale de l’AC Amiénoise, premier club de la périphérie. 

Une assemblée générale à laquelle n’étaient pas présents les élus puisqu’ils étaient tous partis dans le Nord pour l’assemblée générale de la Ligue des Hauts de France. Mais à cette assemblée générale de l’AC Amiénoise, il y avait bel et bien Philippe Ermenault, notre champion olympique de la poursuite par équipes en 1996 à Atlanta.

Philippe Ermenault est depuis plusieurs années dirigeant à l’AC Amiénoise, club auquel appartenait encore voici quelques jours  son fils Corentin. Nous l’avons annoncé, Corentin Ermenault qui prépare les Jeux Olympiques sur piste à Tokyo l’an prochain, a annoncé son départ car il a décidé de rejoindre un club amateur, en l’occurence l’AVC d’Aix en Provence.

Il est vrai que Corentin s’est fixé dans le Sud de la France et c’est peut-être la raison pour laquelle Corentin part. Cette décision a déçu le père, Philippe Ermenault, qui s’est ainsi confié :
« À vrai dire, Corentin ne m’a pas dit qu’il allait nous quitter. Mais il m’avait fait part de son intention de partir du monde professionnel et de revenir chez les amateurs. Mais il aurait pu revenir au CC Nogent afin de rester dans la région. C’était une possibilité mais dès le moment où il a annoncé sa volonté de quitter les pros, les clubs de DN 1 se sont manifestés. Il a choisi dernièrement le club d’Aix en Provence. Corentin habite le Midi et c’est donc un choix géographique. « 

Pour sa part, le président du club Gérard Tribou est également déçu : « Corentin a débuté chez nous et il m’avait toujours dit qu’à partir du moment où il serait chez les pros, il prendrait une licence chez nous. Il a tenu sa promesse mais il restera toujours le parrain de notre club. Je suis certes ravi qu’il aille à Aix mais cela me fait un peu mal au coeur et j’ai le souci de ne plus l’avoir. Mais je garde le père et je souhaite que Corentin aille à Tokyo.« 

L’AC Amiénoise compte aujourd’hui 71 licenciés et le nombre d’arrivées dépasse celui des départs. Ces derniers jours, un jeune étudiant venu de Mayotte a décidé de rejoindre le club qui garde un grand dynamisme, celui qu’incarnait voci quelques années Jean Louis Duquesnoy, l’homme qui a créé le club.

En 2020, l’AC Amiénoise aura de nouveaux sponsors et surtout un nouveau maillot. Avec néanmoins le regret de ne plus avoir d’équipe junior ce qui est peut-être provisoire…


Lionel HERBET

Crédits photo : Léandre Leber – Gazettesports.fr

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.