TENNIS DE TABLE : Denis Chatelain s’exprime après la montée de l’ASTT

0
150

Alors que l’Amiens Sport Tennis de Table a obtenu son accession en proB à l’issue d’une saison magnifique, Denis Chatelain, président du club, fait le bilan sur l’année écoulée et évoque les échéances à venir.

Bonjour Monsieur Chatelain, pour commencer, pouvez-vous revenir sur ce week-end de play-offs  ?

Les choses se sont bien passées. On avait vraiment bien planifié cela en ayant l’expérience des play-offs de l’an dernier que l’on avait un peu raté. On s’est adapté cette année pour réussir cela et anticiper toutes les difficultés que l’on avait eu l’an passé. On avait déjà un groupe élargi : 6 joueurs au lieu de 4 l’an dernier, ça permettait en cas d’éventuelle blessure d’avoir un ou deux remplaçants, ce qu’on n’avait pas du tout l’an dernier et ce qui nous avait gêné. L’an passé nous étions arrivés le jour de la compétition et les joueurs n’étaient pas dedans. Là nous sommes arrivés la veille, on s’est entraîné à la salle, et les joueurs étaient conditionnés et beaucoup plus motivés que l’an dernier.

Les joueurs étaient vraiment dans de bonnes conditions et ça a porté ses fruits. On a enchaîné les matchs, le premier jour on a gagné assez facilement 8-3 contre Cugnaux, puis le lendemain 8-1 contre Levallois. Et puis finalement on est arrivé à la finale contre Nice où on a gagné 8-4, c’était vraiment un match très tendu jusqu’au bout mais on a eu le petit coup de rein et la petite réussite. Nous étions aussi poussés par la trentaine de supporters qui ont fait le déplacement d’Amiens à Grenoble pour nous soutenir et ça a fait la différence.

Vous aviez un statut de favoris avant ces play-offs que vous avez parfaitement assumé…

Oui tout à fait, les joueurs ont vraiment répondu présent, ils étaient favoris et ont vraiment tenu leur rang. Les deux recrues, que l’on avait engagé pour nous aider à monter, Jouti le Brésilien et Brodd le Suédois, ont vraiment super bien joué en finale et ils ont fait la différence. Ils ont vraiment été au-dessus et c’est vraiment ce qui nous a aidé pour la victoire.

Avec cette montée la saison peut-elle être qualifiée de parfaite ?

Oui nous n’avons perdu aucun match cette année, on a fait 14 matchs dans la saison régulière plus 3 en play-offs et nous sommes restés invaincus sur toute l’année, donc c’est vraiment une belle performance.

Ça doit être une grande satisfaction pour vous…

Oui, c’était l’objectif et il y a vraiment eu un engouement autour de ce projet, avec des gens du club qui ont adhéré et qui nous ont soutenu. Suite à cette montée on a eu pleins de messages positifs de pongistes, et non pongistes d’un peu partout. C’est vraiment positif pour la bonne santé du club, la renommée du club et l’impact qu’il peut avoir au niveau local et national.

Cela doit représenter un travail énorme pour monter en proB ?

Nous avons vraiment tout fait pour que les joueurs soient dans les meilleures conditions

C’est un travail de longue haleine, nous avons un projet qui a commencé en 2013, c’était il y a 6 ans. À l’époque on pensait que les choses allaient se faire vite, mais ça n’a pas été le cas. Il y a toujours des déconvenues dans un club, dans la vie d’une équipe. On n’a jamais vraiment défendu nos chances, mais cette année tout était réuni. C’est aussi un investissement financier car il y a des joueurs à payer au niveau des primes et des déplacements. Là c’est pareil on a vraiment œuvré pour avoir le soutien des gens du club. C’est un énorme investissement en terme de temps pour l’organisation, la logistique ou encore l’hébergement. Nous avons vraiment tout fait pour que les joueurs soient dans les meilleures conditions.

Quelle va être la suite pour vous désormais ?

Depuis dimanche soir dernier ça n’arrête pas. La plupart de nos joueurs partent alors qu’on souhaitait les garder. On avait vraiment recruté de très bons joueur, Jouti que l’on voulait absolument garder a été débauché par un club de proA la semaine dernière (ndlr : Istres). On voulait garder Brodd, mais lui s’est fait débaucher par un club de proA allemande, en Bundesliga. Obeslo part en Suède et Yannick Vostes part à Lille. Donc aujourd’hui le souci c’est de recomposer une équipe pour jouer en proB. C’est dommage car on voulait s’appuyer sur les joueurs présents. Mais c’est comme ça, ce sont des compétiteurs et si des clubs supérieurs viennent les chercher c’est normal qu’ils les rejoignent…

L’objectif ça va être de se maintenir, de rester à ce niveau

Aujourd’hui il faut donc que vous trouviez des nouveaux joueurs ayant le niveau proB ?

L’objectif ce n’est pas de faire un “one shot” et de monter puis redescendre directement. L’objectif ça va être de se maintenir, de rester à ce niveau. Ça ne va pas être facile, car on va avoir l’un des plus petits budgets. En terme d’effectif, le souci c’est que notre montée s’est dessinée tardivement (fin mai début juin) alors que le recrutement des joueurs se fait en février-mars. Aujourd’hui la plupart des joueurs se sont déjà casés et recasés dans des clubs qui sont en pro ou qui étaient assurés d’y rester. Donc nous arrivons un peu après tout le monde. C’était difficile de débaucher des joueurs car nous n’avions pas la certitude de jouer en proB. 

Qu’en est-il du calendrier pour la saison prochaine ?

Le championnat va reprendre mi-septembre, on n’a pas encore les dates exactes mais 2ème ou 3ème semaine de septembre normalement. La saison prochaine sera un peu différente en terme d’organisation puisqu’on jouera en semaine, le mardi soir, et non le week-end comme c’était le cas cette saison.

Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédits photos DR

FOOTBALL : Les Portugais sont allés la chercher au forceps




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.