ATHLÉTISME : Un séjour formateur mais amer en Suède

Ⓒ Gazette Sports

Comme leurs aînés espoirs, les athlètes juniors de l’équipe de France avaient rendez-vous en Suède pour disputer leurs Championnats d’Europe. 

Après des championnats nationaux particulièrement réussis, 4 athlètes de l’Amiens Université Club s’étaient qualifiés pour disputer cette échéance internationale. Ils s’étaient d’ailleurs confiés donnant leurs réactions et aspirations lors de cette sélection (à lire ici). Malheureusement et malgré toutes les bonnes intentions à l’approche de cette compétition, les amiénois reviennent de Borås amers, ne parvenant pas aux résultats espérés.

Maëlly Dalmat – 11ème du Saut en Longueur

Avec 6m24 (+0,5 m/s) lors de son premier saut du concours de qualifications, la récente championne de France, prenait la symbolique cinquième place du premier tour. Elle accédait donc facilement à la finale où elle pouvait prétendre à monter sur le podium. Moins de réussite en finale avec une première tentative moyenne mesurée à 5m78 puis deux essais manqués. Maëlly n’intégrait pas le top 8 et ne bénéficiait donc pas de trois sauts supplémentaires. Son aventure suédoise s’arrêtait là. Cette expérience apportera quoi qu’il en soit tous ses apprentissages pour la suite de sa carrière, elle qui n’est que en première année de catégorie.

Thomas Gogois – 4ème du Triple-Saut

Même procédé pour Thomas qui devait d’abord passer par un concours de qualification avant d’accéder à la finale continentale. Auteur de 15m64 (-1,7 m/s) au deuxième essai, le junior tenait son billet pour poursuivre son aventure en bleu (quatrième performance des qualifications). Mais là-encore le scénario n’a pas tourné en sa faveur. Touché à la cheville sur son premier essai en finale (15m00), Thomas parvenait tout de même à obtenir trois tentatives supplémentaires en intégrant le top 8. De mieux en mieux au fil des sauts, il signait même 15m84 (+0,9 m/s) au cinquième essai (nouveau record personnel en conditions de vent régulières), passant troisième du concours. Finalement battu par un concurrent biélorusse au dernier essai, Thomas redescendait de ce podium provisoire.

Paul Tritenne – 8ème du 200 mètres

Le sprinteur amiénois devait quant à lui passer plusieurs tours avant de se hisser en finale. Deuxième de sa série en 21″32 il passait le premier cut qualificatif. Paul accédait ensuite d’un rien à la finale, quatrième de sa demi-finale en 21″36 et dernier temps des qualifiés. Moins bien en finale, il terminait huitième en 21″53 (-1,2 m/s). L’Amiénois était également le deuxième relayeur du collectif 4×100 mètres masculin français. Un temps annoncé vainqueurs de leur série, les Français ont finalement été disqualifiés. Une chute de l’Amiénois en fin de course après avoir transmis le témoin a été jugée pénalisante pour la Roumanie qui courrait dans le couloir adjacent. La France était candidate logique au podium continental.

Les Amiénois ne reviennent donc pas de Suède médaillés, mais ils y ont assurément gagné en expérience à ce niveau de compétition, n’est ce pas l’essentiel à ce stade de leur carrière ?

 

Vincent Guyot

Crédits Photos : GazetteSports – Kévin Devigne / Gwendal Hamon & Baptiste Daniel