FOOTBALL – Azouz Hamdane : « On joue encore à se faire peur »

Ⓒ Gazette Sports

A l’issue de la victoire 3-1 des siens contre la réserve de Valenciennes, Azouz Hamdane restait mesuré dans sa réaction, se félicitant des bons points du match mais rappelant que son équipe ne s’était pas rendu le match aussi facile qu’elle aurait dû.

Bonjour Azouz, on imagine qu’il y a de la satisfaction ?

Oui. Déjà, on est satisfaits sur le plan comptable. Après, on joue encore à se faire peur à 2-0. J’avais demandé à mes joueurs d’entrer en seconde période en mettant un peu plus de rythme qu’en première mi-temps. Même s’il y avait un semblant de maîtrise, l’intensité n’était pas suffisante pour pouvoir vraiment mettre en difficulté cette équipe, donc elle est toujours resté à flot. Et ça n’a pas manqué, on se prend ce but suite à un coup de pied arrêté. Heureusement, on marque le troisième but en toute fin de match, mais il faut savoir mettre du rythme, peu importe le score, savoir se détacher du score pour être dans nos principes. Et on ne l’a pas été sur ce match, malheureusement.

Quand Pierre Slidja a des jambes comme cela, ça aide tout de même l’équipe.

Football Aca Vs Valenciennes (reynald Valleron) (19)

Oui, mais il a des jambes depuis le début de saison. Après, la réussite l’a un peu fui. Il a fait quelques passes décisives. Les joueurs autour de lui devraient normalement profiter des espaces qu’il crée et de l’attention des joueurs qu’il mobilise. Le problème, c’est qu’autour, on est un peu inoffensifs. On est un peu Slidja dépendants. On a un Despois qui a fait également ce qu’il fallait. Depuis 3-4 matchs on a un axe solide avec Matondo, Despois et Slidja en pointe, donc quand il manque l’un d’entre eux, c’est vrai que c’est un petit peu plus délicat.

Aujourd’hui (samedi, ndlr), on a retrouvé un peu de solidité défensive, bizarrement puisque quasiment tous nos défenseurs centraux sont « out ». C’est plutôt bon signe. Avec un Victor Samb replacé dans l’axe qui a fait un gros travail dans la récupération. On a eu Dilemfu et Samb qui ont joué à des postes nouveaux pour eux, ils ont été très bons, très performants dans tout ce qu’ils ont fait, très costauds. A moi d’en tirer des enseignements.

C’est aussi encourageant pour vous de voir qu’il existe des solutions avec des joueurs qui répondent présents à des postes qui ne sont pas les leurs ?

Oui, complètement. Après, il faut voir dans la durée ce que ça peut donner. Là, ils jouent le jeu parce qu’ils savent que l’équipe est en difficulté. Après, il faut discuter avec eux. Parce qu’effectivement, si nos problèmes défensifs persistent, il va falloir que je prenne des décisions et je les prendrais. Tant pis, les absents ont toujours tort.

Le problème physique qui a prévalu à la sortie de Nadir Ettaibi est de quelle nature ?

Il se plaignait déjà des adducteurs depuis quelques semaines. Il avait débuté puis à la mi-temps, ça a refroidi et il a ressenti la douleur et a eu du mal à repartir. Donc on va le faire récupérer, on essaie de le gérer au mieux. On a Lebrun qui sera qualifié à partir de lundi (aujourd’hui, ndlr). Quasiment tous nos suspendus rentrent la semaine prochaine, on avait Semiri qui avait un petit problème aux ischios. Des possibilités, il y en a. Maintenant, à moi de tirer les enseignements de ce type de match pour la suite.

Propos recueillis par Morgan Chaumier

Crédit photos : Kevin Devigne / Reynald Valleron – Gazettesports.fr