FOOT US : Direction les demi-finales pour les Spartiates !

0
282
CIT Dessaint

Lors du quart de finale face aux Centaures de Grenoble, les Spartiates n’ont pas fait de détails et se sont imposés 45 à 7, dans un remake de la finale D2 de l’an passé. Les joueurs de Steeve Guersent obtiennent leur ticket pour les demi-finales et se déplaceront dans 15 jours sur le terrain des Blacks Panthers de Thonon les Bains.

S’ils voulaient évidemment bien faire devant leur public et remporter ce match, on était loin de se douter que les Spartiates allaient tant dominer ce match.

Après un début de match positif et un premier TD des locaux, les jaunes et bleus terminent ce premier quart en ayant très bien réussi leurs attaques et avec une défense très solide. Début de deuxième quart et les Spartiates continuent à creuser l’écart au score avec un nouveau TD et concluent avant la mi-temps avec un field goal.

Les deux quart temps qui suivent semblent prendre la même issue que les deux premiers et le score continue à augmenter. Seul point d’ombre au tableau les 7 points obtenus par les Centaures. Mais Valentin Prioul dont c’était l’anniversaire portera le score final à 45-7.

Steeve Guersent évidemment très satisfait du travail de ses troupes, nous a livré quelques mots à l’issue de la rencontre :

Steeve ton équipe à réalisé un match plein malgré les 7 points des Centaures, est ce qu’on pouvait s’attendre à un tel score à l’arrivée ? 

On s’attend toujours à avoir un match difficile, maintenant ce qu’on avait demandé aux gars c’était de bien démarrer tout de suite, mettre le coup d’accélérateur pour être largement devant à la mi-temps et pouvoir gérer la deuxième mi-temps. Faire 31-0 à la mi-temps, honnêtement on ne peut pas s’attendre à mieux, et après on a pu après gérer la deuxième.

Ce qui a été remarquable c’est l’attaque mais également une défense qui a tenu le choc surtout avec un début de deuxième mi-temps un peu plus difficile mais surtout sur les 3-4 derniers yards …

Exactement, la défense c’est juste la pièce maîtresse de notre équipe cette saison, quand on regarde le début de match où l’attaque n’arrivait pas à marquer. On tient des matchs serrés parce que la défense ne prend pas beaucoup de points, on a je crois la deuxième meilleure défense du championnat. On l’a prouvé encore ce soir, il y a même eu des gros jeux, on plie de temps en temps comme on le disait, on prend quelques yards mais en zone rouge on tient le coup. Sept points on ne peut pas leur en vouloir même si on aurait préféré rester à zéro mais ça reste une très très grosse performance de la défense. 

Beaucoup de marqueurs différents et une bonne variété de jeu pendant le match est ce que c’est un point fort pour la rencontre contre Thonon à venir ? 

C’est un point fort, on a une grosse défense donc on essaye depuis quelques semaines de travailler ce qui n’est pas notre faiblesse mais des choses sur lesquelles on appuie un peu moins comme le jeu de passes. Clairement quand on a vite prit l’avantage on a essayé de varier un peu plus mais aussi de travailler pour le prochain match. On a lancé un peu plus le ballon, il y a eu des bonnes choses, des touchdowns, il y a eu d’autres gros jeux à la passe. Pour Thonon il faudra être capable d’alterner courses et passes, ça nous rendra encore meilleur et plus difficile à arrêter.

Steeve Guersent est évident très satisfait du travail accompli par ses joueurs cette saison

Les pronostics en début de saison ne vous voyez pas en demi-finale de playoff, est ce que ce n’est pas un mal pour un bien qui vous amène en demi-finale ? 

