FOOTBALL : L’ACA veut contrarier Arras

Ⓒ Crédit photo : Roland Sauval – Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’ACA veut contrarier Arras

Après leur douloureuse élimination en coupe de France face à une équipe de Régional 1 (4-0), l’ACA reprend du service en championnat contre le 3ème au classement : Arras.

L’ACA affronte une impressionnante équipe d’Arras

Samedi, L’AC Amiens sera au stade Jean Bouin et recevra l’équipe d’Arras. Invaincue depuis quatre matches. De plus, Arras n’a perdu qu’un match en huit journées. Cela dit, cette défaite (2-3) a eu lieu à domicile face à Lens (10ème). Des Arrageois qui ne sont donc pas infaillibles.

« Deux équipes du top 5 vont s’affronter, c’est bien, souligne Azouz Hamdane. On se défend plutôt bien en championnat, sauf sur le dernier match (Fleury) où on a un peu perdu les pédales. Il faut dire qu’il y avait un contexte particulier. Nous serons face à une équipe impressionnante offensivement qui marque but sur but. Cependant, on a bien analysé leur jeu et travaillé des choses qui pourraient les contrarier. »

Une préparation cumulée par une bonne semaine d’entraînement et le retour de joueurs clés.

« On s’est remis au travail. Tous les blessés qui étaient en réathlétisation ont repris normalement l’entraînement depuis deux semaines, annonce le coach. Pas forcément au même niveau physique pour tous, mais nous aurons notre équipe au complet. »
Sagouti revient de son claquage datant du match contre Sedan. Zobiri blessé la semaine dernière et Dilemfu ayant contracté une béquille lors du match contre la réserve du LOSC sont dorénavant opérationnels. « Ce sont trois joueurs très importants du groupe qui seront opérationnels ».

Une équipe à deux visages

Leur dernière victoire en championnat remonte au 30 septembre face à Poissy (1-0). Cela dit, malgré leur défaite à Fleury (3-1), Azouz Hamdane était très satisfait du match de ses joueurs, affirmant qu’il s’agissait de leur meilleur match depuis le début de saison.

« Ce qui m’importe, c’est voir comment vont réussir à se projeter et s’impliquer les joueurs, confie l’entraîneur. C’est le paramètre indéfini. J’ai envie de revoir le visage de l’équipe que j’ai vu jouer à Fleury, il y a deux semaines. Le résultat sera toujours ce qu’il sera, ce n’est pas ce qui compte pour moi. Le résultat est toujours la conséquence d’attitudes, de comportements, de faits de jeu. C’est le comportement avant et pendant le match qui compte pour moi et m’intéresse. En général, quand on fait bien les choses, le résultat s’en suit. »

Malheureusement, l’ACA n’avait pas su reproduire sa qualité de jeu face au leader du championnat lors de la coupe de France, face à une équipe de Régional 1, Vimy. Une équipe qui semble donc instable. « Je n’avais pas de choses intelligentes à leur dire suite au match à Vimy. Au niveau de la responsabilité, elle est de leur côté maintenant. En effet, il faut absolument que les joueurs se prennent en main. »

« C’est une équipe qui est bien trop irrégulière pour profiter de l’avantage de jouer à domicile. Elle est capable du pire comme du meilleur. Pour preuve, on l’a constaté la semaine dernière, la semaine d’avant. Deux résultats identiques pour deux visages différents. Personnellement, je préfère le visage du premier match, celui de Fleury, » précise sans surprise Azouz Hamdane.

Jouer à domicile n’est donc pas forcément un atout pour l’ACA même si ce ne sera que la quatrième fois dans ce championnat. Rappelons que leur première défaite était à domicile contre Sedan.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Roland Sauval – Gazette Sports

AC Amiens – Arras FA

Samedi 28 octobre, 18h, stade Jean Bouin

Amiens AC : Adrien – Bellaid (cap), Martinez, Milville, Villier  – Matondo, Kharbouchi, Diallo, Isambart, Chemin, Sagouti, Dilemfu – Zobiri, Diawara

Arbitre : Joachim Caffe

Entraîneur : Azouz Hamdane

À lire aussi >>

FOOTBALL : L’AC Amiens perd sa place en coupe « indigne(ment) »

 

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.