HANDBALL : L’Amiens PH, armé pour les play-offs

0
265

Avec huit victoires en quatorze matches, l’Amiens PH n’a pas volé sa place en play-off. On s’en souvient, c’est lors du tout dernier match de la première phase, à Hazebrouck, que sa qualification aux côtés de Gonfreville fut enfin officielle, pour la deuxième année consécutive. Pour ce premier match en poule haute, l’Amiens PH part défier Villeurbanne.

Quelques nouvelles depuis la qualification

On les avait quittés le 3 février dernier alors qu’ils étaient en déplacement à Hazebrouck et s’apprêtaient à fêter dignement leur qualification en play-off. Le groupe de l’Amiens PH était alors au top de sa forme. Entre temps, les Picards ont joué deux matches amicaux, se sont préparés à affronter la suite du championnat mais surtout ont régénéré les organismes qui en avaient bien besoin. Mais ce week-end, la pause prend fin.

Désormais et chaque week-end, l’équipe ne va se confronter qu’à des groupes qui ont eu la même volonté que la leur d’en arriver là. À commencer par Villeurbanne. Bien que Paul Prunié soit toujours embêté par sa sciatique, le capitaine du groupe de Nationale 1, Julien Richard confirme que l’équipe va bien. “La coupure a fait du bien et le groupe se porte bien, aussi“.

Villeurbanne : le premier match d’une série de douze

L’adversaire du week-end compte dans ses rangs un membre que Julien Richard connaît bien pour l’avoir eu dans ses cages pendant trois saisons. Grégory Thévenot. “On est content de le retrouver. C’est un bon gardien donc ce sera un bon challenge. Ça va être un match intéressant“, prévient-il. Mis à part l’ancien portier, le numéro 5 confie que son équipe ne connaît que quelques membres de l’équipe rhônalpine. Ayant pour habitude de rencontrer des groupes déjà connus, il est ravi de pouvoir découvrir du “sang neuf”.

On va prendre la température de cette fameuse poule

Dans l’esprit du capitaine, ce premier match va surtout servir à définir quel rôle et à quel niveau son équipe et lui vont être confrontés par la suite. “On va prendre la température de cette fameuse poule. Tous les matches seront très serrés mais si on est là c’est qu’on a de quoi rivaliser avec les meilleures équipes de la troisième division, se rassure-t-il. On sait que ce sera plus difficile que les matches de première phase. Mais pour l’instant, je suis plutôt confiant en attendant de voir ce premier match“.

Les deux équipes concurrentes ce week-end ne détiennent pas le statut VAP permettant l’accession à la division supérieure. Ainsi, aucune des deux ne peut prétendre que leur envie de gagner a à voir avec un potentiel objectif de montée. Seules quatre équipes de la poule haute peut avoir cette prétention : Angers, Grenoble, Strasbourg et Valence.

On n’a pas juste envie d’y faire bonne figure

Comparé aux équipes qui ont le statut VAP, nous, on n’aura pas de pression parce que notre objectif est, en quelque sorte, déjà atteint, précise Julien Richard. Après, on n’a pas juste envie d’y faire bonne figure. On a largement de quoi répondre face aux autres. Notre équipe a su prendre ses marques et contient un voire deux bons joueurs à chaque poste“.

Bien armé, donc, l’Amiens PH s’apprête à renouveler l’expérience des play-offs et ainsi faire partie des huit meilleures équipes du troisième échelon national de handball.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports

Villeurbanne Handball Association – Amiens PH

Samedi 24 février, 20h30, salle des Gratte Ciel

Arbitre : Mehdi DOUGAREM, Cédric LESS

Équipe APH : à définir

Entraîneur : Pierre-Alain Lavillette

À lire aussi >>

HANDBALL – Grégory Thévenot : « Il n’y aura pas de cadeau »




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.