Quand on voit le résultat je pense que oui. Quand on voit le début de saison et quand on voit le résultat maintenant. Je l’ai dis sur les trois premiers matchs, 0 points en attaque, une équipe qui était en déclin, qui n’avait pas confiance, qui doutait… Et avec les coachs qui sont revenus avec moi et avec le staff on a fait un gros boulot pour remettre tout le monde en confiance. On est reparti sur la dynamique de l’an passé et ça a fonctionné. Il y a le staff mais aussi les joueurs qui ont réussi à se remobiliser alors que ce n’était pas facile après le début de saison où tout le monde après trois journées nous voyait barragiste et peut-être redescendre. On a prit tout le monde à contre pied avec grand plaisir.

Vous avez un statut d’outsider face à Thonon, cela peut-être une force pour vous…

Je ne sais pas, connaissant le staff de Thonon outsider, pas outsider, favori, pas favori ils vont préparer le match très sérieusement. Ils ont une équipe très athlétique, ils ont dominé toute la saison, ils sont invaincus, ils ont un bon coaching-staff, ils jouent à domicile. Clairement ça va être inversé, on va être outsider. Nous l’objectif est largement réalisé avec la demi-finale maintenant ce n’est que du bonus, mais bien évidemment on ne va pas aller là-bas pour les regarder jouer, on compte bien aller faire la grosse surprise de l’année et aller les battre chez eux pour retrouver le nord et Villeneuve d’Ascq le 28 juin pour la finale.

Alors que c’était ses 23 ans ce samedi lors du quart de finale, Valentin Prioul nous a livré ses impressions à l’issue de la rencontre et avant d’affronter les Black Panthers.

Valentin Prioul, un des éléments clés des Spartiates

Comment t’es tu senti sur cette saison ? 

J’ai vraiment bien pris vraiment connaissance du playbook, ça fait deux ans qu’on le joue  aussi au Pôle France, je le connais vraiment bien. Pareil pour toute l’équipe c’est la deuxième année qu’on le joue, on est vraiment bien installé dans ce dispositif de jeu, j’ai vraiment eu de bonnes sensations toute l’année à part les trois premiers matchs où on a marqué 0 point. On a changé de coaching staff, Steeve, JB, Quentin font un travail de fou et c’est vraiment bien ce qu’ils font. On arrive maintenant jusqu’en demi-finale, tout le monde pensait qu’on était mort dès les trois premiers matchs, on a vraiment fait quelque chose de bien. Moi personnellement, je me sens super bien et je pense que l’équipe aussi, j’ai besoin de mes O-Line, de mes receveurs qui bloquent, ils ont fait du bon boulot et je suis vraiment fier d’eux.

On voit que ce soir que tu as encore eu des bonnes jambes, des bonnes percées, c’est vraiment important cette variété en tant qu’attaquant ? 

On a quand même pas mal de bons joueurs, Dylan que l’on ne connaissait pas avant cette année, il sortait du Pôle, après il n’a pas pu beaucoup jouer, là il fait une très bonne saison. Il a aussi prit connaissance, je pense qu’avec Dylan, Darius et moi on peut vraiment attaquer l’intérieur, l’extérieur et pas mal de côtés, c’est un plaisir de jouer avec cette équipe.

Thonon, invaincu, “intouchable”, est ce qu’il y a quand même de l’espoir pour vous ? 

Après un match de football on ne sait jamais. Par exemple pour le quart de finale on ne savait pas qu’on allait mettre un score comme ça. On s’est mis en confiance pour Thonon, c’est super après il faut garder la tête froide. Thonon est une bonne équipe, on ne les a jamais joué mais je pense qu’ils ont un bon mental, ils ont un bon groupe et ils ont des supers joueurs alors il va falloir travailler fort pour pouvoir les battre. Rien n’est impossible en football américain tout peut aller très très vite, on a confiance après on verra bien. Comme a dit le coach ce n’est que du bonus donc il faut profiter tous ensemble.

 

Propos recueillis par Léandre Leber

Crédits photo : Léandre Leber – Gazette Sports

TENNIS DE TABLE : Denis Chatelain s’exprime après la montée de l’ASTT




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.