FOOTBALL : Bakaye Dibassy, l’homme à tout faire de l’Amiens SC

0
305
CIT Dessaint

FOOTBALL : Bakaye Dibassy, l’homme à tout faire de l’Amiens SC

Buteur et passeur décisif face au Gazelec Ajaccio (4-0), vendredi soir, Bakaye Dibassy a de nouveau livré un match plein et dans la lignée de ses prestations depuis son arrivée en Picardie, cet été. Latéral gauche de formation, il lui est également arrivé de dépanner en défense centrale. Surtout, à chaque fois qu’il a marqué cette saison, l’Amiens SC s’est imposé. Le talisman et homme à tout faire du club samarien est notre homme du match de la rencontre remportée par l’Amiens SC face aux Corses. Entretien. 

Votre but a vraiment débloqué le match…

Je tente toujours d’apporter quelque chose offensivement. J’ai eu la chance de marquer de nouveau ce soir (ndlr : vendredi). On savait que ce serait une rencontre fermée, face à une équipe très solide dans les duels. Il fallait donc construire notre match en première mi-temps, puis au fur et à mesure le match allait s’ouvrir. Nous en avons profité pour marquer le premier but et tout s’est enchaîné très vite. Dans ce genre de match, l’équipe qui marque en premier prend souvent l’ascendant. Ils ont eu une occasion en première mi-temps, ils auraient pu ouvrir le score mais ils ne l’ont pas fait.

Puis ce fut un festival offensif…

Ils se sont un peu perdus, ils étaient un peu sonnés après je pense. Ils ont essayé de revenir mais nous on a profité de contres avec l’entrée d’Abou (ndlr : Kamara) et Harrison (ndlr : Manzala) qui vont très vite devant et cela nous a fait du bien. Nous avons fini pat alourdi le score. 

Un score un peu flatteur ? 

Il ne reflète pas forcément le match mais cela fait du bien de marquer quatre buts et de ne pas en prendre. Cela fait deux matches que nous ne prenons pas de but, cela fait vraiment du bien après plusieurs matches où nous en encaissions beaucoup trop. 

Il y avait la nécessité de se rassurer ?

On n’était pas forcément inquiets mais cela énerve toujours de prendre des buts. Du gardien aux attaquants, tout le monde est content de ne pas avoir pris de but. Régis (ndlr : Gurtner) va arrêter de me faire mal à la tête !

Vous êtes de plus en plus impressionnants dans ce championnat. Partout en France, on se dit qu’Amiens est là…

Oui, on est là mais on a toujours été là après ceux qui ne nous regardaient pas ne nous voyaient pas mais, nous, on fait notre bonhomme de chemin. On ne se prend pas la tête sur ce qu’on dit sur nous. On travaille tous les jours et c’est bien quand le travail paie. On ne nous attendait pas à cette position et c’est vrai que cela peut en surprendre plus d’un mais le coach et le staff n’ont jamais douté de la qualité des joueurs. Ils ont mis des choses en place que l’on essaie de reproduire sur le terrain. Ensuite, on est une équipe qui a la dalle donc on essaie de prendre du plaisir et d’aller chercher au bout de nous-mêmes.

Peut-on commencer à parler de montée ? 

Non, on ne se prend pas la tête avec cela, on verra où on sera à la fin de la saison. Après je pense qu’on pourra parler de montée dans les cinq derniers matches mais là c’est encore trop tôt, nous ne sommes qu’au mois de février. On essaie avant tout de pratiquer du bon jeu, de donner plaisir à ceux qui viennent au stade, même si on aimerait qu’ils soient plus nombreux. On tente de leur donner du plaisir et d’en prendre nous aussi.

A chaque fois que vous avez marqué, l’Amiens SC s’est imposé…

C’est vrai, j’ai remarqué qu’à chaque fois que j’ai marqué, on a gagné. Je suis content, cela me fait plaisir de participer activement à des victoires. J’ai toujours confiance en moi, cela fait plaisir.

Les commentaires des autres entraîneurs, selon lesquels l’Amiens SC est un prétendant à la montée, y prêtez-vous attention ?

J’écoute les commentaires qui sont faits en conférence de presse mais ça s’arrête là. Nous savons ce que nous avons à faire depuis le début de la saison. Nous continuons de travailler de la même manière, cela ne change rien à notre approche. Si cela a marché jusqu’ici, ce n’est pas pour rien. Il ne faut pas commencer à s’éparpiller et à penser à autre chose.

C’est tout de même une saison incroyable jusqu’ici…

C’est une très bonne chose pour l’ensemble du club et pour la ville. Nous restons un promu, cela ne peut qu’être plus beau si on continue de la sorte.

L’équipe a en plus été confrontée à des épreuves, les blessures de Cornette et N’Gosso, la suspension de Kamara mais vous semblez sortir renforcés de tout cela…

C’est toujours triste de perdre des coéquipiers mais désormais on se bat également pour eux. Nous n’avons pas envie qu’ils reviennent dans des mauvaises conditions, avec des matches difficiles à jouer. En rigolant, Guy (ndlr : N’Gosso) dit parfois qu’il va revenir et marquer le but de la montée.

Peut-on parler de supplément d’âme dans cette équipe ?

Il y a des situations dont on se sort, c’est vraiment impressionnant. Nous sommes un groupe de joueurs qui ne lâche jamais. Beaucoup de joueurs ont galéré avant d’arriver ici, on peut dire que l’on a la dalle ! Je pense que cela joue, revenir de la sorte contre Strasbourg ou Lens c’est vraiment fort.

Propos recueillis par Romain PECHON

Les notes : Gurtner (6) – Calvé (6), Adenon (6), Lefort (7), Dibassy (8) – Fofana (7), Monconduit (7) – Ndombélé (6), Charrier (6), Soumah (6) – Mamilonne (5). 

FOOTBALL : L’Amiens SC regarde désormais vers le haut




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.