Au vu de la poule à laquelle ils étaient confrontés durant quatre mois, la réussite des rouges et noirs ne peut qu’en être plus belle. Depuis le 9 septembre, l’équipe de l’Amiens PH s’est présentée presque chaque week-end avec deux idées en tête : offrir un spectacle à la hauteur des efforts réunis pendant la semaine et atteindre, pour la deuxième année consécutive, les play-offs. C’est à Hazebrouck, ce samedi, que les Picards se sont vus récompensés.

Une prouesse à bien des niveaux

Pour l’équipe remaniée ayant accueilli douze nouvelles recrues et un nouveau coach, Pierre-Alain Lavillette, le pari aurait pu paraître difficile à relever. Mais avec huit victoires pour deux nuls et quatre défaites, l’Amiens PH se hisse magnifiquement, aux côtés de Gonfreville, dans la poule la plus prisée. Entre son groupe des plus difficiles et une équipe tout récemment formée donc, à bien des niveaux l’accession aux play-offs est une très belle récompense pour la combativité affichée par l’Amiens Picardie Handball.

« Quand on prend un peu de recul, depuis le match contre le PSG à l’aller, on fait de bonnes prestations, souligne Pierre-Alain Lavillette, ravi et fier de ses joueurs. On a progressé et c’est monté crescendo. »

Il y a vraiment beaucoup de fierté

Le coach souligne en effet un point qui a toute son importance car pour leur huit derniers matches, l’APH ne compte qu’un nul et une défaite. Avec cinq victoires d’affilée, les Picards n’ont pas volé leur accession. « Il y a vraiment beaucoup de fierté d’accompagner ces garçons, cette année », certifie l’entraîneur.

Je suis super content de l’état d’esprit du groupe

Le capitaine de son équipe, Julien Richard, se félicite quant à lui la justesse du pronostic qu’il nous avait donné deux jours plus tôt (ndlr : une victoire +2, +3). « J’étais plutôt content de moi, » lance-t-il, lui aussi très fier pour l’équipe. « Je suis super content de l’état d’esprit du groupe car ça n’a pas été facile, poursuit le pivot. C’était pas gagné au mois d’août qu’on finisse dans les deux derniers. (…) Depuis début décembre déjà, on savait que ce serait très chaud au regard de la poule mais qu’il restait une possibilité et qu’il fallait qu’on la saisisse. On a pris les matches les uns après les autres pour aller chercher ces play-offs« .

Un maintien dès janvier obtenu à Hazebrouck

L’Amiens PH n’avait pourtant pas pris le bon bout de la rencontre avec un avertissement et une exclusion de 2’ pris par Daniel Tongmen Tatto ainsi que l’ouverture du score hazebrouckoise (1-0), tout ça durant les trois premières minutes. L’équipe nordiste, même si elle savait qu’elle irait en play-down avait toutes les raisons de ne pas faire de cadeau aux Picards. Car si ces derniers perdaient et qu’une autre équipe prenait leur place en play-off, trois points auraient toujours été bons à prendre en play-down.

Mais ce ne fut pas le cas, Amiens est parvenu à reprendre l’avantage nettement et rapidement (1-7, 13’). « C’est un écart qui nous a fait du bien puisqu’on a gardé tout le temps un petit matelas de 2-3 buts, » explique Julien Richard. Les Amiénois remportent ainsi la première mi-temps (8-12). Sur ses onze arrêts de la soirée, Romain Le Balc’h en a fait huit durant les trente premières minutes. Au retour des vestiaires, Clément Bonin (5 buts inscrits) revenait très fort suivi de près par Rabah Soudani (6 buts dont trois 7m) qui s’est bien épanoui durant ce dernier match de la première phase. Malgré plusieurs tentatives de recoller au score jusqu’à deux points des Picards, Hazebrouck n’y parviendra pas et Amiens conservera l’avantage tout du long.

« Venir gagner à Hazebrouck, c’est toujours dur, rappelle l’entraîneur de l’Amiens Picardie Handball. On a maîtrisé le match de part en part. Défensivement, on a fait un match très solide puis dans les autres secteurs de jeu. On a eu un petit temps faible en seconde mi-temps. Pas suffisamment important, cependant, pour permettre à l’adversaire de renverser la vapeur. »

Ne laissant ainsi aucune chance à l’adversaire de leur dérober leur chance d’aller en play-off, les Picards se sont une nouvelle fois surpassés pour obtenir ce qu’ils voulaient. Et heureusement que la motivation était là, puisque Paris et Rennes ont tous les deux gagné leur match. Si l’APH avait cédé à la pression, Rennes aurait ainsi subtilisé sa deuxième place.

À venir, les interviews complètes de Pierre-Alain Lavillette et Julien Richard.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports

Handball Hazebrouck 71 – Amiens PH : 24-26 (8-12)

Samedi 3 février, 20h45, salle Henri Desbuquois

Arbitre : Rafik HEDDID, Morgan PICOT

Équipe APH : Amat (g.), Le Balc’h (g., 11 arrêts), Vannihuse (2 buts/4tirs), Bonin (5 buts/6tirs), Gasser, Devaux, Petrenko (3 buts/4tirs), Scattolari (2 buts/6tirs), Piolé, Tchinda (1 but/3tirs), Soudani (6 buts dont 3 7m /11tirs), Zirn (6 buts/8tirs), Richard (c.), Tongmen Tatto (1but/1tir)

Entraîneur : Pierre-Alain Lavillette

À lire aussi >>

HANDBALL : L’Amiens PH joue sa finale




  • Laisser un commentaire