FOOTBALL : L’Amiens SC regarde désormais vers le haut

0
238

FOOTBALL : L’Amiens SC regarde désormais vers le haut

Avec 41 points au compteur et le maintien quasiment acquis, l’Amiens SC ne peut désormais plus se cacher derrière cette seule et unique ambition. En attendant le dénouement de cette folle saison, une place en première partie de tableau apparaît désormais comme l’objectif minimal du club picard. Si bien que les discours commencent à évoluer dans les couloirs du stade de la Licorne. 

Une dynamique qui ne s’arrête plus

Avec douze points pris depuis le début de l’année civile, l’Amiens SC est tout simplement la meilleure équipe du championnat de France de Ligue 2 en 2017. Si les défaites à Niort (2-1, 21e journée) et contre Nîmes (1-2, 23e journée) ont quelque peu noirci le tableau, les Amiénois ne cessent de repousser leurs limites. Les deux dernières victoires à Tours (0-3, 24e journée) et face au Gazelec Ajaccio (4-0, 25e journée) en sont le parfait exemple. Avec sept buts en deux matches, les coéquipiers de Thomas Monconduit ont ainsi repris place sur le podium tout en soignant au passage leur différence de buts (+15, la meilleure du championnat). « Après la victoire 3-0 à Tours, enchaîner avec un succès 4-0 à domicile, c’est vraiment une belle performance, se félicite Christophe Pelissier. Nous attendions trois choses sur ce match : maintenir notre solidité défensive, mette de la vitesse dans nos enchaînements défensifs et surtout s’appuyer sur notre banc qui était en mesure de faire une nouvelle fois la différence. L’ouverture du score conditionne beaucoup de choses, ce fut de nouveau le cas sur ce match. »

S’il est vrai que la victoire a été longue à se dessiner, les coéquipiers de Manzala ont finalement parfaitement rempli le contrat fixé par leur entraîneur. « Le match était fermé pendant une heure, le but de Bakaye (ndlr : Dibassy) débloque vraiment le match, analyse l’ailier auteur d’un but et d’une passe décisive.  Nous avons su en profiter en marquant quatre buts mais surtout en terminant le match sans en encaisser un seul. Le plus important reste cette solidité défensive. » Un secteur qui a tout de même été mis à mal en fin de première période. « Il faut tout de même faire attention dans la lecture du résultat, concède l’entraîneur de l’Amiens SC. Je pense que l’on peut aussi se faire punir sur une action dangereuse en fin de première période où l’attaquant d’Ajaccio (ndlr : M’Changama) est tout seul face à Régis Gurtner. S’il marque, ce n’est certainement pas le même match. Nous avons aussi un peu la réussite de l’équipe qui est en haut du tableau. » Une réussite déjà présente à Tours, où Diarra avait touché le poteau quelques instants avant l’expulsion de Gradit.

Un premier objectif – presque – atteint

Une réussite qui accompagne aussi les grandes équipes, cette fameuse chance du champion ou bien encore du promu. Et s’il refuse encore de parler de montée, Christophe Pelissier avoue désormais, à demi-mot, que le maintien est en très bonne voie. « Ce n’est pas une question de peur, il reste treize matches à jouer. Pourquoi annoncer un objectif qui n’est pas pour nous au début de la saison ? Il y a des gros clubs qui doivent assumer leur statut. Avant de parler d’objectif, occupons-nous de faire de bonnes performances chaque week-end et nous savons ce qu’il faut mettre en œuvre pour y parvenir. Si nous faisons bien les choses, les points vont tomber. En attendant, je pense que l’on peut dire que le maintien est acquis, même s’il n’est pas encore officiel, mais continuons de prendre du plaisir avant tout. Ce serait une erreur de faire des calculs, cette équipe aime se livrer et jouer. Il faut donc continuer en ce sens. »

Une prudence dont fait également preuve Harrison Manzala, même si ce dernier ajoute désormais une part d’ambition à son discours. « L’ambition est de prendre le maximum de points et par la même occasion de rester invaincus à domicile, confie-t-il. Ce ne sera pas simple mais il faut y parvenir et gratter quelques points à l’extérieur. On sent un souffle qui peut nous permettre d’aller au bout mais cela passera par le travail. Nous connaissons nos qualités et nous n’avons peur de personne. Il se passe quelque chose mais il faut garder les pieds sur terre. Il reste beaucoup de matches, il faut rester sérieux pour engranger le maximum de points. On ne peut pas se permettre de rêver avant d’avoir assuré le maintien, mais nous irons là où nous pourrons aller. » Et Christophe Pelissier semble déjà avoir une petite idée de l’endroit où pourrait se situer l’Amiens SC en fin de saison. « Le maintien acquis, l’ambition sera de se maintenir dans la première partie de tableau, précise-t-il. C’est valorisant pour les joueurs, cela apporte de la confiance à l’équipe et du plaisir aux supporters. » 

RENDEZ-VOUS EN AVRIL

Loin de manquer d’ambition, l’entraîneur de l’ASC préfère avant tout continuer d’avancer sans rajouter la moindre pression inutile à ses joueurs. Et s’il préfère se focaliser sur le contenu des matches et l’attitude de ses hommes, il garde tout de même à l’esprit qu’un coup est vraiment jouable cette saison. « La première partie de tableau, cela veut dire de la première à la dixième place », rappelle-t-il avec malice. Une phrase lourde de sens et parfaitement en adéquation avec l’état d’esprit de son équipe.

Ambitieuse tout en gardant la tête bien froide, la formation de Christophe Pelissier entend bien poursuivre son petit bonhomme de chemin sans pour autant se prendre la tête. Si la notion de plaisir demeure au centre de tous les discours, la thématique de la montée sera bientôt inéluctable si la dynamique actuelle se poursuit. Mais ne comptez pas sur eux pour en parler avant l’emballage final. Reste à savoir si l’Amiens SC sera encore dans le coup à ce moment-là. Au regard du visage affiché actuellement, il est fort à parier que ce sera bel et bien le cas. 

Romain PECHON

FOOTBALL – Jordan Lefort : « Jouer notre chance jusqu’au bout »




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.