HANDBALL – Pierre-Alain Lavillette : « Le groupe progresse »

Ⓒ Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports
Publicité des articles du site GazetteSports

Pierre-Alain Lavillette : « Le groupe progresse »

Affrontant hier soir l’équipe avec laquelle ils étaient liés par le même nombre de points au classement (18), l’Amiens PH s’est fait une joie de confirmer sa victoire à l’aller par un nouveau succès au Coliseum.

Une constante maîtrise

Timides à l’entame de jeu, les Rouennais ont ainsi laissé les Picards prendre l’avantage du terrain pour le plus grand plaisir du public. Ce fut Simon Vannihuse qui ouvrit le score sur un 7m (1-0, 1′) suite à un premier carton jaune des visiteurs. Cependant, l’ailier manquera de réussite sur le restant de la rencontre (un but sur huit tirs). Avant le quart d’heure de jeu, les locaux mènent, sans trop forcer, 5 à 2.

En voyant Rouen se réveiller, l’APH augmente, elle aussi, son niveau de jeu. Les deux camps deviennent plus incisifs. À la 20′, ce sera l’unique et dernière fois que les scores seront à égalité (8-8). Même si son adversaire n’est à quelques points derrière, Amiens ne laissera plus les choses en arriver là. Il est à noter que les gardiens des deux équipes offriront des arrêts de qualité qui stimuleront le spectacle. Thomas Zirn (auteur de cinq buts dans le match) est le meilleur buteur de cette première période avec quatre buts sur treize.

Partis aux vestiaires sur le même score (13-12) qu’au match de coupe, la semaine passée, à Saint-Valery-en-Caux, l’APH creuse l’écart en revenant. Après avoir échoué à un 7m juste avant la fin de la première période, Rabah Soudani viendra réparer cela dès la 33′ (14-12). Roman Scattolari enchaînera (15-12, 34′) suivi par Daniel Tongmen Tatto (16-13, 38′), tous les deux auteurs de cinq buts durant la rencontre. À la 40′, seuls quatre buts auront été inscrits en tout et pour tout. Romain Le Balc’h poursuit sa performance malgré le retour en puissance des Rouennais qui reviennent à un point de l’égalisation à la 46′ (17-16) et à la 47′ (18-17). Pourtant en infériorité numérique, les visiteurs n’ont pas peur de prendre des risques. À raison, puisque leurs gestes sont plus précis, plus appliqués.

« On prend des buts qu’on donne à l’adversaire et derrière on balbutie notre attaque, remarque Pierre-Alain Lavillette. Il faut qu’on ait un élément déclencheur qui nous fasse percevoir que l’attaque en supériorité numérique doit être une plus-value qui n’est malheureusement pas le cas chez nous, pour l’instant. Des erreurs individuelles font que notre projet collectif n’est pas en place. C’est juste à retravailler, » assure le coach picard.

Une victoire logique mais importante

Oissel marque à moins de dix secondes de la fin mais ne fera réduire l’écart que de quatre à trois (23-20).

Faire de nouveau partie des huit meilleures équipes de France de handball amateur.

« On n’a peut-être pas gagné de la plus belle des manières, on n’a peut-être pas joué notre meilleur match ni notre meilleur handball, mais la victoire est là« , tranche Clément Bonin, ravi de cette victoire pour son retour sur le parquet après sa lésion aux abdominaux transformée en pubalgie. Il nous reste encore deux étapes avant la trêve elles seront très importantes pour espérer être encore en vie en janvier. L’année dernière, c’était vraiment plaisant de jouer en play-off. Forcément, on aimerait réitérer ça. Faire de nouveau partie des huit meilleures équipes de France de handball amateur. C’est compliqué de se qualifier mais c’est tout l’attrait de ce championnat. »

Romain Le Balc’h, élu meilleur joueur du match avec 16 arrêts, est très satisfait de son équipe et du match qu’elle a accompli. « On avait à coeur de gagner ce premier match« , insiste Romain Le Balc’h qui souhaitait aussi effacer des esprits leur contre-performance à Gonfreville. L’objectif fixé sur les trois prochains matches avant la trêve est décidément bien ancré dans les esprits et fut incontestablement bien respecté sur cette première échéance. « Premier objectif réussi, place aux prochains qui sera beaucoup plus dur« . Espérant ainsi se projeter au niveau des play-offs, l’APH garde la tête sur les épaules et sait que Boulogne-Billancourt ne sera pas une mince affaire.

