COURSE À PIED : Le foyer Georges Couthon était sur Courir la Jules Verne

0
143

Le foyer de vie Georges Couthon d’Amiens à travers ses éducateurs et plusieurs de ses pensionnaires ont participé ce dimanche 2 juin à Courir la Jules Verne. Gazette Sports a interrogé plusieurs personnes pour savoir pourquoi ils ont voulu participer à cette course et à s’y préparer ensemble.

 

Est ce que vous pouvez vous présenter brièvement ? 

Je m’appelle Elodie Dacheux et je suis éducatrice à Georges Couthon. 

Pourquoi êtes-vous aujourd’hui sur Courir la Jules Verne ? 

Dans l’établissement on nous a demandé de faire des actions de soutien par rapport au projet individuel des personnes et le sport est ressorti. J’aime le running et je me disais que c’était une bonne idée que l’on fasse la Jules Verne. On est parti sur les vendredis après-midi où on s’est entraîné avec Mohammed, Jessica, Yves, Amah et Serge-Henri qui sont au foyer Georges Couthon. J’avais besoin de gens pour courir la Jules Verne et il y a Landry qui m’a accompagné, qui est un autre éducateur mais sur le foyer d’hébergement. Il nous manquait du monde pour la course parce qu’on ne voulait pas qu’ils courent seuls et on a créée cette convention avec Vytajog et Amandine et j’ai rejoint le club pour ça aussi. 

Comment est perçu le sport à Georges Couthon, est ce qu’il y a une pratique sportive régulière et d’autres choses que la course ?

Il y a la marche et il y a un partenariat avec l’Ufolep qui a été créé. Certains bénéficient d’aide pour pratiquer différents sports, de la gym douce des choses comme ça.

Nous avons également interrogé Amandine Dejancourt, vice-présidente de la course à pied chez Vytajog.

Comment le rapprochement s’est fait avec Georges Couthon ? 

Nous dans le cadre de notre club, on est très accès sur la solidarité, vouloir développer les accompagnements pour les personnes en difficulté. De part ma situation personnelle, je suis très attachée par la question du handicap. Je connaissais l’Ufolep et Monsieur Jullian directeur de l’Epsoms. Quand j’ai découvert qu’il y avait un groupe de running qui s’était mis en place, je me suis rapproché d’Elodie en demandant s’il avait besoin de personnes pour les accompagner sur la Jules Verne. On a fait le 5km l’année dernière ensemble et on s’est dit qu’on allait concrétiser une convention partenariat cette année. On est allé au-delà de l’accompagnement, on a un de nos entraîneurs qui a fait des plans d’entraînement. En même temps on a eu un partenariat avec Eovimcd et Pro Sport et on les a équipé en baskets, t-shirts, bas de pantalon, sacs. En plus au niveau du club on leur a offert casquettes, enfin tout le matériel nécessaire pour courir. Ils ont choisi “Vis ton chrono” en rappel de Vytajog, pour eux c’est l’objectif à atteindre, de le vivre et d’avoir du plaisir.

Comment ont-ils vécus les entraînements avant la course et comment ont-ils vécu la course aujourd’hui ? 

Pour les entraînements c’est plus Elodie qui pourra répondre parce que c’est elle qui a vraiment coaché. Sur la course je pense qu’ils l’ont tous bien vécu. La chaleur fait qu’on se pose des questions sur les performances habituelles. Mais c’est normal il a fait très chaud. Yves c’est sa première donc pour lui c’est un objectif pour l’année prochaine. Mohammed est très content il a le sourire donc je pense qu’il est content de lui. C’est une belle réussite et on va renouveler ça l’année prochaine. Amah, grande première pour lui, sourd-muet et déficient visuel donc super, pour sa première performance.

Comment se passe une session d’entraînement Elodie ? 

C’est une session d’entraînement, deux heures le vendredi après-midi. On s’équipe, on part échauffement, chaque semaine c’est quelqu’un de différent qui fait l’échauffement. On s’est entraîné que sur du 5 km, pour être sûr de tenir la distance aujourd’hui. Le but c’est que chacun à un niveau différent, Serge-Henri n’a pas couru aujourd’hui mais il courait pour une perte de poids. Le but c’était de faire la course ensemble, la finir et se faire plaisir.

Yves Abate et Jessica qui ont participé au 5 km nous ont aussi livré leurs sensations après la course

Comment as-tu vécu cette première sous le soleil ?

Pour moi ça s’est très bien passé, ça fait du bien d’avoir participé à la Jules Verne. J’aurai dû accélérer un petit peu. 

Qu’est ce que tu aimes dans la course ? 

Ça me fait du bien. Il faut se débrouiller ensemble avec les collègues et tout les vendredis avec les entraînements on s’amuse bien.

Jessica comment tu as vécu la course sous la chaleur ?

Moi déjà c’est depuis 2014 que je fais la course de la Jules Verne. L’année dernière j’ai fait les 10 km en 1h03. Cette année c’est la première année que je fais le 5 km. Je voulais battre les 30 minutes mais c’est déjà bien avec la chaleur.

Propos recueillis par Léandre Leber

Crédits photo : Léandre Leber – Gazette Sports 

ATHLÉTISME : Coup de chaud pour la Jules Verne




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.