FOOTBALL : Camon s’est rassuré

Img 1048
Ⓒ Gazette Sports

Après avoir chuté pour la première fois la semaine dernière, Camon n’a pas tardé à repartir de l’avant en s’imposant, 3-2, contre Aire-sur-la-Lys.

Dès l’entame de match, Camon mettait le pied sur la ballon et ne tardait pas à se procurer des occasions. Cela commençait par une reprise dévissée de Zerdab trouvé au second poteau à quelques centimètres du but sur un coup-franc qui flottait dans la défense d’Aire (3′). Cela se convertissait vite en but quand, à la suite d’une combinaison dans l’axe, Torvic était lancé en profondeur dans la surface et réussissait son face-à-face avec Diallo, le portier airois (4′, 1-0).

Les Camonois ne baissaient pas le pied et continuaient à pousser. Et si Guilbert manquait le cadre sur coup-franc pour la première opportunité des visiteurs (12′), c’est finalement Zerdab qui, sur corner, coupait au premier poteau et parvenait à mettre le ballon au fond des filets (14′, 2-0). Mais si les Samariens paraissaient toujours dominateurs, et que l’on semblait parti pour un match facile, les occasions ne se présentaient plus. Et c’est même finalement Aire-sur-la-Lys qui marquait, Guilbert profitant d’un ballon anodin lui tombant dessus pour déclencher rapidement et lober Josse (20′, 2-1).

Aire plie mais ne rompt pas

La réaction camonoise est d’abord timide, avec simplement un mouvement entre Lomboto et Ameur qui se termine par un centre géré en deux temps par Diallo pour empêcher Zerdab d’en profiter (23′). Mais à partir de la demi-heure de jeu, la domination samarienne va devenir étouffante pour les visiteurs. Le festival commence par une chandelle de Zerdab qui retombe sur Isambart. Parti pour défier le gardien, ce dernier manque sa conduite de balle et permet au portier d’intervenir dans ses pieds (30′).

Img 1174

Mais les Camonois ne désarment pas et se montrent au contraire encore plus dangereux quand Zerdab élimine côté droit avant de centrer. Si Lomboto, bien placé dans les 6 mètres, manque le ballon, Isambart qui avait suivi au second poteau peut reprendre mais manque le cadre (32′). La vendange continue lorsque Zerdab bute sur le gardien, de près, suite à un centre d’Ameur, plus rapide que son défenseur (35′). Dans la foulée, après s’être infiltré côté droit, c’est Isambart qui sert Ameur en retrait, qui décoche, entrée de surface, une belle frappe qui oblige Diallo à repousser sur des attaquants camonois, malheureusement hors-jeu (37′).

Camon pilonne la défense airoise mais les visiteurs ne rompent pas et Diallo fait encore des miracles quelques instants plus tard en remportant son face-à-face avec Zerdab, pourtant bien lancé dans le dos de la défense par Ameur (39′). Sur le corner, c’est encore Zerdab et Lomboto sont sous le ballon mais celui-ci passent au-dessus (40′). Finalement, les Camonois terminent cette mi-temps par une dernière très grosse occasion. Après une relance pas-de-calaisienne manquée, Ameur rentre en dribblant dans la surface et centre en retrait pour Torvic. Sa frappe part bien mais est déviée par un pied adverse qui permet de détourner le ballon en corner (41′). Malgré de nombreuses occasions qui, avec plus de précision dans la finition, auraient dû permettre à Camon de prendre le large, l’équipe de Titi Buengo est toujours sous la menace à la pause, 2-1.

Aire sort de l’étreinte, mais craque

Dès le début de la seconde période, une superbe combinaison initiée par Torvic qui trouve Isambart qui, à son tour, décale Lomboto, se terminait par une frappe d’Isambart, malheureusement contrée par un Zerdab hors-jeu (46′). Si ce début de mi-temps tambour battant laissait l’espoir d’un second acte également à sens unique, les Airois se réveillaient. Certes, cette révolte était timide, et les opportunités peu dangereuses, mais les visiteurs avaient le mérite de tenir le ballon plus haut sur le terrain, et de tenter, comme sur cette frappe à côté de Guilbert (52′), sur ce drop de Demeyer (54′), sur l’arrêt dans un angle fermé de Josse devant Guilbert, sur la reprise manquée de Demeyer sur le corner (55′) ou sur la frappe de Guilbert, toujours lui, dans les bras de Josse après une longue action, parfois confuse, au niveau de la surface camonoise (57′).

