HOCKEY-SUR-GLACE : Amiens perd la première manche

0
191
CIT Dessaint

Dans une rencontre où aucune des deux équipes n’a pu prendre l’avantage dans le temps réglementaire, les Gothiques se sont inclinés en prolongation face aux Boxers de Bordeaux (0-1).

1er tiers : Amiens domine, Bordeaux résiste 

Dans un début de rencontre très rythmé et engagé, ce sont rapidement les Gothiques qui se procurent les premières situations de tirs par Anderson et Edwards qui butent alors sur Fouquerel (1’16, 1’22). Les Picards sont bien rentrés dans la partie, et les occasions se font plus franches, à l’image de cette passe en retrait de Matima pour Poudrier dont le tir frôle le cadre (3’20), c’est ensuite Matima qui se retrouve face aux cages mais son tir fuit aussi la cage (3’30).

Les opportunités continuent à être samariennes, mais Amiens ne parvient pas à ouvrir le score malgré un très bon début de partie. Les Boxers se retrouvent ensuite en infériorité suite aux deux minutes de pénalité de Terrier (9’24). Malgré un bon premier powerplay, marqué notamment pas une grosse occasion pour Halley dont le tir fuit le cadre (11′), les locaux ne sont toujours pas parvenus à ouvrir le score.

C’est ensuite Romain Bault qui va se créer une belle occasion sur un contre, sur lequel il se retrouve en face à face avec Fouquerel mais bute alors sur le portier (12’35). Les Girondins répondent alors, et une déviation bordelaise vient fuire le cadre amiénois (12’50), avant que dans la continuité, Buysse ne doive réaliser un bel arrêt sur un tir puissant face aux cages (13′).

Ce premier acte est clairement picard, mais par la suite Romand, Halley ou encore Bélisle trouvent sur leur chemin un très bon Fouquerel. La pression s’accentue encore lorsque Glass écope de deux minutes (16’11), mais une nouvelle fois, les 4 tirs samariens de ce powerplay ne trouvent pas la faille. Après Bault quelques minutes auparavant, c’est cette fois-ci Matima qui perd son face à face avec Fouquerel (19’08), le portier bordelais est clairement l’homme de ce premier acte.

Malgré un très bon premier tiers amiénois, le score est toujours nul et vierge, la faute notamment à un excellent Fouquerel.

2ème tiers : La partie s’équilibre

La connexion Giroux-Halley se met rapidement en évidence dans ce deuxième acte, mais le deuxième cité trouve Fouquerel sur son tir (20’30). Les Gothiques se retrouvent quelques instants plus tard en supériorité (deux minutes Lessard 21’35), mais l’inévitable Fouquerel réalise encore un magnifique double-arrêt face à Giroux (23’20).

Une déviation de Poudrier viendra encore frôler le cadre girondin (25’10), avant que Trabucco ne subisse la première pénalité picarde de la soirée (25’38). Une supériorité bordelaise qui se montre alors dangereuse mais qui ne parvient pas à tromper Buysse, impérial sur les trois occasions bordelaises.

Terrier se retrouve lui aussi en prison quelques instants plus tard (28’46), mais le powerplay amiénois est moins efficace que précédemment. Par la suite, après une belle récupération de Da Costa, Plouffe se présente face à Fouquerel, mais ne parvient finalement pas à armer son tir suite à un bon retour d’un défenseur (31’46).

Les Bordelais montent en puissance au fil des minutes et connaissent leur premier vrai temps-forts de cette rencontre dans cette seconde partie de deuxième acte. Les tirs girondins sont alors plus précis, et Buysse doit s’interposer à 3 reprises, de fort belle manière, pour empêcher Bordeaux d’ouvrir le score (34’54, 36′, 36’37).

Les Boxers ont montré un tout autre visage dans ce second tiers, équilibrant les débats par rapport au premier acte, et à 20 minutes de la fin du match, le score reste de 0-0 dans un premier match indécis.

3ème tiers : Les deux équipes ne parviennent pas à se départager

Si Buysse est le premier sollicité dans ce dernier acte (40’52, 42’58), Fouquerel voit lui passé un tir de Bélisle juste à côté de son poteau gauche quelques instants plus tard (43’15). À l’image du match, ce 3ème acte est indécis, et si Trabucco échoue de peu à reprendre un palet de Matima dans le slot (45’30), Bordeaux répond dans la foulée par un tir de Rambelo qui vient frôler la cage de Buysse (47′).

Sur un contre amiénois, Halley file au but après avoir passé 2 défenseurs, amis se fait finalement retenir devant le but girondin, offrant un tir de pénalité aux Gothiques (47’12). Malheureusement pour les locaux, Giroux perd son duel avec Fouquerel. Sur une belle action, les Boxers mettent ensuite une grosse pression sur la cage de Buysse, le palet traînant dangereusement dans le slot amiénois, mais finalement les Gothiques parviennent à se dégager (50′).

Cette fin de match est très tendue entre deux équipes très proche l’une de l’autre dans ce 3ème acte, et les occasions se font plus rares au fil des minutes. Bault se retrouve tout de même dans une bonne position proche de la cage, mais son tir fil au-dessus du cadre (56’50). Quelques instants plus tard c’est Glass qui enlève trop son tir (56’25), avant que Bault n’écope de deux minutes (56’43).

Une infériorité sur laquelle la défense samarienne se montre très solide pour tuer la pénalité bordelaise. Juste après la fin de cette supériorité, les Boxers se procurent une belle occasion mais Buysse réalise alors un superbe arrêt (58’50). La dernière occasion du temps réglementaire est picarde, mais Fouquerel s’interpose à nouveau face à Bélisle et Edwards (59’53).

Prolongation : Amiens craque en infériorité

Si la première occasion de cette prolongation est pour Edwards qu envoie alors un tir au-dessus malgré une bonne position dans le slot (60’20), les Bordelais ont ensuite une très longue phase de possession, marqué par un tir bien arrêté par Buysse (61’49).

Les Amiénois tentent toujours, à l’image d’Edwards qui, dans le slot, envoie le palet au dessus (60’20). Fouquerel doit s’interposer par la suite (61’49), avant que Maïa n’arrive à cadrer son tir (62’47).

Amiens se retrouve alors en infériorité avec la pénalité de Bault (62’47). Les Bordelais demandent alors un temps mort. Les Amiénois ne vont pas se décourager et font contribuer Fouquerel (63’50), avant de ne pas cadrer leur dernier tir (64’10). C’est finalement Andrew Johnson qui crucifie les Amiénois d’un tir limpide, pour ainsi mener dans cette série de play-off (64:24, 0-1).

Amiens – Bordeaux : 0-1 [(0-0)(0-0)(0-0)(0-1)]

Buts pour Bordeaux: Johnson (en supériorité) : 64:24

Quentin Ducrocq

Crédits photos Leandre Leber GazetteSports

PATRICK DERASPE : « Les titres donnent des souvenirs inoubliables ! »




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.