FOOTBALL : Luka Elsner – “Je suis un petit peu obsédé par le football”

0
247

Suite à la conférence de présentation de Luka Elsner, nous avons pu échanger quelques mots avec le technicien slovène. Hormis sa vie de famille et la littérature, le nouveau coach amiénois apparaît comme un véritable acharné du football.

Avez-vous d’autres passions que le football dans la vie ?

Je suis un petit peu obsédé par le football, je pense que c’est un petit peu maladif à un moment donné. Il n’y a pas grand chose d’autre qui existe pour moi. Malheureusement ou heureusement je ne sais pas. Sinon j’apprécie forcément  tous les sports parce que c’est mon identité personnel. Mais aujourd’hui il n’y a qu’une chose qui existe : c’est le football. Ma motivation principale c’est tout le temps d’être sur le terrain, il n’y a rien qui me satisfait plus qu’une séance d’entraînement. Mes journées, de la manière dont je les ai passées récemment, notamment au cours des dernières années, ne laissent pas beaucoup de place à autre chose, donc c’est football et famille.

→ Retrouvez la première conférence de presse de Luka Elsner

La lecture prend une place importante dans votre vie ?

Je lis beaucoup mais c’est à la fois un hobby et un moyen d’évoluer. Je lis ce qui est football et hors football.

Quel est votre livre de chevet actuellement ?

Ecoutez les derniers livres que j’ai pu lire, vraiment pour le plaisir, c’est toute La Comédie humaine de Balzac, c’est un auteur que j’apprécie depuis très longtemps. Et puis en parallèle j’ai lu Johan Cruyff, probablement le dernier livre que j’ai pu lire sur le football. Mais sinon beaucoup de littérature hors football, ce qui est sur le business, le leadership, le management, je pense que les principes sont un peu les mêmes dans la gestion des ressources humaines on va dire. J’avais créé une bibliothèque à l’Union Saint Gilloise, et quand j’ai récupéré mes livres là bas, il ne restait plus grand chose. Donc je suis un vrai fan de lecture.

Vous restez attaché au livre en tant qu’objet ?

Oui je trouve que c’est enlever quelque chose au plaisir de lire que de lire sur une tablette. J’ai du mal avec ce principe, je l’ai déjà fait par obligation, surtout dans les avions, mais j’ai du mal à payer un livre sur l’Iphone par exemple.

“Je n’ai pas de passion à part le football, je n’ai pas le temps”

Quels peuvent être vos moyens de décompression ?

C’est de rentrer à la maison et voir ma fille qui m’ouvre la porte et qui me demande de jouer avec elle, et passer une heure à jouer avec elle. Ce sont des moments qui sont pour moi une source d’énergie. Mais non je ne fais pas d’activités extérieures.

Ce sont ces moments là que je m’accorde, mais je n’ai pas de passion à part le football, je n’ai pas le temps… Je pense que si je pouvais faire autre chose j’irais regarder d’autres matchs.

→ Toutes les déclarations de Bernard Joannin lors de la présentation de Luka Elsner

Vous êtes franco-slovène, vous êtes quadrilingues, mais alors, en quel langue rêvez vous ?

Je ne sais pas si je rêve vraiment car je ne me réveille jamais le matin en me disant j’ai fait ce rêve ou ce cauchemar là. J’ai du mal à répondre par rapport à ça, j’ai tendance à penser que ça serait plutôt en français, car pour moi ça reste quand même la langue clé et la langue presque maternelle. C’est celle que j’ai appris vraiment en premier, je réfléchis en français depuis toujours.

 

Propos recueillis par Leandre Leber

Crédits photos Leandre Leber Gazettesports

FOOTBALL : Entretien avec Sacha Tavolieri, journaliste belge, qui nous parle de Luka Elsner




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.