ATHLÉTISME : L’AUC brille à Angers, 4 médaillés

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Huit athlètes amiénois et un relais se sont rendus à Angers pour participer aux Championnats de France Cadets et Juniors.

Le collectif rouge et blanc a été époustouflant ce week-end lors de ces championnats. Sept des huit individuels qualifiés accèdent à la finale et quatre d’entre-eux reviennent d’Angers avec une médaille autour du cou. Retour sur un week-end brillant pour l’Amiens Université Club.

Marie Desmarest accumule de l’expérience

Marie Desmarest, cadette première année a pris part à la finale directe du 3000 mètres. Elle se classe 10ème en 10’41″86 (IR3). Elle avait réalisé plus tôt dans la saison 10’29″70. Les deux seules athlètes de sa génération 2003 la devançant se classant juste devant elle, Marie prend une symbolique troisième place des cadettes première année. Plus qu’encourageant pour une première année de compétitions nationales après un hiver bouclé à une 23ème place en cross-country.

Najoua Mandour présente malgré une année compliquée

Najoua Mandour quant à elle participait au 400 mètres des juniors femmes après avoir réalisé 59″18 (IR2) lors des Interclubs en mai dernier. La nouvelle bachelière n’a malheureusement pas pu s’exprimer à ce niveau ce week-end, elle aussi en première année de catégorie. Elle termine sa série à la sixième position en 60″49. On retiendra cette saison ses 2’14″96 sur 800 mètres à Oordegem dans une année 2019 compliquée.

Flora Rousseau bat son record à la perche

Toujours chez les premières années juniors femmes, la spécialiste du saut à la perche Flora Rousseau a battu son record. Après un concours de qualification terminé à 3m65 (N3), elle atteint la finale. L’Amiénoise y franchit 3m60 du premier essai avant de devoir s’attaquer à 3m75 (N3) qui constituerait son nouveau record personnel. Après deux tentatives échouées, Flora parvient à effacer cette barre avec brio. Elle se classe 7ème du concours.

Maelly Dalmat l’emporte au bout du suspens

Dernière 2001 engagée, la spécialiste du saut en longueur Maelly Dalmat arrivait quant à elle pour jouer une médaille. Deuxième aux bilans 2019 avec 6m28 derrière Léonie Cambours et ses 6m30, l’Amiénoise semblait en mesure de l’emporter. Seule à passer les 6 mètres lors du concours de qualification (6m08), Maelly n’a eu besoin que d’un essai pour accéder à la finale.

Le lendemain, grâce à un premier saut mesuré à 6m35 (nouveau record personnel – N1) elle prenait l’ascendant d’entrée. N’améliorant pas au fil des essais, elle a pu voir revenir au quatrième essai Tiphaine Mauchant avec 6m34 puis Léonie Cambours avec 6m35. C’est donc finalement le second meilleur saut qui permettait à Maelly d’être couronnée championne de France de la discipline. Elle devance Léonie au deuxième meilleur essai (6m25 contre 6m10). Il s’agit de la huitième médaille nationale pour l’Amiénoise, la quatrième en 2019.

Le relais des cadets amiénois s’améliore 

Le relais 4×100 mètres des cadets masculins était composé de Nicolas Taleb, Gradi Makiese-Totokolo, François Beaudoin et Erwan Konaté. Alignée en série 1, la jeune garde amiénoise réalise 44″35 et se classe à la cinquième position, insuffisant pour poursuivre en finale mais encourageant avec un nouveau meilleur chrono pour ce relais.

Erwan Konaté à plus de 7 mètres et proche du podium

Celui qui a bouclé le relais amiénois était également qualifié pour le concours de saut en longueur. Première année cadet, Erwan Konaté avait fort à faire face aux sauteurs de la génération 2002. Depuis ses 6m91 au premier tour Interclubs en mai dernier, il restait sur des concours assez peu probants (6m52, 6m58, 6m65 lors de ses trois dernières sorties en compétition). Cependant Erwan a montré qu’il pouvait faire bien mieux en présence des meilleurs français. Avec 6m82 (IR1) lors du dernier essai du concours de qualification il passe en finale.

Le lendemain il commence par mordre ses deux premières tentatives avant de se sauver pour intégrer le top 8 (6m90 au troisième essai). Erwan se lâche alors pour franchir par trois fois la barre des 7 mètres : 7m12 (N4), 7m00, 7m06 qui plus est dans des conditions de vents régulières. Il n’y était parvenu qu’une seule fois avant ce week-end avec 7m03 en 2018. Nouveau record personnel et cinquième position (4ème français) pour Erwan qui passe finalement très proche du bronze revenu à Théo Bouget et ses 7m15.