Dans cette poule des plus compliquées pour se démarquer, l’équipe refuse de parler de pression. « Pour ma part, aujourd’hui, on est là où on devrait être, affirme le gardien. Il faut rappeler qu’on est un groupe en reconstruction : nouveau coach, nouveau joueur. Il faut que la mayonnaise prenne et ça commence à bien prendre. Nous sommes juste la vitrine et nous souhaitons la rendre belle. »

Des retours et des améliorations

Clément Bonin n’est pas le seul à être revenu dans le groupe : Julien Richard a aussi fait son grand retour, en première mi-temps.

« Ils se sont sentis bien, je les ai amenés à jouer, explique l’entraîneur de l’Amiens Picardie Handball au sujet de l’arrière gauche et du pivot. Ce sont des joueurs des qualités qui sont des pièces très importantes de notre groupe aussi bien sur le terrain qu’en dehors. Maintenant, la semaine dernière, les joueurs ont pris leur responsabilité pour remplacer ces cadres qui étaient absents. Ça fait partie de la vie d’un groupe de pallier des absences, d’avoir des retours. Le groupe progresse et ça apporte une vraie plus-value à l’ensemble de l’effectif. »

Alors que la défaite à Gonfreville eut lieu sur le buzzeur ainsi que la qualification aux seizièmes de finale face à Saint-Valery, la victoire des Picards après vingt jours d’absence au Coliseum, fut plus nette. Plus aisée.

Nous avons aussi besoin d’avoir des victoires comme celles-là

« Nous avons aussi besoin d’avoir des victoires comme celles-là, confirme Pierre-Alain Lavillette. On a fait preuve de maîtrise dans notre jeu, aujourd’hui malgré quelques déchets. On a quand même maîtrisé le match du début jusqu’à la fin en proposant des choses intéressantes défensivement. Ils sont (ndlr : les rouennais) supérieurs, en terme de niveau, à ce qu’ils nous ont proposé au match aller, mais nous aussi. Ça fait quelques semaines qu’on bosse vraiment bien à l’entraînement, ça se ressent au niveau du jeu. »

L’APH attend Vernon de pied ferme

Ayant appris jeudi qu’ils joueraient contre Vernon, promu cette saison en Proligue, les avis sont partagés. La déception de ne pas avoir tiré directement une D1 est mêlée à l’occasion que représente le fait de jouer une Proligue dans l’espoir de poursuivre l’aventure de coupe.

« C’est jouable, juge Clément Bonin. L’an dernier on les a battus, ici. Ils n’ont pas la même équipe mais nous non plus. Forcément, on aurait aimé recevoir une plus grosse cylindrée. Mais on se dit que c’est plus jouable de passer un tour de plus. »

« J’ai hâte, annonce de son coté le gardien, plus tranché. On a encore en travers de la gorge d’avoir perdu là-bas, l’an dernier. Round 3 : on a gagné chez nous et perdu chez eux, petite belle à l’horizon ! On sait que les organismes seront usés mais on a deux mois pour récupérer.« 

Espérant donner un beau spectacle au Coliseum et accéder aux huitièmes de finale, Romain Le Balc’h termine en remerciant tous les bénévoles et dirigeants du club. Ce fameux match de coupe se jouera le 16 décembre, à 20h. En attendant, en championnat, Amiens demeure à trois points des premiers (Gonfreville) et partage la troisième place avec Rennes (21 points).

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports

Amiens PH – Oissel Rouen Métropole : 23-20 (13-12)

Samedi 25 novembre, 20h, Coliseum

Arbitres : Christophe DEWAELE, Marc DE SOUSA

Amiens PH : Amat (g., 1 arrêt), Le Balc’h (g., 16 arrêts), Vannihuse (1), Bonin, Devaux (1), Guichard, Lelièvre, Petrenko, Piolé (1), Scattolari (5), Soudani (5), Tchinda, Tongmen Tatto (5), Zirn (5)

Entraîneur : Pierre-Alain Lavillette

À lire aussi >>

HANDBALL : Décrocher n’est pas envisageable pour l’APH

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.