Mais, n’arrivant pas à réellement se montrer tranchants, malgré ces tentatives, les Airois s’exposaient à ce que les Camonois se remettent dans l’avancée. Et ce qui devait arriver arriva. Après un premier coup de semonce où un ballon mal dégagé permettait à Zerdab de se retrouver seul dans la surface, mais où ce dernier, surpris, gérait mal la situation (61′), les Airois commettaient une erreur similaire dans les instants suivants, offrant à Zerdab une nouvelle balle de but. Après un magnifique double contact pour se mettre en position de frappe, Zerdab convertissait l’offrande et donnait le large mérité aux Camonois, pourtant dans un temps plus faible (63′, 3-1).

Camon s’éteint

Pourtant, alors que le match semblait plié face à un adversaire qui, bien que revigoré jusque là, ne parvenait pas à réellement inquiéter Josse, les Camonois ne produisaient plus grand chose et laissaient petit à petit des Airois d’abord sonnés par ce but revenir dans la partie. D’abord de façon plutôt anodine, comme lorsque le centre-tir de Guilbert passait à côté du but de Josse (72′). Puis de façon plus net lorsque ce même Guilbert se retrouvait seul en possession du ballon à l’entrée de la surface, complètement oublié par la défense, mais manquait finalement complètement sa frappe (77′).

Img 1223

Se sentant pousser des ailes, les Airois entraient dans un nouveau temps fort, sans doute plus net que celui de début de période, tandis que Camon qui avait changé toute sa ligne de soutien à Zerdab, devenait complètement inoffensif. Josse était alors sollicité à plusieurs reprises mais réalisait la parade sur le coup-franc de Guilbert (78′) puis captait facilement le ballon sur la frappe trop molle de Robbe (79′). Ce n’était que partie remise puisque sur un nouveau coup-franc de Guilbert, le ballon était dévié et revenait sur Vanoise qui, seul face à Josse, le fusillait à bout portant pour réduire l’écart (81′, 3-2).

Fin de match à suspens

Ce but redonnait de l’espoir à Aire-sur-la-Lys. Mais Robbe commettait l’irréparable en seulement 5 minutes. Le joueur airois, pourtant fraîchement entré en jeu, était fautif à deux reprises sur la même situation, venant fauché un joueur s’étant déjà débarrassé du ballon. Les deux jaunes (82′, 87′), plutôt logiques, qui suivirent ces fautes, laissaient donc les Airois à 10.

Pourtant, c’est Aire qui parvenait encore à faire le siège du camp camonois. Ces derniers se montraient toutefois solides et ne concédaient pas d’occasions nettes. Ce sont même les Camonois qui profitaient d’une équipe en infériorité et en nombre devant pour piquer en contre. Mais ni Péchin servi dans l’intervalle par Zerdab et qui manquait le cadre pourtant bien placé (90′), ni Goyet, très bien servi, seul, après un contre bien mené par Péchin le long de la ligne de touche, mais qui se précipitait pour frapper hors cadre (90’+2) ne trouvaient la faille. Sans conséquence toutefois puisque le dernier coup-franc de Guilbert passait au-dessus des buts de Josse (90’+5).

Camon s’impose donc logiquement, mais en tremblant plus que de raison, la faute à une inefficacité offensive criante, malgré de beaux mouvements. Les trois points sont là, et c’est le plus important pour Camon, comme le faisait remarquer Josse à l’issue du match. D’autant que ce résultat permet à Camon de prendre la deuxième place du classement derrière les intouchables Wasquehaliens.

Camon – Aire-sur-la-Lys : 3-2 (2-1)

Buts : Torvic (4′) et Zerdab (14′, 63′) pour Camon ; Guilbert (20′) et Vanoise (81′) pour Aire-sur-la-Lys

Camon : Josse – Nagy, Adam, Delgove, Dos Santos – Arzalai, Lomboto – Ameur, Torvic, Isambart – Zerdab

Entrants : Péchin, Gomes Monteiro, Goyet

Morgan Chaumier

Crédit photo : Audrey Louette – Gazettesports