FOOTBALL : La pression est désormais sur Marseille Consolat

Christophe Pélissier après-match
Ⓒ Christophe Pélissier après-match
Publicité des articles du site GazetteSports

La pression est désormais sur Marseille Consolat

Après le match de ce vendredi qui a vu l’Amiens SC battre Epinal sur un score inhabituel 4-3, Christophe Pélissier a déclaré qu’il s’agissait d’une « victoire au forceps ».

C’est assez rare pour être souligné. En général, Christophe Pélissier ne tarde pas avant de venir répondre aux médias après un match. Mais cette fois, il a demandé à souffler un peu, à remettre en ordre ses esprits. Il était encore imprégné de toutes ces images qui défilaient dans sa tête et il fallait les remettre en ordre.

« Même avec un peu de recul, nous avons du mal à analyser le match, devait-il déclarer. Retenons que ce soir, nous prenons surtout les trois points. Je note qu’en fin de saison, il y a des scénarios vraiment bizarres. Le match de ce soir en est le plus parfait exemple.

Nous ne pouvions plus mal débuter en prenant ce but à froid. Nous avons eu les ressources pour revenir et  mener au score. J’ai dit à la mi-temps aux joueurs que jouer à 11 contre 10 n’était pas un gage de réussite. Epinal a égalisé sur un super but. 

A 4-2 lorsque Manu Bourgaud a marqué le 4e but, je pensais franchement avoir dix minutes de répit mais jusqu’au bout, nous avons souffert. Ce sont trois points au forceps mais trois points qui nous font du bien.

En prenant un but au bout de deux minutes, c’est vrai que nous nous sommes compliqués la tâche. Le mérite des garçons est d’avoir réagi et poussé. Après, nous avons eu des occasions et nous aurions du nous mettre à l’abri en deuxième mi-temps.

Ces trois points nous permettent de mettre la pression non seulement sur Orléans mais aussi sur Marseille. Jamais, nous n’aurions imaginé nous trouver à trois points de Marseille à trois journées de la fin. La pression est maintenant sur Marseille.

Jusqu’au bout, le 3 juin, j’ai toujours dit que nous étions prêts à lutter. Si nous sommes sur le podium le 3 juin, ce sera parfait.

Au niveau des blessés, Richard Soumah est sorti très tôt.  Il pourrait souffrir d’une déchirure musculaire mais il faut attendre les résultats. Cela nous a fait mal car Richard était très bien entré dans le match.  Laurent Heloïse a aussi souffert en fin de match. C’est la fin de saison mais la tête va prendre le dessus et notre staff médical va remettre sur pied tous ces bobos ». Richard Soumah a assisté à la réception d’après match mais il devait marcher avec l’aide d’une béquille.

Quant au malheureux joueur d’Epinal Leonard, il souffrait d’un traumatisme cranien. Il a été transporté à l’hôpital Sud d’Amiens afin  d’y subir des examens approfondis. Normalement, il devait revenir avec ses équipiers à Epinal. Nous lui souhaitons évidemment un prompt rétablissement.

Lionel HERBET