Thomas Gogois devancé sur le fil 

Toujours dans les bacs de sauts, son camarade de club Thomas Gogois s’est illustré au Triple-Saut chez les juniors. Avec une marque à 15m81 réalisée fin juin, l’Amiénois était un logique candidat au podium. Lui aussi passait facilement le cut des qualifications au deuxième saut avec 15m18.

En finale il réalise d’abord 15m78 tout proche de son record personnel lors du deuxième essai avant de s’envoler à 16m09 (+2,6 m/s) lors du cinquième saut. C’est finalement Jonathan Seremes qui venait lui prendre le titre sur sa dernière tentative atterrissant trois petits centimètres plus loin (16m12). Médaille d’argent donc pour Thomas Gogois et un premier saut à plus de 16 mètres qu’on lui souhaite le premier d’une longue série. 

Jean-Baptiste Bruxelle sans contestation 

Jean-Baptiste Bruxelle arrivait sur ces Championnats en grand favori. Le concours de qualification du marteau a d’abord été une simple formalité avec un jet à 70m86 suffisant pour se qualifier pour la finale du lendemain. Son record de 76m21 a été mis à mal dans un concours où il a part trois fois dépassé cette marque. 76m53 au deuxième, 77m82 au troisième et 76m82 au quatrième.

Nouveau record personnel donc pour l’Amiénois qui signe le nouveau record des Championnats de France et se hisse à la deuxième place des bilans cadets français de tous les temps. Seul David Chaussinand et ses 23 sélections internationales, a fait mieux à son âge (81m84 en 1990). Jean-Baptiste occupe par ailleurs la quatrième place aux bilans mondiaux 2019.

Paul Tritenne s’affirme au bon moment 

Enfin le dernier amiénois a avoir concouru n’est autre que le sprinteur Paul Tritenne qui doublait 100 mètres et 200 mètres chez les juniors. Cinq courses au programme donc pour celui qui évolue à l’INSEP.

Sur la ligne droite Paul passe brillamment les différentes étapes. Il s’impose d’abord facilement en 10″63 avec le meilleure temps des en séries avant de récidiver en 10″52 (N2) en demi-finale, signant un nouveau record personnel dans des conditions de vent régulières (10″51 avec +2,8 m/s en 2018). Paul semblait donc candidat au podium lui qui n’avait pas fait mieux que 10″74 en 2019 avant d’arriver à Angers. Malheureusement bien moins bien en finale, il termine 5ème en 10″73 (4ème français). Son chrono de la demi-finale lui aurait permis de l’emporter.

Revanchard, le protégé d’Olivier Vallaeys était le lendemain de retour dans les starting-blocks sur le 200 mètres. Là-encore, Paul n’arrivait pas en totale confiance chronométrique. Avec 21″29 comme meilleure chrono 2019, l’amiénois pointait à deux bons dixièmes de son déjà vieux record sur la distance (21″08 lors des Mondiaux Cadets en 2017).

Victorieux en série en 21″52, Paul passait en finale avec le quatrième temps. Encore aux prises avec deux de ses concurrents à la mi course, Paul a été impérial dans la ligne droite pour venir s’imposer en 20″94 (N1 et nouveau record personnel). Un titre de champion de France qui sonne donc comme salvateur dans une année jusqu’alors mitigée. Huitième médaille nationale également pour l’Amiénois.

La suite en bleu, blanc, rouge

Par ailleurs les quatre médaillés amiénois poursuivront leur saison avec une sélection internationale. En effet Jean-Baptiste a été retenu pour disputer le Festival Olympique de la Jeunesse Européenne à Bakou en Azerbaïdjan qui aura lieu du 21 au 27 juillet prochain. Quant à Maelly, Paul et Thomas, la sélection officielle vient de tomber et les trois athlètes seront du voyage à Bora en Suède pour les Championnats d’Europe Juniors du 18 au 21 juillet. Une juste récompense pour prendre de l’expérience à l’échelle internationale.

 

Vincent Guyot

Crédits Photos : Amiens UC Athlétisme / Gazette Sports – Léandre Leber – Kévin Devigne

FOOTBALL (F) : Une joueuse en provenance du PSG rejoint l’Amiens SC Féminines