JUDO : Amiens en fête devant les deux médailles décrochées !

Judo Cdf Senior D1 Kevin Devigne Gazettesports 65
Ⓒ Gaëtane Deberdt, championne de France Seniors

Pendant ces championnats de France de judo première division, Pénélope Bonna et Gaëtane Deberdt ont su faire honneur au judo amiénois et rendre fiers les spectateurs samariens.

Au cours du championnat, ils étaient six athlètes, issus de structures de judo amiénoises, à vouloir se battre pour décrocher une médaille : Virginia Aymard, Pénélope Bonna, Gaëtane Deberdt, Loïc Korval, Benoît Collin et Luka Lomidze. Malheureusement, Loïc Korval, issu du Pôle Espoirs d’Amiens, n’a pas pu concourir aux championnats puisqu’il a été pesé au-dessus de la marge (-66kg). Au final, Pénélope Bonna a remporté une médaille d’argent et Gaëtane Deberdt est sacrée championne de France Seniors.

La perte de trois judokas sur les 8èmes de finales

Samedi 2 novembre, au cours du premier tour, Virginia Aymard est l’une des premières à poser les pieds sur le tatami, en catégorie -48kg. Face à Mathilde Pardon, elle remporte le combat et fait la fierté de l’ASC JUDO, le club où elle s’entraînait avant de partir pour Paris. Virginia Aymard s’est malheureusement faite sortir en 8ème de finale, par la tête de série Julie Weill Dit Morey.

De même que Virginia, le dimanche 3 novembre, Benoît Collin fait partie des premiers judokas sur le tatami. Il s’impose, maîtrise son adversaire au sol et parvient à décrocher une victoire face à Yanis Djeroro. Au moment des 8èmes de finale, Benoît Collin combat Guillaume Riou. Ce dernier réalise une attaque peu franche qui demande un arbitrage vidéo. Après quelques instants, le verdict tombe et Guillaume Riou sort vainqueur du tatami. Benoît Collin n’aura malheureusement pas l’occasion d’accéder aux phases de repêchage puisque son adversaire Guillaume Riou s’est fait battre par Antony Joubert pour les demi-finales.

Vient ensuite le tour de Luka Lomidze d’attaquer son premier combat. Blessé aux doigts depuis sa dernière compétition (championnats du Monde Junior), cela ajoute de la difficulté à ses combats. Confronté à Karim Lounis, il procède à une première projection suivie d’une maîtrise au sol qui lui permet de mener d’un point. Les deux judokas se défendent bien, le match est intense. Des deux côtés, il est difficile de se créer une occasion, jusqu’à ce que Luka soit finalement déclaré vainqueur. Les 8èmes de finale laissent place à de la déception pour l’athlète. Face à Thomas Capra, il ne parvient pas à prendre l’avantage et le duel se clôt sur une défaite et sur la fin de son aventure aux championnats de France.

Un franc succès jusqu’aux demi-finales pour Pénélope Bonna et Gaëtane Deberdt

Après une franche réussite lors du premier tour, Pénélope Bonna réalise une belle prestation face à Anaïs Mosdier lors des 8èmes de finale. En effet, alors qu’elle éprouvait des difficultés devant les puissantes saisies de son adversaire, une splendide projection parfaitement maîtrisée lui permet de s’imposer et d’afficher une nouvelle victoire.

S’agissant de Gaëtane Deberdt, elle offre son premier combat lors des 8èmes de finale. Face à Meriem Medjouri, elle dévoile, elle aussi, un jeu maîtrisé qui lui vaut la poursuite de son aventure en quart de finale. Ensuite, Pénélope Bonna et Gaëtane Deberdt continuent en concluant leurs combats sur deux belles victoires, leur permettant d’accéder aux demi-finales.

Pour les demi-finales, Pénélope Bonna combat Noémie Brochot avec dynamisme. La stratégie offensive est de mise. Son adversaire prend rapidement l’avantage, mais subitement, Pénélope réalise une magnifique projection au sol qui lui permet de remporter, elle aussi, ce duel de demi-finale.

Gaëtane Deberdt, de son côté, affronte Maryline Louis-Sidney. Elle est parvenue à dominer ce combat rapidement. Après avoir fait chuter son adversaire sur le dos, elle la contrôle parfaitement. Une belle offensive qui l’emmène directement en finale.

Judo Cdf Senior D1 Kevin Devigne Gazettesports 133
Pénélope Bonna

Les prochains objectifs seraient de gagner, petit à petit, des grands prix, le grand Slam, les championnats d’Europe, du Monde, etc

Gaëtane Deberdt

La ruée vers les médailles

Arrivée à la dernière ligne droite, Pénélope Bonna est opposée à Astrid Gneto. L’ancienne athlète du Pôle Espoirs d’Amiens cumule rapidement deux fautes et Astrid Gneto une seule. Les deux judokates se défendent particulièrement bien et le duel est difficile à conclure. Le Golden Score est lancé. Pénélope ne parvient pas à contrer l’une des saisies de son adversaire et finit projetée dos au sol. Après avoir réalisé de belles prestations tout au long de la journée, elle quitte désormais le tatami avec une honorable médaille d’argent en poche. « Il y avait un petit peu plus de répondant que sur le début de la compétition. Astrid Gneto, c’est une judokate qui est dans les meilleures mondiales. Au fil du combat, je me suis rendu compte que j’avais les compétences, le physique, le mental et que je pouvais y aller. Mais voilà, elle m’a contrée, c’est le jeu !« , confie Pénélope Bonna. Elle livre également son ressentis : « Je voulais gagner les championnats de France. Évidemment, je suis déçue parce que je fais 2ème, mais ça reste une bonne compétition où j’ai eu de bonnes sensations ».

