ROLLER-HOCKEY : Pont-de-Metz conclut par une victoire

0
256
CIT Dessaint

Au terme d’un match compliqué, les Greenfalcons ont mis un terme à leur saison en l’emportant chez eux sur le score de 12 à 9 contre Collégien.

Une première période disputée

La rencontre avait pourtant mal débutée. Les Élans prennent en effet l’avantage très rapidement (2’51”). Et l’égalisation de Jeremy Hard (4’11”) ne soulage les siens que pour une courte durée puisque Collégien reprend l’avantage dans la foulée (4’45”). Malgré un départ poussif, ponctué de nombreuses interventions de Théo Thibaron, les Greenfalcons reviennent dans la partie par l’intermédiaire de Valentin Demaret (8’41”).

Les choses se compliquent pourtant de nouveau rapidement avec un enchaînement de pénalités de deux minutes (9’52”, 12’22”, 15’25”, 19’00”, 22’14”), dont l’une se traduisant par une pénalité de méconduite pour Demaret pour 3 pénalités mineures (19’00”). Les Greenfalcons tiennent néanmoins le score. Mieux, ils aggravent tout d’abord la marque en infériorité grâce à une reconversion rapide d’Adrien Josse (12’40”) avant d’élargir l’écart sur l’un des rares moments à 5 sur un but de Romain Lebret (18’45”). Las, les Messipontins craquent par deux fois à la toute fin du premier acte, une première fois en infériorité (22’54”), la deuxième à quelques instants de la mi-temps (24’47”). A la mi-temps les deux équipes rentrent dos à dos, 4-4.

Les débats s’éléctrisent

C’est au retour des vestiaires que la tension va réellement monter. La faute en partie à des Élans particulièrement chambreurs et assez mauvais esprits, notamment en célébrant leur début de seconde période réussi et récompensé par deux buts (29’31”, 30’17”). Si les Greenfalcons reviennent dans le match rapidement grâce à Josse (31’08”) puis Lebret (32’33”), les supporters présents dans les tribunes aussi. Au point d’assister à une scène assez hallucinante d’exclusion d’un membre du public par l’arbitre. La rencontre se continuait alors dans une ambiance particulièrement difficile, que ce soit sur le terrain ou en dehors, invectives entre le banc des Élans et les tribunes à la clé.

Il faut dire que le jeu en lui-même commençait également à ne plus ressembler à grand chose. S’il n’y a pas grand chose à dire sur le but en supériorité de Josse (34’54”) qui permet à Pont-de-Metz de reprendre l’avantage, le but de l’égalisation de leurs adversaires du soir aurait pu faire parler en cas de contre-performance. En effet, celui-ci semble n’être rentré dans la cage que par un trou dans le filet. Après moult palabres, le but est pourtant bel et bien accordé (35’22”). Après une nouvelle infériorité, les Greenfalcons prennent toutefois de nouveau l’avantage par Hard (38’53”) avant une nouvelle péripétie, soit un but refusé à l’incompréhension de tous (39’35”). D’autant plus rageant que sur le retour au jeu, la défense s’oublie et c’est Collégien qui recolle au score (39’45”).

Malgré un climat pas vraiment rafraîchi, les Greenfalcons reprennent finalement le fil de leur match et finissent, au mental, par se défaire assez logiquement de leur adversaire au terme d’une période de franche domination grâce à des buts de Lebret (41’00”) et Josse (47’28”, 47’41’). Et si les Élans marquent un dernier but (48’37”), cela n’inquiétera plus les Messipontins parachevant leur succès sur un douzième et dernier but signé Lebret (49’07”).

“On ne va retenir que le score”

A la fin de la rencontre, le coach des Greenfalcons s’avérait surtout satisfait par le résultat, plus que par la manière : “C‘était un match un peu particulier, un match de fin de saison, avec pas beaucoup d’enjeu. On a mis une petite pointe de fierté à le gagner parce qu’ils n’ont pas gagné un match, on a fait une belle fin de saison, fallait pas tout gâcher. La semaine dernière à Rouen c’était déjà spécial, sans enjeu non plus. Les scores reflètent le fait que l’on est plus trop placé, c’est à toi, à moi. Là, on a été un peu plus sérieux à la fin et on a réussi à gagner, c’est l’essentiel. C’est un match dont on ne va retenir que le score. C’était super compliqué, d’autant qu’on perd deux joueurs à la mi-temps, un blessé et un pour qui il fallait mieux qu’il reste sur le côté. On fait une deuxième mi-temps à six et malgré tout les gars se sont battus pour aller chercher la victoire. C’est un bon état d’esprit même si sur le terrain, ça n’a pas été parfait. Le mental était là pour, au moins, décrocher les trois points.”

Il en profitait par ailleurs pour tirer un bilan positif de cette saison de N1, terminée en 5ème position : “Le bilan de la saison est globalement très satisfaisant. On a eu un trou dans la saison qui nous coûte les play-offs, à mon avis, mais on s’est bien pris en main, on finit la saison avec 20 points alors que l’année dernière on finit à 7 points donc il y a une très belle saison. Les jeunes y ont pris une part active et ça, c’est bien pour le futur. C’est une belle promesse pur l’année prochaine. On va essayer de s’inscrire dans quelques tournois pour que l’équipe continue à tourner ensemble mais de toute façon, le groupe va rester souder pour aider la N2 à aller chercher les play-offs.” Car les enjeux, désormais, à Pont-de-Metz, concernent la N2 et les équipes de jeunes, pour aller chercher les play-offs ou pour aller le plus loin possible.

Greenfalcons de Pont-de-Metz – Élans de Collégien : 12-9 (4-4)

Buts : Hard (4’11” et 38’53”), Demaret (8’41”), Josse (12’40”, 32’33”, 34’54”, 47’28” et 47’41”) et Lebret (18’45”, 31’08”, 41’00” et 49’07”)

Équipe : Théo Thibaron – Kevin Dantan – Romain Lebret – Antoine Buriez – Adrien Josse – Paul Antoine Taule – Valentin Demaret – Mathieu Coppin – Jeremy Hard

Morgan Chaumier

Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports

À lire aussi >>

ROLLER-HOCKEY : Direction les play-offs pour les Ecureuils




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.