ROLLER HOCKEY : Les Écureuils atteignent la mi-saison en tête

Rollerhockey Ecureuils Vs Pont De Metz Kevin Devigne Gazettesports 52
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après l’avoir emporté de justesse contre Cholet, les Écureuils ont de nouveau été mis en danger par Reims, mais s’imposent (6-8) et conservent leur fauteuil de leader après cette phase aller.

Les Amiénois avaient pourtant pris le bon départ pour ne pas se mettre en difficulté en marquant rapidement grâce à Renaud Crignier (3’12, 0-1). Puis en tenant le score sur deux infériorités. Mais à la moitié de ce premier acte, les Rapaces de Reims revenaient à hauteur par Splingart (12’20, 1-1) et Delabre profitait même d’une nouvelle infériorité picarde pour permettre aux Champenois de prendre l’avantage (23’19, 2-1). Les Écureuils arrivaient donc à la pause avec un retard d’un but, et une nouvelle infériorité en cours.

Infériorité dont profitait Reims pour prendre le large dès la seconde période débutée par Bannier (25’37, 3-1). L’écart se creusait même encore pendant les 10 minutes qui suivaient, lorsque Capitaine par deux fois (26’30, 4-1 ; 28’35, 5-1) puis Bannier (33’25, 6-1) marquaient pour les Rapaces.

Les Écureuils reviennent du diable vauvert

Menés de 5 buts à l’entame du dernier quart d’heure, les Écureuils n’avaient jamais semblé si proche de la défaite cette saison. Mais Renaud Crignier, encore lui, sonnait le réveil des siens une première fois (35’13, 6-2) avant d’inscrire un troisième but en supériorité (38’03, 6-3). Le but d’Elie Marcos dans la foulée (38’23, 6-4) permettait aux Amiénois d’aborder les 10 dernières minutes avec un peu plus d’espoir, mais toujours du retard.

C’est alors Simon Petit qui sortait de sa boite pour permettre aux Picards de revenir à un but (42’33, 6-5) puis à égalité (45’03, 6-6). Après 10 minutes difficiles en début de seconde période, les Amiénois venaient de sortir 10 minutes de feu pour revenir dans le match et s’offrir un final haletant. Et, en supériorité, Fouré n’attendait pas bien longtemps pour redonner aux Écureuils un avantage qu’ils n’avaient plus connu depuis plus d’une demi-heure (47’05, 6-7). Les équipiers de Renaud Crignier se faisaient peur en concédant, dans la foulée, une pénalité de 2′. Mais ce dernier, en infériorité, inscrivait toutefois le but de la victoire (48’22, 6-8).

Invaincus depuis le début de saison, les Écureuils parviennent donc, à mi-parcours de cette première phase, en tête de leur poule avec un point d’avance sur Cholet mais déjà 8 d’avance sur la 3ème place et 14 sur la 5ème. Nul doute, donc, que la phase retour servira plus à peaufiner des réglages qu’à aller chercher les play-offs qui semblent déjà presque assurés. Tout au plus sera-t-il intéressant de valider cette première place qui permettra un tableau un peu plus abordable lors de cette seconde phase de la saison.

Rapaces de Reims – Écureuils d’Amiens : 6-8 (2-1)

Buts : R. Crignier (3′12, 35’13, 38’03, 48’22), Marcos (38’23), Petit (42’33, 45’03) et Fouré (47’05)

Écureuils Amiens : Ludovic Dumeige – Sacha Fouré – Arnaud Grossemy – Renaud Crignier – Elie Marcos – Simon Petit – Arthur Poussart – Antonin Lecuelle – Julien Detaille – Adrien Defrance – Pierre Defrance – Hugo Bacquet


Morgan Chaumier

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports.fr