HOCKEY-SUR-GLACE : Au bout du suspens, Amiens égalise dans la série

0
202
CIT Dessaint

Comme lors du premier match, Amiens et Bordeaux n’ont su se départager lors du temps réglementaire. En prolongation, c’est cette fois ci les Amiénois qui s’imposent (3-2).

1er tiers : Score de parité dans un tiers tendu

Pour le deuxième match de cette série, les deux équipes proposent un début de partie intense durant lequel la tension est rapidement palpable. Les Amiénois prennent le contrôle du match au fil des minutes, et sur la première réelle occasion samarienne, Edwards a suivi au rebond dans le slot après un arrêt de Fouquerel sur Maïa, et ouvre le score (3’52 : 1-0).

Amiens est bien dans son match, et si la situation est toujours aussi tendue sur la glace, la domination reste picarde, encore plus durant la première infériorité bordelaise (Baazzi 5’29). Malgré tout les Gothiques ne parviennent pas à faire le break sur ce premier powerplay. Et alors qu’Amiens semblait maîtriser son match, sur une erreur de relance picarde, Valier récupère le palet proche de la cage et ne laisse aucune chance à Buysse sur un tir puissant (9’18 : 1-1).

Le match s’équilibre ensuite et Suire et Lessard écopent tout deux de deux minutes (10’06), offrant deux belles opportunités aux Boxers sur lesquelles Buysse se montre impérial (11’11, 12’05). Amiens répond dans la foulée, mais Bault, en bonne position, envoie son shoot au-dessus (12’40), avant que Trabucco ne bute à deux reprises sur Fouquerel (12’51). Sur l’action, Hughesman écope de deux minutes, mais le powerplay picard tombe alors sur une solide défense girondine.

Trabucco écope de  deux minutes en fin de tiers (17’25), et si les visiteurs se créent alors plusieurs situations, Amiens résiste, Buysse réalisant encore deux beaux arrêts en sortie de pénalité pour garder son équipe à égalité pour ce premier retour aux vestiaires.

2ème tiers : Amiens domine et prend logiquement l’avantage

Dans un début de tiers un peu moins intense que le premier, les Picards se créent les premières occasions mais Giroux, Halley ou encore Smach ne parviennent pas à trouver la faille. Amiens domine territorialement, mais tour à tour, Matima (25’45), Guillemain (24’48) puis Anderson (26’04) voient leurs tirs stoppés par Fouquerel.

Suit ensuite une très longue phase de jeu, durant laquelle les Amiénois sont dominateurs sans pour autant se créer de réelles opportunités. Une longue période sans arrêt de jeu, qui va prendre fin lors de la charge à la tête de Valier sur Halley, sur laquelle le Bordelais écope de deux + dix minutes (30’56), action sur laquelle Romand écope lui de deux minutes pour charge avec la crosse.

Si Halley bute alors sur Fouquerel durant ce 4 contre 4, le match qui semblait s’être apaisé en ce début de deuxième acte, est à nouveau très tendu sur la glace. Malgré tout, les Amiénois continuent à se procurer les meilleures occasions mais Poudrier doit s’incliner face à Fouquerel (33’15), avant qu’Edwards n’échoue à reprendre un bon palet devant la cage (35’40), puis que Bault face au but ne voit son tir bien dévié par le portier bordelais (36’25).

Les Amiénois ont une belle occasion de faire la différence avant de rentrer aux vestiaires lorsque Barbero écope de deux minutes (38’21). Et ils vont en profiter, lorsque Trabucco envoie un tir de la bleue dévié à deux reprises par Poudrier puis Trabucco (39’01 : 2-1). Le match se crispe à nouveau et Rambelo écope alors de deux + dix minutes pour charge au niveau de la tête (39’54). Amiens rentre tout de même aux vestiaires avec un but d’avance et entamera le dernier acte durant 1’54 en supériorité.

3ème tiers : Bordeaux emmène à nouveau Amiens en prolongation

En supériorité pour 1’54 dans ce troisième acte les Amiénois ne parviennent pas à faire le break, butant à trois reprises sur Fouquerel. Smach écope ensuite de deux minutes (44’33), mais hormis une frayeur sur la cage de Buysse, la défense amiénoise se montre très solide à 4 contre 5. Mais Bordeaux se crée à nouveau des occasions, un tir venant frôler le poteau de Buysse (47’15), avant que le portier ne s’interpose sur un autre tir girondin (47’36).

Les pénalités sont picardes dans ce dernier acte et Matima écope de deux minutes pour crosse haute. Après trente secondes dans cette supériorité, Desrosiers part de sa zone, traverse la patinoire, fixe Bault et ajuste parfaitement Buysse pour égaliser (49’12 : 2-2). Alors que les Picards semblent accuser le coup physiquement, les Bordelais eux se montrent beaucoup plus dangereux dans ce trosième acte à l’image de ce beau tir bien stoppé par Buysse (53’33).

Après deux matchs de grandes intensités, Amiénois et Bordelais semblent montrer des légères insuffisances physiques dans ces dernières minutes du match 2, durant lesquelles les occasions franches sont assez rares. Le dernier arrêt du temps réglementaire est à mettre à l’actif de Buysse (59’55), et pour la seconde fois en deux matchs, Gothiques et Boxers doivent se départager en prolongation.

Prolongation : Poudrier libère son équipe

Dans cette prolongation, les gardiens ont été à l’honneur. Tout d’abord, Fouquerel s’étend de tout son long pour contrer la tentative d’Edwards dans le slot (60’22). Buysse effectue peu de temps après un double arrêt, sur la ligne d’abord, puis sur le rebond, avant de récidiver quelques secondes plus tard (62’02, 62’40). Fouquerel s’impose une dernière fois sur Maïa par la suite (63’04). Alors que la prolongation devient de plus en plus tendue, Poudrier libère les Amiénois suite au travail de Maïa et de Narbonne, pour ainsi faire gagner son équipe et égaliser dans cette série (63’30, 3-2).

Amiens – Bordeaux : 3-2 après prolongation [(1-1)(1-0)(0-1)(1-0)]

Buts pour Amiens : Edwards assist Maïa, West 3’53; Edwards en sup assist Poudrier, Trabucco 39’01; Poudrier assist Maïa, Narbonne 63’30

Buts pour Bordeaux : Valier assist Hughesman, Loizeau 9’18; Desrosiers en sup 49’12

Quentin Ducrocq

Crédits photos Leandre Leber GazetteSports

HOCKEY-SUR-GLACE : Vite se relever




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.