Du côté de Gaëtane Deberdt, son dernier combat de la journée a été très intense. Face à Véronique Mandeng, elle s’est retrouvée à de nombreuses reprises en difficulté pour conclure ses actions. En maîtrisant partiellement son adversaire au sol, elle finit par prendre l’avantage puis remporter le combat. À présent, Gaëtane se dote de l’honorable titre de championne de France 1ère division (-57kg). « J’étais stressée en début de journée parce que c’est un enjeu important, mais ça s’est décanté au fil de la journée et je finis sur une bonne note. Ça fait très plaisir ! Le titre de champion de France permet d’ouvrir des portes à l’international. Les prochains objectifs seraient de gagner, petit à petit, des grands prix, le grand Slam, les championnats d’Europe, du Monde, etc. Après, vais-je y arriver ? Je ne sais pas. Mais en tout cas, c’est mon objectif ».

Pénélope Bonna et Gaëtane Deberdt, des judokates attachées à la région

Pénélope Bonna est passée par le Pôle Espoirs d’Amiens et le JAMP quand elle était plus jeune. Il s’agissait de l’époque où Morgane Ribout, Loïc Korval ou encore Lucie Louette y étaient également formés. Pénélope Bonna explique son attachement à la ville et à la région : « J’ai passé deux ans à Amiens. Le JAMP a été mon premier club de haut-niveau, donc forcément j’ai un attachement avec Cathy Fleury et Patrice Rognon et c’est vraiment quelque chose d’important, même si je n’ai été que de passage à Amiens. Et puis, je suis Picarde. Ma famille habite dans l’Oise, donc venir dans cette compétition à Amiens, avec le soutien de ma famille et du public, c’est génial ».

S’agissant de Gaëtane Deberdt, à ses 16-17 ans, elle est aussi passée par le Pôle Espoirs d’Amiens. Aujourd’hui âgée de 21 ans, elle est licenciée dans un club parisien et s’entraîne à l’INSEP tout en étudiant en troisième année de STAPS. A Amiens, et plus globalement en Hauts-de-France, elle se considère « à la maison » et confie : « Amiens m’a apporté du plus pour le haut-niveau. J’ai beaucoup progressé avec l’aide de mes professeurs, notamment sur la gestion des compétitions, la rigueur qu’il fallait avoir pour enchaîner les études et le sport, etc. »





Podiums Féminins :

-48kg : Marine Gilly (1ère) / Mélanie Vieu (2ème) / Marine Lhenry, Mallaurie Mercadier (3èmes)

-52kg : Astrid Gneto (1ère) / Pénélope Bonna (2ème) / Anaïs Mosdier, Nawaliatou Babio (3èmes)

-57kg : Gaëtane Deberdt (1ère) / Véronique Madeng (2ème) / Priscilla Gneto, Ophélie Vellozzi (3èmes)

-63kg : Agathe Devitry (1ère) / Cloé Yvin (2ème) / Yasmine Horlaville, Alexia Caillon (3èmes)

-70kg : Melissa Heleine (1ère) / Clémence Emé (2ème) / Candice Lebreton, Audrey Fels (3èmes)

-78kg : Fanny-Estelle Posvite (1ère) / Audrey Tcheuméo (2ème) / Vanessa Dureau, Samah Hawa Camara (3èmes)

+78kg : Julia Tolofua (1ère) / Léa Fontaine (2ème) / Valentine Marchand, Rauhiti VERNAUDON (3èmes)




Podiums Masculins :

-60kg : Romaric Wend-Yam Bouda (1er) / Vincent Limare (2ème) / Sylvain Goulet, Jolan Florimont (3èmes)

-66kg : Reda Seddouki (1er) / Hugo Fonghetti (2ème) / Kévin Azema, Mathias Boucher (3èmes)

-73kg : Benjamin Axus (1er) / Luca Otmane (2ème) / Théo Riquin, Pierre Duprat (3èmes)

-81kg : Quentin Joubert (1er) / Joris Guillot-Rosselot (2ème) / Nicolas Chilard, Brahima Keita (3èmes)

-90kg : Aurélien Diesse (1er) / Alexis Mathieu (2ème) / Loris Tassier, Maxime Aminot (3èmes)

-100kg : Cédric Olivar (1er) / Clément Delvert (2ème) / Nicolas Pavlovski, Pierre Guerin (3èmes)

+100kg : Joseph Terhec (1er) / Emre Sanal (2ème) / Adrien Geoffroy, Nabil Zalagh (3èmes)






Angélique Guénot

Crédits photos : Léandre Leber – GazetteSports.fr